En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© BORIS HORVAT / AFP
Gouvernement bien soutenu
La CFDT retrouve sa place de premier soutien syndical au gouvernement
Publié le 27 octobre 2017
Contesté cet été par FO, le rôle de premier soutien syndical au gouvernement est désormais admis par tous. Le rôle actif de la CFDT pour faire capoter l'intersyndicale que la CGT tentait d'organiser contre les ordonnances en est la première contrepartie reçue par Emmanuel Macron.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Contesté cet été par FO, le rôle de premier soutien syndical au gouvernement est désormais admis par tous. Le rôle actif de la CFDT pour faire capoter l'intersyndicale que la CGT tentait d'organiser contre les ordonnances en est la première contrepartie reçue par Emmanuel Macron.

 

Cet été, Jean-Claude Mailly a caressé l'espoir de supplanter Laurent Berger dans le rôle de premier de classe. Il a multiplié les positions favorables aux ordonnances et joué les bons élèves pour éviter un conflit ouvert comme ce fut le cas un an avant avec la loi El-Khomri. 

Un temps, on s'est interrogé sur la réussite de cette manoeuvre à contre-pied. Si la base de FO est loin d'être unanimement gauchiste, elle n'en reste pas moins contestataire. La fondre dans le moule réformiste en si peu de temps était un pari d'autant plus osé que certains n'ont pas hésité à soupçonner Mailly de conduire une aventure personnelle

Puis, la base a donné de la voix, et Mailly a dû se résoudre à rejoindre le clan des contestataires. C'était un peu son offensive des Ardennes à lui. Après quelques succès rapides, les fondamentaux n'ont pas suivi et il a dû revenir sur ses positions initiales. 

Comment la CFDT a fait capoter l'intersyndicale

Mardi, les organisations syndicales se retrouvaient pour discuter d'une manifestation commune contre les ordonnances. Beaucoup se sont agités en coulisses pour obtenir des "réformistes", reçus au préalable par Muriel Pénicaud, un ralliement en bonne et due forme. Selon nos informations, la CGC a notamment envoyé à la CFDT un texte de compromis sur lequel son président comptait pour attendrir Laurent Berger.

En séance, le discussion ne s'est pas passée comme certains l'espéraient. La CFDT, la CFTC et l'UNSA ont en effet fait front commun en faveur d'un texte soulignant les avancées obtenues à l'occasion des ordonnances. Il n'en fallait pas plus pour dynamiter la réunion. 

Pendant ce temps, la CGT et FO avaient déjà acté l'appel à manifester pour le 16 novembre...

Quelles contreparties pour les réformistes?

Le sujet d'angoisse pour les entrepreneurs est évidemment de savoir quelles contreparties la CFDT obtiendra en échange de ce soutien actif au gouvernement. Les premières discussions sur la "loi entreprises" en donnent un avant-goût. Tout laisse à penser que le gouvernement accordera de fortes concessions sur l'intéressement et la participation des salariés. 

À ce stade, les organisations patronales se montrent peu réactives. Elles ont bien tort, surtout dans l'univers des PME, où la CFDT risquent de réclamer des droits nouveaux bien au-delà de ce qu'une participation naturelle des salariés à la vie de l'entreprise justifie.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
La République des taxeurs fous se porte bien
06.
Faut-il se résoudre à une situation à l’israélienne alors que le Sahel tend à devenir un nouvel Afghanistan ?
07.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
02.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Atlante13
- 27/10/2017 - 12:25
Que j'rigole,
Voila que les syndicats se battent pour savoir qui sera le plus collaborationniste, à croire qu'en France les vieilles habitudes perdurent. Par contre je me demande ce qu'ils ont obtenu en contrepartie.