En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 6 heures 7 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 7 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 8 heures 9 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 9 heures 40 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 11 heures 4 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 13 heures 37 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 14 heures 26 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 15 heures 46 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 16 heures 10 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 6 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 7 heures 46 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 9 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 10 heures 28 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 12 heures 45 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 13 heures 26 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 13 heures 47 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 15 heures 9 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 16 heures 6 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 16 heures 14 min
Bonnes feuilles

"De toute façon, même quand il a tort, il a toujours raison" : Johan Cruyff, le génie romantique.. mais aussi tactique

Publié le 05 novembre 2017
Ils s'appellent Pep Guardiola, Johan Cruyff, Arrigo Sacchi, Valeri Lobanovski, Helenio Herrera... Entraîneurs visionnaires, ils ont porté leurs équipes vers les sommets mais ont surtout servi de modèles à des générations de coaches. Extrait de "Les entraîneurs révolutionnaires du football" de Julien Momont, Christophe Kuchly et Raphaël Cosmidis chez Solar Editions (2/2).
Julien Momont, Raphaël Cosmidis et Christophe Kuchly
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journalistes spécialistes de football, animateurs du site " Les Cahiers du Football ", Julien Momont, Raphaël Cosmidis, Christophe Kuchly, sont les auteurs du très remarqué " Comment regarder un match de foot ? " (Solar, 2016).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ils s'appellent Pep Guardiola, Johan Cruyff, Arrigo Sacchi, Valeri Lobanovski, Helenio Herrera... Entraîneurs visionnaires, ils ont porté leurs équipes vers les sommets mais ont surtout servi de modèles à des générations de coaches. Extrait de "Les entraîneurs révolutionnaires du football" de Julien Momont, Christophe Kuchly et Raphaël Cosmidis chez Solar Editions (2/2).

Arrivé en Catalogne en 1988, l’ancien numéro 14 aime revenir en terrain connu. Lors des trois précédentes saisons, c’est en effet à l’Ajax, l’autre club qu’il a marqué en tant que joueur, qu’il officiait. Avec un titre européen, la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe, en 1987, et deux coupes nationales a la clé.

Surtout, au-delà de ces résultats très honnêtes sans être incroyables – le PSV gagne alors facilement l’Eredivisie lors de chaque saison même si, lors de sa première année d’entraineur, Amsterdam marque plus de 3,5 buts par match –, ce sont le style et les principes de sa jeune équipe qui plaisent. Cruyff, qui a connu et magnifie le football total une quinzaine d’années plus tôt, a garde un amour absolu pour la philosophie derrière la dénomination tape-a-l’oeil : le pressing, la technique, le mouvement, la recherche d’espaces. Et, surtout, la volonté de faire la différence par l’attaque.

A l’ère du 4‑4-2 roi, laquelle n’a d’ailleurs pas encore atteint son apogée puisque Sacchi remporte sa première Coupe d’Europe alors que Cruyff est déjà parti à Barcelone, le Néerlandais, comme l’Italien, réinstaure petit à petit la liberté de mouvement et de création sur le terrain.

Wim Rijsbergen, qui passait des soirées entières a parler de football avec son aine au Mondial 1974, s’occupe des jeunes de l’Ajax quand Johan est nomme a la tete de l’équipe première. Il se souvient : ≪ J’ai eu des garçons comme Andre Ooijer, Patrick Kluivert, Michael Reiziger ou Denny Landzaat (244 sélections à eux quatre), et la philosophie etait la meme que pour l’equipe première : pour developper des jeunes joueurs, il faut leur donner de la liberté. ≫ Si l’entraineur des A ne donne pas de consignes au formateur, il n’hésite pas à piocher parmi ses eleves. Presque trop de l’avis de plusieurs observateurs, qui lui reprochent de lancer des jeunes pas encore prets. En tout cas, le discours est clair : ≪ La première chose qu’il disait, c’était d’être capable jouer vite. Il fallait de la technique, être en mesure de faire immédiatement la passe. S’il faut faire trois pas, c’est termine, la balle est perdue. Ensuite, c’était le mouvement sans le ballon : ce sont les joueurs qui ne l’ont pas qui sont les plus importants car, si le porteur ne peut pas faire de passe, il n’y a pas de jeu.

 

Il cherchait donc des gars intelligents, et n’hésitait pas à superviser les divisions inferieures pour trouver les bons profils. Enfin, il fallait être rapide, car un joueur lent ne progressera jamais sur ce point. ≫ Une dernière caractéristique qui tolère toutefois des exceptions… à condition d’être parfait dans les deux autres et de jouer à un poste ou l’on peut se permettre d’être relativement statique. Comme souvent, Cruyff trouvera. De toute façon, même quand il a tort, Cruyff a toujours raison. ≪ Il réussissait à convaincre parce que, quand il disait de faire quelque chose, cela fonctionnait tout de suite ≫, rigole Rijsbergen. De là a être vu comme un gourou, il n’y a qu’un pas.

Extrait de "Les entraîneurs révolutionnaires du football" de Julien Momont et Christophe Kuchly chez Solar Editions

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires