En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Retraites : le gouvernement prêt à tenir mais sur quelle réforme ?

ça vient d'être publié
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 6 min 17 sec
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 53 min 15 sec
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 2 heures 11 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 3 heures 46 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 3 heures 48 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 3 heures 49 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Pourquoi l’Occident ne devrait pas avoir peur de la Chine

il y a 3 heures 51 min
décryptage > Histoire
Atlantico Litterati

De Gaulle chef de guerre, ou la panoplie du visionnaire

il y a 3 heures 51 min
décryptage > France
Implacable justice prolétarienne

L'Humanité se surpasse dans le comique. « Le gouvernement a fait appel à des cars privés pour briser la grève ! », s'indigne le journal. Rions un peu.

il y a 3 heures 51 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 30 min 22 sec
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 2 heures 5 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 2 heures 17 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 3 heures 47 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 3 heures 48 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 3 heures 50 min
décryptage > France
Equité générationnelle

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

il y a 3 heures 51 min
décryptage > International
Avertissement

Après les manifestations, l'Iran à l'heure du choix

il y a 3 heures 51 min
pépite vidéo > France
Violences
L'IGPN ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo montrant deux policiers frapper un manifestant à terre le 5 décembre
il y a 19 heures 20 min
© JIM WATSON / AFP
© JIM WATSON / AFP
Je te tiens, tu me tiens par la superpuissance

Bras de fer sur tapis rouge : le monde selon Xi Jinping et Donald Trump

Publié le 09 novembre 2017
Donald Trump a rencontré Xi Jinping à Pekin ce mercredi 8 novembre. L'expression d'un bilatéralisme qui sied aux deux leaders et une méthode qui a prouvé son efficacité depuis un an, bien plus que le multilatéralisme en vigueur jusqu'alors.
Le Général de brigade aérienne Jean-Vincent Brisset est directeur de recherche à l’IRIS. Diplômé de l'Ecole supérieure de Guerre aérienne, il a écrit plusieurs ouvrages sur la Chine, et participe à la rubrique défense dans L’Année stratégique.Il est l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Vincent Brisset
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Général de brigade aérienne Jean-Vincent Brisset est directeur de recherche à l’IRIS. Diplômé de l'Ecole supérieure de Guerre aérienne, il a écrit plusieurs ouvrages sur la Chine, et participe à la rubrique défense dans L’Année stratégique.Il est l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Donald Trump a rencontré Xi Jinping à Pekin ce mercredi 8 novembre. L'expression d'un bilatéralisme qui sied aux deux leaders et une méthode qui a prouvé son efficacité depuis un an, bien plus que le multilatéralisme en vigueur jusqu'alors.

Atlantico : Donald Trump s'est rendu à Pékin mercredi 08 novembre à la rencontre de Xi Jinping. Deux dossiers sont à l'honneur de cette rencontre entre les deux dirigeants : l'explosif dossier nucléaire nord-coréen et les mesures à prendre pour réduire le déficit commercial entre les deux pays. Au-delà de ces dossiers, dans quelle mesure cette rencontre marque-t-elle une nouvelle étape dans la relation entre Washington et Pékin, dans un contexte de rééquilibrage des forces consécutif à la rapide montée en puissance chinoise de ces dernières années ? 

Jean-Vincent Brisset : Les rapports entre la Chine et les Etats-Unis ne se limitent pas au dossier Nord-Coréen et à la réduction des déséquilibres commerciaux. Il est d’ailleurs intéressant de constater la profonde différence de nature entre ces deux dossiers, différence qui reflète de très belle manière les priorités des centres d’intérêt des deux pays et de leurs deux dirigeants. D’un côté, l’intérêt national direct et la légitimité comme chef de l’Etat. De l’autre, l’image donnée à l’international par chaque pays et, surtout pour le Président américain, le besoin d’engranger un succès diplomatique. 

Il est très à la mode de tout analyser en partant de deux postulats. Xi est le maître incontesté dans son pays et Trump est un abruti imprévisible. Ces caricatures, largement répandues et très confortables, reflètent avant tout une volonté d’ignorer des réalités qui pourraient déranger. 

La rencontre Xi/Trump du 8 novembre, qui peut être présentée comme une nouvelle étape des rapports entre  Washington et Pékin, est en fait l’affirmation d’une nouvelle manière de considérer les rapports entre les deux Grands. Dès son entrée en fonction, la manière de fonctionner du nouveau Président américain a surpris, surtout ceux qui pensaient que son élection était impossible et qui avaient donc traité par le mépris sa candidature. Le tournant se situe donc plutôt lors de la rencontre entre les deux hommes, qui a eu lieu en avril 2017, dans la résidence privée de Trump . Cette rencontre, « d’homme à homme », n’a pas fait l’objet de comptes rendus exhaustifs. Mais elle a très vraisemblablement été la fondatrice d’un nouveau style de rapports entre les deux pays et entre les deux hommes. Purement bilatérale et strictement basée sur du donnant-donnant, sans que l’on sache exactement à quoi se sont engagés les deux protagonistes. Parmi les seuls résultats concrètement visibles, un tournant tout à fait inédit de l’attitude chinoise vis-à-vis de la Corée du Nord. Pékin est désormais clairement identifié comme une clé majeure et a accepté de prendre –enfin- de vraies sanctions. Ceci après 24 années d’une inefficacité à peu près totale de la politique américaine dans ce domaine. Les contreparties offertes par Trump apparaissent moins nettement, mais on peut imaginer qu’elles concernent –entre autres- les échanges commerciaux et –peut-être- le soutien à Taïwan. 

D’autres éléments gouvernent aussi cette nouvelle manière de gérer la relation entre les deux pays. L’administration Obama a démontré une totale inefficacité dans la gestion du problème Nord-Coréen et permis à Pyongyang de développer tranquillement ses programmes nucléaires et balistiques pendant 8 ans. Quant au « pivot asiatique », il en est très largement resté à un effet d’annonce. Côté chinois, le grand problème est celui de la légitimité de Xi Jinping. Celui que l’on présente comme tout puissant dans son pays doit encore gérer une opposition. La campagne menée au nom de la lutte contre la corruption a certes permis d’éliminer de nombreux adversaires, mais il semble que la position du leader chinois ne soit pas aussi assurée que l’on veut le dire. Vis-à-vis de sa propre population, il a besoin de réussites sur le plan de l’économie et de la lutte contre les inégalités et les méfaits du libéralisme sauvage.   

Comment anticiper ce que deviendra un monde se basant sur cet équilibre des forces ? En quoi la méthode employée par Donald Trump tient elle compte de cette situation ? S'agit il d'une évolution, plus "pragmatique" par rapport à la doctrine Obama ? Comment en mesurer les résultats ? 

Le terme « d’équilibre de forces » est certainement celui qui convient le mieux quand il s’agit de parler des rapports entre Chine et Etats-Unis. Il semble que, dans les pays Occidentaux surtout, on a encore du mal à admettre qu’il se pourrait que l’idée même de gestion de la planète en fonction de rapports diplomatiques « policés » entre gens issus de la même caste soit en train de disparaître. Trump, mais il n’est pas le seul, est le représentant, souvent caricatural, d’un monde où les rapports sont essentiellement bilatéraux, brutaux et basés avant tout sur des rapports de forces ou, pire encore, d’intimidation. Par rapport à la « doctrine Obama » qui a souvent consisté à baptiser du joli nom de « patience stratégique » ce qui n’était que la procrastination, le changement est en effet d’importance. On peut penser qu’il s’agit de simple pragmatisme. C’est sans doute vrai à court terme. Toutefois, une telle inflexion dans la gestion des relations internationales, qui apparaît à certains comme un retour aux fondamentaux est insupportable pour ceux qui au nom de la « science politique », se sont approprié  ce domaine pendant des décennies.  

Les premiers résultats à court et moyen terme de ces changements sont d’ores et déjà visibles. SI l’on en reste à la politique asiatique des Etats-Unis, les sanctions chinoises contre la Corée du Nord, les réaffirmations des alliances avec le Japon et la Corée du Sud, le renouveau (potentiel) des relations avec les Philippines en sont déjà des exemples.  Des contrepoints virtuels demeurent. Un lâchage de Taïwan, un laisser-aller face à des manipulations chinoises en matière d’échanges commerciaux ou une acceptation des prétentions de Pékin en Mer de Chine du Sud seraient perçus par de nombreux observateurs comme un échec de la nouvelle politique de Washington. Côté chinois, la pérennité de la course vers la richesse et le progrès est loin d’être garantie. Etant donné le poids pris par l’Empire du Milieu dans nombre de domaines, toute secousse violente qui pourrait le frapper aurait des retentissements à l’échelle de la planète. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Retraites : le gouvernement prêt à tenir mais sur quelle réforme ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 09/11/2017 - 18:28
Affreux Donald contre gentil Barack
Comme beaucoup j'avais été ému par l'élection de Barack Obama et interloqué au mieux par celle de Donald Trump ..... Ceci étant dit, la situation internationale après 8 années Obama s'est bien aggravée hélas ..... Le fou furieux de Corée du Nord a pu préparer son missile atomique en toute sérénité ..... Alors si le vilain Donald peut obtenir du plus puissant communiste du monde de se distancer de la Corée du nord, ce sera un progrès ....