En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
ça vient d'être publié
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 1 heure 31 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 2 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 3 heures 50 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 4 heures 40 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 7 heures 18 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 9 heures 25 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 11 heures 15 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 12 heures 26 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 14 heures 8 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 1 heure 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 3 heures 25 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 4 heures 10 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 6 heures 53 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 7 heures 43 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 10 heures 21 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 11 heures 49 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 12 heures 48 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 13 heures 42 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 15 heures 2 min
© Pixabay
© Pixabay
Sécu

Le mythe persistant des complémentaires santé trop chères

Publié le 25 novembre 2017
La dernière étude de la start-up Tripalio démontre que les complémentaires santé d'entreprise pour tous a permis de faire baisser les prix depuis sa mise en place. Cela met un terme à l'idée reçue, prisée des médias subventionnés, selon laquelle les complémentaires santé sont de plus en plus chères.
Leo Guittet est juriste de formation spécialisé en droit privé et droit public de la santé au sein du Master 2 de Jean-Paul Markus à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, très intéressé par le domaine sanitaire, notamment les questions...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Leo Guittet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Leo Guittet est juriste de formation spécialisé en droit privé et droit public de la santé au sein du Master 2 de Jean-Paul Markus à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, très intéressé par le domaine sanitaire, notamment les questions...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La dernière étude de la start-up Tripalio démontre que les complémentaires santé d'entreprise pour tous a permis de faire baisser les prix depuis sa mise en place. Cela met un terme à l'idée reçue, prisée des médias subventionnés, selon laquelle les complémentaires santé sont de plus en plus chères.

A chaque examen du PLFSS, se répand l'opinion selon laquelle les complémentaires santé sont trop coûteuses pour les assurés français.

Pourtant, une étude (lire ici) de l'évolution des prix des complémentaires santé d'entreprise depuis 2015 permet de constater une baisse globale des tarifs dans les branches professionnelles :

l’évolution des tarifs de 2015 à 2017 est facilement orientée à la baisse. La marge dégagée en 3 ans est de plus de 6 %, soit, si l’on extrapole cette moyenne non pondérée à l’ensemble des salariés, un gain de pouvoir d’achat approximatif de 1,2 milliard d'euros.

Des exemples concrets existent dans les branches professionnelles pour illustrer cette baisse qui contredit le discours officiel d'une hausse incessante des prix des complémentaires santé :

L’exemple le plus connu de cette baisse fut donné durant l’été 2015 par la branche des hôtels, cafés et restaurants (HCR), dont le tarif est passé de 32 euros sous désignation à 28 euros lors de l’ouverture à la concurrence. Cette baisse soudaine de 15% illustre de façon parfaite l’intérêt d’une mise en concurrence systématique des opérateurs.

La mise en concurrence entre les acteurs de la complémentaire santé d'entreprise a fait baisser les tarifs au lieu de les augmenter !

L'Etat est responsable de la hausse des prix des complémentaires santé

Si les français sont habitués à ce qu'on leur dise que le prix des complémentaires santé est trop élevé, c'est surtout en raison des contraintes imposées par l'Etat.

Il n'est pas rare que les prix des complémentaires santé soient annexés sur le montant du plafond mensuel de la sécurité sociale.

Or, c'est l'Etat qui décide du montant du plafond de la sécurité sociale. Ainsi, une cotisation fixée pendant plusieurs années à 1% du plafond mensuel de la sécurité social augmentera toute seule si le plafond est réévalué.

De la même manière, il est acté que le montant du forfait journalier hospitalier augmentera de 2 euros en 2018. Il passera donc à 20 euros, ce qui représente une hausse de 11% ! Et il ne faut pas oublier que les complémentaires santé sont obligées de rembourser l'intégralité du forfait journalier hospitalier dans le cadre de la couverture d'entreprise.

La situation est paradoxale ! L'Etat continue d'augmenter le coût des dépenses de santé tout en confiant le soin aux organismes complémentaires de les rembourser. Et dans le même temps, cette hausse des dépenses ne devrait pas être répercutée sur le montant des cotisations au risque, pour les complémentaires santé, d'être pointées du doigt.

Article publié initialement sur Entreprise.news

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires