En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

07.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 1 heure 33 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 3 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 4 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 6 heures 11 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 6 heures 55 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 7 heures 9 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 7 heures 23 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 8 heures 31 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 9 heures 1 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 15 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 3 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 4 heures 51 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 6 heures 13 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 7 heures 2 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 7 heures 17 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 8 heures 52 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 11 heures 18 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Comment les grandes entreprises achètent des élus et des fonctionnaires des institutions de l’Union européenne

Publié le 03 décembre 2017
Députés, maires, ministres, lobbyistes, haut-fonctionnaires... Les crapules de la République redoublent d’imagination quand il s’agit de consolider leur assise politique et d’augmenter leurs revenus. Des appels d’offres truqués aux prises illégales d’intérêts, des détournements de fonds publics aux multiples pots-de-vin et autres fraudes fiscale...de nombreuses révélations. Extrait de Les Crapules de la République de Roger Lenglet et Jean-Luc Touly publié aux éditions First. 2/2
Roger Lenglet est philosophe et journaliste d'investigation. Il est l'auteur, avec Jean-Luc Touly, de Les recasés de la République (First, 2015) Europe Ecologie: miracle ou mirage? (First, 2010), L'Eau des multinationales - Les vérités...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Touly est juge prud'homal. Il est notamment l'auteur, avec Roger Lenglet, de Les recasés de la République (First, 2015), de Europe Ecologie : miracle ou mirage? (First, 2010), L'Eau des multinationales - Les vérités inavouables ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roger Lenglet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roger Lenglet est philosophe et journaliste d'investigation. Il est l'auteur, avec Jean-Luc Touly, de Les recasés de la République (First, 2015) Europe Ecologie: miracle ou mirage? (First, 2010), L'Eau des multinationales - Les vérités...
Voir la bio
Jean-Luc Touly
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Touly est juge prud'homal. Il est notamment l'auteur, avec Roger Lenglet, de Les recasés de la République (First, 2015), de Europe Ecologie : miracle ou mirage? (First, 2010), L'Eau des multinationales - Les vérités inavouables ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Députés, maires, ministres, lobbyistes, haut-fonctionnaires... Les crapules de la République redoublent d’imagination quand il s’agit de consolider leur assise politique et d’augmenter leurs revenus. Des appels d’offres truqués aux prises illégales d’intérêts, des détournements de fonds publics aux multiples pots-de-vin et autres fraudes fiscale...de nombreuses révélations. Extrait de Les Crapules de la République de Roger Lenglet et Jean-Luc Touly publié aux éditions First. 2/2

« Comment aimeriez-vous qu’on travaille ensemble ? »

Au-delà des cas de corruption les plus caractérisés, on a pu observer que la « porte tournante » entre les institutions européennes et les lobbies accélère son mouvement. De plus en plus de commissaires et de députés européens rejoignent les directions des grands groupes privés. On ne saurait se contenter de qualifier ce mouvement d’inquiétant car il touche aujourd’hui la moitié d’entre eux. CEO et LobbyControl (citées plus haut) ont même apporté des éléments chiffrés de cette dérive à peine croyable. Et le phénomène empiète déjà sur la neutralité de la décision publique qui, rappelons-le pour en souligner les enjeux, redéfinit les lois s’appliquant à l’ensemble des pays de l’UE en pervertissant ses choix. Il n’est même plus surprenant d’apprendre que des commissaires et des députés concernés ont hélas à cœur de relayer les attentes des entreprises qui leur demandent d’anticiper leur embauche.

Apparemment, cette attitude est très répandue et elle donnerait même lieu ce qu’ils appellent des « salaires anticipés ». En un mot, des bakchichs. Un député français s’est livré à nous avec ces mots saisissants : « Je n’étais pas arrivé depuis deux jours que des lobbyistes me proposaient une corruption pour favoriser leurs clients. Nous étions encore qu’au horsd’œuvre quand les premiers avec qui j’ai déjeuné ont attaqué le sujet en me demandant : “Alors, comment aimeriez-vous qu’on travaille ensemble ?” J’étais avec un collègue de mon groupe, nous étions un peu gênés, novices dirai-je, mais heureux de leur proposition. Ils s’en sont aperçus et nous ont fait quelques suggestions pour nous donner une idée de l’éventail des possibilités… Missions à moitié fictives mais surpayées pour des proches, liquidités, transactions immobilières très avantageuses et autres. J’ai demandé si nous aurions des compensations au cas où nos affaires viendraient à s’ébruiter et à nous faire perdre notre mandat. La réponse a été immédiate : un CDI dans une de leurs agences ou une embauche dans leur réseau. Nous avions entendu parler de ce genre de garantie par des amis qui nous avaient expliqué que cet engagement n’est pas une parole en l’air, mais ça nous a fait plaisir de l’entendre. » Cette confidence fait écho à celles que nous ont accordées des députés européens Verts/ALE qui nous disent qu’on leur a fait diverses propositions de même nature et dans des formes comparables autour d’une bonne table dès qu’ils ont été élus. La différence est que ces derniers nous assurent les avoir refusées.

