En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

05.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

06.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

07.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

01.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Victimes indirectes
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
il y a 10 heures 24 min
pépite vidéo > International
Embrasement
Mort de George Floyd : Des manifestations éclatent dans tous les Etats-Unis
il y a 11 heures 22 min
light > People
Recherche
Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"
il y a 12 heures 3 min
pépite vidéo > Politique
Débat
Eric Zemmour face à Michel Onfray : retrouvez leur débat sur l'avenir de la gauche en France
il y a 12 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Jonas Fink, le libraire de Prague" : romance dérisoire, triste printemps, mais très bonne BD

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Environnement
Transition

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

il y a 15 heures 43 min
décryptage > Politique
Monde d'après

Le "rebranding" de la "marque"Macron, opération à risque

il y a 16 heures 20 min
décryptage > High-tech
Bienfaits

Pourquoi les jeux vidéo sont (aussi) un moyen essentiel pour les enfants de garder des liens sociaux

il y a 16 heures 49 min
décryptage > Economie
Etat stratège

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

il y a 17 heures 16 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

il y a 17 heures 39 min
pépites > Société
Fin de vie
Meurthe-et-Moselle : une centenaire en grève de la faim pour obtenir "le droit de mourir"
il y a 10 heures 55 min
pépites > Société
Fin de l'accalmie
Déconfinement : la Sécurité routière s'inquiète d'une surmortalité "alarmante"
il y a 11 heures 44 min
light > People
Rétrogradage
Kylie Jenner accusée d'avoir menti sur sa fortune : "Forbes" la retire de sa liste des milliardaires
il y a 12 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Sapiens", un livre formidablement intéressant et enrichissant

il y a 14 heures 7 min
décryptage > Economie
Rien ne change

L’épuisement du petit patron français devant la relance de l’activité…

il y a 15 heures 34 min
décryptage > International
Civilisation des algorithmes

Trump contre la Silicon Valley : la guerre culturelle féroce qui nous concerne beaucoup plus qu’on ne le croit

il y a 16 heures 7 min
décryptage > Politique
Angles morts

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

il y a 16 heures 34 min
décryptage > International
Nouvelle guerre froide ?

Le plan secret de la Chine pour tenter de restaurer son image (et gagner la bataille de la propagande)

il y a 17 heures 4 min
décryptage > Santé
Équation à inconnues multiples

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

il y a 17 heures 29 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne
il y a 17 heures 40 min
© Reuters
© Reuters
Vessie et lanternes

Travail détaché: la vraie fausse victoire de la France

Publié le 24 octobre 2017
Un communiqué de presse triomphal du ministère du Travail nourrit le mythe d'une victoire française sur le travail détaché. En réalité, l'accord recueilli à la majorité évite tous les vrais sujets, ceux qui fâchent.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un communiqué de presse triomphal du ministère du Travail nourrit le mythe d'une victoire française sur le travail détaché. En réalité, l'accord recueilli à la majorité évite tous les vrais sujets, ceux qui fâchent.

Les ministres du travail de l'Union ont tenu un conseil à Luxembourg, hier, pour évoquer la réforme du travail détaché. Officiellement, la France a obtenu ce qu'elle voulait: un "durcissement" des règles applicables, à l'occasion d'une discussion marathon. En réalité, la mariée est bien habillée, mais elle n'a pas grand chose à donner.

Un accord sur les rémunérations

Premier point de l'accord, en trompe l'oeil: la règle sera celle du  “salaire égal à travail égal sur un même lieu", ce qui ne veut bien entendu rien dire, puisqu'elle n'est déjà pas appliquée pour les travailleurs nationaux. En réalité, l'accord de Luxembourg prévoit d'inclure dans la rémunération minimale les éléments annexes de rémunération comme les primes conventionnelles ou les remboursements de transport. Mais, dans la limite du salaire minimal, les travailleurs détachés pourront évidemment être moins payés que les nationaux. 

Ce point peut être considéré, cela dit, comme une victoire française. 

18 mois maximum au lieu de 24

Autre point sur lequel la France peut fanfaronner: la durée maximale du détachement sera ramenée de 24 mois à 12 mois renouvelables une fois pour 6 mois à la demande de l'entreprise. Autrement dit, la France a obtenu une réduction de la durée maximale de 6 mois, quand elle en demandait 12. Facialement, cet accord reste toutefois une victoire.

Le dumping toujours possible

L'accord ne dit rien sur le facteur essentiel qui plombe la compétitivité des salariés français: le coin socio-fiscal. