En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Santé

La décision de rendre 11 vaccins obligatoires masque-t-elle une subvention cachée aux labos pharmaceutiques ?

Publié le 14 novembre 2017
Le choix d'imposer 11 vaccins obligatoires alors que la communauté scientifique est divisée sur le sujet ne fait pas que des malheureux. Sanofi, principal producteur de vaccins en France, devrait bénéficier des remboursements de la sécurité sociale... soit un joli marché de plus de 150 millions supplémentaires.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le choix d'imposer 11 vaccins obligatoires alors que la communauté scientifique est divisée sur le sujet ne fait pas que des malheureux. Sanofi, principal producteur de vaccins en France, devrait bénéficier des remboursements de la sécurité sociale... soit un joli marché de plus de 150 millions supplémentaires.

La mesure, adoptée en loi de financement de la sécurité sociale, risque de jouer un vilain tour au gouvernement, tant les conditions de son adoption sont opaques. On se rappelle ici que le Conseil d'État, avait, en début d'année, enjoint à Marisol Touraine d'enjoindre Sanofi à produire le vaccin trivalent obligatoire. Le marché français était alors en pleine pénurie.

 
Curieusement, Marisol Touraine n'en avait rien fait et Agnès Buzyn, sa successeur, se place dans la continuité de cette politique. Au lieu d'imposer aux laboratoires le respect de leurs obligations, on modifie les règles pour suivre les évolutions de leur politique industrielle. 

 

Quel coût pour la sécurité sociale ?

 
Capital.fr s'est essayé à calculer le surcoût de la mesure pour les assurés sociaux. Selon ce site Internet, qui se fonde sur des données fournies par la Fédération des pharmaciens, la vaccination d'un nourrisson coûterait environ 250 euros de plus avec les 11 vaccins qu'avec les trivalents obligatoires aujourd'hui. Vu que les classes d'âge compte environ 700.000 enfants, le chiffre d'affaires nouveau dégagé par les laboratoires se situerait entre 150 et 200 millions € annuels, remboursés par la sécurité sociale et les complémentaires santé. 
 
On notera pour notre part que, selon le site Pharmanity.com, le trivalent de Sanofi est vendu ordonnance à 10€, contre 27€ pour le pentavalent. Il est donc acquis que la vaccination obligatoire nouvelle formule coûtera cher aux assurés sociaux, sans que le coût n'ait été expliqué clairement à l'opinion publique, et sans que l'impact sur le chiffre d'affaires de Sanofi n'ait été détaillé par le législateur. 
 

Une compensation pour l'industrie pharmaceutique ?

 
À la rentrée, l'industrie du médicament a fait part de ses regrets quant aux mesures d'économies annoncées sur le médicament dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018. Les industriels se sont dits déçus au vu du milliard€ d'efforts qui leur est demandé l'an prochain. Mais tout ne sera pas perdu, donc...

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
GP13
- 15/11/2017 - 23:34
Démonstration tronquée
Est-il possible qu'avec la vaccination obligatoire l'industrie pharmaceutique se gave un peu, beaucoup, énormément ?
Comment savoir ? Pourquoi ne pas tenter de savoir le coût pour l’assurance maladie de l'absence de trois vaccins comme rougeole, rubéole, oreillons. Tous les français auraient ces trois maladies soit dans l'enfance, l'adolescence ou l'age adulte. Avec chaque fois consultations chez le généraliste , le pédiatre, et avec leurs lots de complications, hospitalisations, décès, séquelles neurologiques, malformations congénitales, sans compter, les congés pour soins à enfant, les arrêts de travail, et avec, en plus, après la maladie, la réceptivité aux maladies infectieuses et les nouveaux coûts induits.
Ce serait tellement cher, que le surcoût de la vaccination obligatoire semble dérisoire. Et voilà ce qui gêne : au coût important d'une vaccination répandue mais insuffisante pour éviter les épidémies, s'ajoutent les coûts considérables des épidémies. On peut comprendre que les pouvoirs publics n'aient pas envie de laisser courir les coûts sans rien faire
vangog
- 14/11/2017 - 23:53
Politique préventive ou erratique...
A ceux traditionnellement obligatoires, la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, s'ajouteront ceux contre la coqueluche, l'haemophilus influenzae (méningite), l'hépatite B, le pneumocoque (méningite), le méningocoque C (méningite), la rougeole, les oreillons et la rubéole (malformations fœtales). Soit un ensemble de vaccins autrefois facultatifs (et non remboursés), qui viennent s’additionner aux trois vaccins obligatoires DTP. Assez favorable!...
Bobby Watson
- 14/11/2017 - 22:34
Déjà...
pour compléter le post d'Atlante13, pendant la campagne présidentielle, on avait pu observer deux dirigeants du fameux laboratoire Servier dans l'entourage de....