En direct
Best of
Best of du 22 au 28 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

02.

Coronavirus : ces très sérieux effets secondaires des quarantaines

03.

Nouvelle vague de migrants syriens : l’épreuve de trop pour l’unité de l’Union européenne ?

04.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

05.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

07.

Ségolène Royal amoureuse d’un banquier belge; Laeticia Hallyday devient américaine; Céline Dion veut adopter une petite fille; La fille adoptive de Spielberg se lance dans le porno; Genoux ou glouglou ? Johnny Depp ne tient plus debout, Madonna à peine

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le muguet de Noël" : Un pur divertissement

il y a 1 heure 3 min
pépite vidéo > Culture
Polémique
"Bravo la pédophilie !" Adèle Haenel quitte cérémonie des César lors du sacre de Polanski
il y a 1 heure 52 min
décryptage > Santé
Solution PAS miracle

Coronavirus : ces très sérieux effets secondaires des quarantaines

il y a 2 heures 53 min
décryptage > International
Epée de Damoclès

Nouvelle vague de migrants syriens : l’épreuve de trop pour l’unité de l’Union européenne ?

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la crise des Gilets jaunes a conduit Emmanuel Macron à s’appuyer sur le soutien des maires de France et à renouer le dialogue avec les citoyens et les élus à travers le Grand débat national

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le discours de François Fillon au Trocadéro : un des tournants majeurs de la campagne présidentielle de 2017

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Europe
Stratégie de communication

Voiture bélier au carnaval de Volkmarsen : le silence risqué des autorités allemandes

il y a 4 heures 56 min
décryptage > International
Bon côté des choses

Politique, économie, progrès scientifique : la crise du coronavirus va peut être nous rendre intelligents et chasser les sorciers et autres porteurs de fake news

il y a 4 heures 56 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Ségolène Royal amoureuse d’un banquier belge; Laeticia Hallyday devient américaine; Céline Dion veut adopter une petite fille; La fille adoptive de Spielberg se lance dans le porno; Genoux ou glouglou ? Johnny Depp ne tient plus debout, Madonna à peine
il y a 4 heures 56 min
pépites > Consommation
Consommation
Les steaks hachés bio de supermarché épinglés par 60 millions de consommateurs
il y a 20 heures 14 min
pépites > International
Déferlante
Erdogan assure que 18.000 migrants ont traversé la frontière vers l'Europe en une journée
il y a 1 heure 20 min
light > Culture
Fête du cinéma
César 2020 : "Les Misérables" grand gagnant, Roman Polanski sacré meilleur réalisateur
il y a 2 heures 27 min
décryptage > France
La Gare de Lyon, c'est aussi de leur faute…

On sait que 79% des Français éprouvent de la méfiance ou du dégoût à l’égard des politiques. Les principaux - mais pas les seuls - responsables de ce chiffre angoissant : les macronistes !

il y a 3 heures 25 sec
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Premier "flic" de France : le jour où Christophe Castaner est devenu ministre de l’Intérieur

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

"Le Bouquet de tulipes" : la provocation de Jeff Koons face à un marché démesuré de l’art contemporain et un pied de nez à la mairie de Paris

il y a 4 heures 56 min
décryptage > International
Victimes

Syrie : qui peut sauver les populations civiles d’Idlib ?

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Société
Nuances

Tempête sur les César : ces fondamentaux de la nature humaine que ne comprennent pas les guérilleros de la justice morale

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Science
Un jour de plus

29 février : si vous pensez savoir à quoi nous devons les années bissextiles, voilà pourquoi l’explication réelle est plus complexe

il y a 4 heures 56 min
pépite vidéo > Social
Violence
Incendies déclenchés à Paris lors d'affrontement entre manifestants et force de l'ordre
il y a 19 heures 28 min
pépites > International
Coronavirus
La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"
il y a 21 heures 4 min
© MIGUEL MEDINA / AFP
© MIGUEL MEDINA / AFP
Parti éclaté

Exclusions chez LR, le feuilleton continue : comme un léger parfum de faiblesse politique de Laurent Wauquiez ?

Publié le 25 octobre 2017
Chez les Républicains, la question de l'exclusion des "macronistes" gangrène toujours le parti. Et le ridicule est venu s'ajouter à la division...
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chez les Républicains, la question de l'exclusion des "macronistes" gangrène toujours le parti. Et le ridicule est venu s'ajouter à la division...

Il faut se pincer pour le croire. Après des semaines de tergiversations, d'auditions, de déclarations et déclamations, le Bureau Politique de LR (Les Républicains), devait enfin clore le chapitre Un du livre des exclusions des membres du Parti passés à l'ennemi - autrement dit dans le camp d'Emmanuel Macron - et marquer un grand coup en  prononçant l'exclusion de ses membres passés dans le camp du pouvoir. Tout semblait prêt pour la " clarification" : les plus réticents (les juppéo-centristes), semblaient résignés ou en tous cas ultra-minoritaires au sein du BP ; les plus fermes (les ex-sarkozystes rassemblés derrière Laurent Wauquiez), plus déterminés que jamais à en finir avec les fêlons qui les narguent en rappelant qu'ils mettent en oeuvre le programme de la droite ! Mais on avait juste oublié une chose : pour être valable, une telle décision doit être adoptée par une assemblée dont le quorum est atteint, ce qui n'était pas le cas hier soir. Et il faudra patienter encore une semaine, voire plus  pour que la décision prise soit entérinée de manière irréfutable. Le ridicule est venu s'ajouter à la division.

Ce mardi, jour de Bureau Politique, l'hésitation n'était donc plus de mise, il fallait en finir : le Premier ministre Edouard Philippe, Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics, Sébastien Lecornu, le Secrétaire d'Etat à la Transition Ecologique, les députés Thierry Solère  et Frank Riester, initiateurs du groupe Les Constructifs à l'Assemblée allaient être exclus en bonne et due forme du Parti Les Républicains auquel ils ont tourné le dos au moment de l'élection d'Emmanuel Macron, au point, pour certains d'entre eux , de soutenir des candidats d'En Marche aux législatives, au grand dam des militants. Bruno Le Maire, lui,  n'est plus concerné par la procédure puisqu'il a rallié La République en Marche avant les législatives.

En réalité, la question aurait pu être réglée dès la fin du mois de juin, au  lendemain des législatives et la mise en place du deuxième gouvernement Philippe. Mais au début de l'été, après avoir été éliminés du deuxième tour de la présidentielle et perdu la moitié de leurs députés, les Républicains, choqués, en plein doute existentiel, n'étaient pas "armés" pour actionner la guillotine ; ils l'étaient d'autant moins que l'on était alors en pleine "macronmania",  que le parti dont le chef (François Fillon depuis les primaires ), s'était retiré après son cuisant échec, est  géré  par une direction intérimaire en attendant l'élection d'un  nouveau président le 10 décembre prochain, et enfin que l'on était alors à la veille du dernier scrutin de la série ,gagnable celui-là, les sénatoriales . Il a donc été décidé de temporiser en appliquant scrupuleusement les statuts : on a invité les fêlons à venir s'expliquer devant une commission ad hoc, ce qu'ils ont fait à l'exception d'Edouard Philippe. Et ils ont expliqué le plus tranquillement du monde qu'ils sont toujours de droite et qu'ils ne font d'ailleurs qu'appliquer le programme ....de la droite. Confusion, répliquent en choeur Bernard Accoyer, le secrétaire général, et tous ceux qui se rangent derrière le favori  pour la présidence du Parti, Laurent Wauquiez. Entre temps un nouvel élément est venu s'ajouter au dossier : le sort  de Sens Commun, mouvement issu de la Manif pour Tous dont le président a tendu la main au Front National. Christian Estrosi, qui a fondé son propre mouvement "La France Audacieuse " avec des maires de grandes villes, s'est fait le porte-parole de ceux qui  réclament une autre clarification, avec  l'exclusion de ce mouvement de LR. La question n'a pas été abordée au Bureau Politique où l'on a voulu régler la question des Constructifs.  "Ça a beaucoup trop duré. On ne parle de nous que pour ça .Il faut qu'on reparle aux Français ", a d'ailleurs déclaré Laurent Wauquiez pendant la réunion....Mais tous ceux qui ont entendu un autre message de la part de leurs  électeurs ("cessez l'opposition systématique" ), ou qui ont senti le vent du boulet pour leur propre élection en juin, ne veulent pas exclure les Constructifs ." Laurent tu es trop dur....ce n 'est pas la bonne direction ce n'est pas rassembleur", lui a répliqué le député de Paris Claude Goasguen, réélu in extrémis en juin.

D'autres encore, à l'instar de Dominique Bussereau, le président des Départements de France, ou Jean-Pierre Raffarin, ont fait la politique de la chaise vide et occupé le terrain avec " Twitter" :" Que ceux qui souhaitent gouverner la 5e  République  n'oublient pas ce qui la fonde : le rassemblement", a écrit l'ancien Premier Ministre. Et Gérald Darmanin, de son coté,  appuyait là où ça fait mal :" Fallait il que je sois adhérent de Sens Commun pour ne pas connaitre l'exclusion". Le président du Conseil départemental des Hauts de Seine, Patrick Devedjian a rappelé de son coté que lorsque " Chirac avait soutenu Giscard, il n'a pas été exclu". Mais les adversaires de l'exclusion étaient minoritaires au BP et dans la déclaration qu'a fait voter Bernard Accoyer, il est écrit : "Au nom d’une conception exigeante et éthique de l’action publique, de la démocratie et du pacte républicain, il est du devoir de notre famille politique de mettre fin à ce feuilleton. Il est aussi urgent de dire à certains que l’alliance du cynisme et de la perversité a des limites. La politique n’est pas un jeu...Cette clarification est vitale car la confusion entre la gauche et la droite conduit à des combinaisons politiques qui font le nid des extrêmes comme le prouvent les dernières élections en Allemagne et en Autriche. Cette confusion suscite également chez les électeurs un rejet des élus et des élites". La direction de LR voulait frapper un grand coup, montrer qu'elle reprenait la main, que la campagne interne pour l'élection du nouveau président allait pouvoir commencer.

Mais l'absence de quorum pour ce vote crucial montre que le parti est profondément divisé, voire éclaté , et laisse présager une campagne  interne plus dure que prévu ,avec  la question des alliances  et la ligne politique du mouvement . Un remake du feuilleton Copé-Fillon de sinistre mémoire, redoutent les uns, la fracture irrémédiable redoutent les autres. Si hier soir  l'exclusion de Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu, Thierry Solère, Frank Riester  a été politiquement actée, l'absence de quorum montre que le parti est amputé d'une partie de ses forces. C'est d'ailleurs le moment qu'a chois le député européen Alain Lamassoure pour claquer la porte en twittant  " après la perte d'une élection imperdable, LR exclut le premier ministre qui fait les réformes dont RLR et ses électeurs rêvaient". Pas sûr que ce soit le cas avec la hausse de la CSG...  Quant à la dizaine de  députés LR qui siègent au groupe des Constructifs, ils ont un délai de grâce jusqu'au 30 novembre, date ultime de la formation des groupes politiques à l'Assemblée. Ceux qui n'adhèreront pas au groupe LR s'excluront d'eux même, explique-t-on rue de Vaugirard. Pour éviter le spectacle d'un nouveau vaudeville ...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

02.

Coronavirus : ces très sérieux effets secondaires des quarantaines

03.

Nouvelle vague de migrants syriens : l’épreuve de trop pour l’unité de l’Union européenne ?

04.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

05.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

07.

Ségolène Royal amoureuse d’un banquier belge; Laeticia Hallyday devient américaine; Céline Dion veut adopter une petite fille; La fille adoptive de Spielberg se lance dans le porno; Genoux ou glouglou ? Johnny Depp ne tient plus debout, Madonna à peine

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
CasCochyme
- 26/10/2017 - 17:17
Suggestion
Hauts cadres de LR: Répétez après nous : "Pas de rejet a priori de désistements à droite au deuxième tour des élections". Et si Juppé ou Barouin ne sont pas d'accord, vous savez ce qu'il vous reste à faire. Franchissez le Rubicon, et après ça, vous verrez, vous vous sentirez mieux. Intervenant Assougroudrel: votre dernière phrase est en plein dans le mille!
gilbert perrin
- 26/10/2017 - 08:47
OUI à un CANDIDAT LIBRE de toute dictature du SYSTEME
Les BARONS doivent jouer collectif... les cas privilégiés doivent être écartés ou rentrer dans le rang ... et.... WAUQUIEZ jour un jeu collectif avec les militants ....
gilbert perrin
- 26/10/2017 - 08:47
OUI à un CANDIDAT LIBRE de toute dictature du SYSTEME
Les BARONS doivent jouer collectif... les cas privilégiés doivent être écartés ou rentrer dans le rang ... et.... WAUQUIEZ jour un jeu collectif avec les militants ....