En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

05.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

07.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 3 heures 5 sec
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 5 heures 24 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 6 heures 38 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 8 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 9 heures 15 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 10 heures 14 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 10 heures 58 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 11 heures 29 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 11 heures 53 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 12 heures 28 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 5 heures 2 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 5 heures 49 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 7 heures 50 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 8 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 9 heures 30 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 10 heures 53 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 11 heures 14 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 11 heures 46 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 12 heures 28 min
© AFP
© AFP
Vastes défis

"Adresse à la jeunesse africaine" : Emmanuel Macron face aux vertigineux défis démographiques, économiques et migratoires du continent

Publié le 28 novembre 2017
Burkina Fasso, Ghana, Côte d'Ivoire... Emmanuel Macron entame sa première tournée en Afrique en ce 28 novembre, en s'adressant notamment à la jeunesse du continent.
Serge Michailof
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chercheur à l’Iris, enseignant à Sciences Po et conseiller de plusieurs gouvernements, Serge Michailof a été l’un des directeurs de la Banque mondiale et le directeur des opérations de l’Agence française de développement (Afd). Il est notamment l'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Burkina Fasso, Ghana, Côte d'Ivoire... Emmanuel Macron entame sa première tournée en Afrique en ce 28 novembre, en s'adressant notamment à la jeunesse du continent.

Burkina Fasso, Ghana, Côte d'Ivoire... Emmanuel Macron entame sa première tournée en Afrique en ce 28 novembre, en s'adressant notamment à la jeunesse du continent. En 2015, dans votre livre "Africanistan", vous mettiez en garde contre le défi que représente l'Afrique de demain, notamment concernant la zone sahélienne francophone. Quelle est la nature de ce défi, ses causes, et comment la situation a-t-elle évoluée depuis 2015 ? 

Serge Michailof : En ce qui concerne l’Afrique sahélienne les défis ne sont pas seulement pour demain, ils sont déjà là, immédiats et immenses. Le Mali est en train de se transformer en Afghanistan, comme je le craignais lorsque j’ai publié il y a deux ans mon livre Africanistan et tout comme le relève une récente chronique du journal Le Monde (« Le Mali, notre Afghanistan »).

 Les problèmes sont immenses. Il y a d’abord un contexte global marqué par une démographie incontrôlée et un accroissement de la population rurale qui met la pression sur les terres, les pâturages et sur la disponibilité en eau. Il y a une misère rurale avec une absence généralisée d’accès à l’électricité et même d’eau potable dès que l’on sort des villes ; une agriculture très peu performante en dehors des périmètres irrigués ; une absence de perspectives industrielles, ce qui fait que le chômage des jeunes devient dramatique. Ajoutez à cela une école publique qui bien qu’ayant bénéficié de beaucoup d’aide et présente des ratios de scolarisation en net progrès, laisse les enfants sur le bord de la route sans savoir ni lire ni écrire. N’oublions pas aussi la progression d’un islam salafiste qui se substitue à l’islam soufiste traditionnel tolérant. Enfin une économie parallèle florissante qui est fondée sur les trafics transsahariens : gasoil, voitures volées, mais surtout maintenant cigarettes, cocaïne provenant d’Amérique latine à destination de l’Europe, armes provenant de Libye et migrants. L’argent de ces trafics commence à corrompre sérieusement les institutions maliennes.

On voit bien que malgré les appuis en formation et matériel apportés par la France, l’Europe et les Etats Unis, ni l’armée ni la gendarmerie malienne ne sont capables de faire face à l’insécurité. Les forces des Nations Unies sont bloquées dans leurs camps fortifiés et se font tuer du monde dès qu’elles en sortent. La situation générale s’aggrave car l’insécurité s’est déplacée du nord toujours ingérable vers le centre du pays très peuplé  où l’Etat est en train de disparaitre. Dans ce cœur du Mali divers groupes djihadistes s’enkystent, prennent le pouvoir local en massacrant leurs opposants et apportent une justice qui avait disparu. La situation est très grave, On voit bien que si l’armée française s’engage à la demande des autorités dans le centre du pays, elle risque fort de s’enliser dans une guerre de contre insurrection sans issue.

Mais le plus grand défi est certainement au mali celui du leadership qui manque singulièrement actuellement à la tête de ce pays où il faut reconstruire des institutions publiques, en particulier régaliennes, qui actuellement s’effondrent dans le clientélisme. Mauvaise gouvernance, refus de s’attaquer aux problèmes de fond, érosion de l’autorité de l’Etat, insécurité qui se développe ; tout ceci rappelle effectivement singulièrement l’Afghanistan.     

Quelles seraient les mesures les plus indispensables à mettre en œuvre ? 

Au niveau français il est urgent de mieux coordonner nos efforts, en particulier entre quai d’Orsay, défense, et budget. Un vrai problème est le budget qui ne répond pas à la gravité de la crise, ni au des ressources affectées au plan militaire, problème qui a conduit à la démission du général de Villiers ni surtout ce qui me semble en fait encore plus grave au plan de l’aide au développement, où nos responsables budgétaires sont dans le « business as usual comme s’il n’y avait pas le feu au Mali et en fait dans tout le Sahel.   

Quel est le niveau de prise de conscience de cette problématique, aussi bien du côté des dirigeants des pays concernés, que du point de vue des dirigeants européens ou américains et chinois ? 

Au niveau des dirigeants sahéliens et même au-delà dans toute l’Afrique de l’Ouest il y a une très nette prise de conscience de l’ampleur du problème ; mais je crains qu’au Mali les responsables n’aient pas compris ce que cela implique en termes de besoin de construction de tout l’appareil d’Etat malien qui semble gangréné par le népotisme. Il leur faut en particulier construire une véritable armée, fondée sur le mérite et l’expertise, avec une gestion moderne des ressources humaines, et non construite sur une base clientéliste. Il en est de même pour tout l’appareil régalien gendarmerie, justice administration territoriale et les principales institutions économiques.
 

Les américains ont pris conscience il y a déjà longtemps des risques posés par le sahel francophone, ils ont maintenant une base au Niger, l’équivalent d’un bataillon en personnel sur place à travers le Sahel. L’opinion publique américaine a appris avec stupeur la présence de ces soldats lorsque quatre soldats de leurs forces spéciales ont été tués tout récemment dans une embuscade au Niger à 200 km de Niamey. Quant aux Chinois, pour l’instant ils préfèrent sous-estimer le problème, sans doute pour ne pas avoir à s’en occuper…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 28/11/2017 - 19:31
@Deudeuche
C'est vrai, mais leur chef est bien distant.
Deudeuche
- 28/11/2017 - 18:17
@assougoudrel
La jeunesse française ? elle patrouille en VAB au Mali où au Niger, en attendant de patrouiller en France pour l’opération Sentinelle.
assougoudrel
- 28/11/2017 - 15:14
Et la jeunesse
française dans tout ça. Il ne leur parle pas des masses, alors qu'il est sensé être jeune et beaucoup (de jeunes) ont été bernés.