Nous recueillons des aveux de ce type depuis une dizaine d’années et ils ont trouvé leur confirmation publique dans la bouche de Jack Abramoff, un leader du lobbying américain, qui a évoqué ses souvenirs nauséabonds sur CBS, notamment cet argument irrésistible qui lui permettait de corrompre des élus : « Quand vous aurez fini de travailler pour l’administration, nous aimerions beaucoup que vous envisagiez de travailler avec nous. […] À partir du moment où un de mes collègues ou moi avions prononcé ces mots, c’était plié, nous les tenions. […] Chaque demande venant de chez nous ou d’un de nos clients, tout ce qu’on voulait, ils allaient le faire. Mieux, ils allaient penser à faire des choses que nous n’aurions même pas imaginées. »

L’amplification du pantouflage amuse aussi les cabinets de lobbying. Il est comparable à celui que nous avons décrit chez les assistants parlementaires. Plus de 50 % des commissaires et 30 % des députés européens, après l’exercice de leur mandat, rejoignent des structures inscrites sur le registre des lobbyistes de l’UE. Transparency International qui a dégagé ces pourcentages souligne l’ampleur de cette migration affairiste dans son rapport Accès à tous les domaines : quand les personnels politiques de l’UE deviennent des lobbyistes. Des recrues pour influencer leurs anciens collègues ou leur personnel tout en leur expliquant où ils pourront rebondir bientôt à leur tour. Deux exemples parmi plein d’autres  : l’ex-commissaire Connie Hedegaard, chargée de l’environnement, est devenue responsable du marketing environnemental de Volkswagen, en pleine tourmente des mensonges du constructeur sur les rejets polluants de ses voitures. L’Allemand Holger Krahmer, député pendant dix ans, est intervenu abondamment sur la réglementation de l’industrie automobile à la commission pour l’environnement. Monsieur Krahmer travaille maintenant pour Opel, où il s’occupe des affaires de politiques publiques européennes et des relations gouvernementales.

À la lecture de ce rapport, on comprend mieux d’où nous vient le vif sentiment que les instances européennes vivent « hors-sol » et tardent tant à construire une Europe sociale. On y découvre des choses croustillantes, comme le fait que 50% des lobbyistes enregistrés pour le compte de Google ont travaillé pour l’UE. Et l’on acquiert la conviction que rien n’a été fait pour limiter « la conquête des institutions par les lobbyistes », pour reprendre une expression de Daniel Freund, un des coauteurs du rapport. Et, comme le dit aussi l’ONG : « une “période de latence” (coolingoff) pour les membres du Parlement européen devrait être introduite d’urgence ». C’est bien le minimum qu’on puisse demander à l’UE qui est en train de devenir un modèle mondial de ce qu’il faut éviter en matière de conflit d’intérêts et de lobbying crapuleux.

Extrait de Les Crapules de la République de Roger Lenglet et Jean-Luc Touly publié aux éditions First

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

07.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gilbert perrin
- 04/12/2017 - 07:31
et au parlement français ????
qu'en est il ?????
gilbert perrin
- 04/12/2017 - 07:29
tiens ? !
de la moralité des ELUS ???????
vangog
- 03/12/2017 - 20:31
Si vous votez pour la liste nationale Front National...
vous serez certains d'avoir des députés européens qui se battent pour vos libertés, contre les normes, taxes et contraintes, pour une agriculture prospère et une relocalisation industrielle, contre Schengen et les directives travailleurs détachés, contre le dumping fiscal et social...mais ça frise le populisme, tout ça, non?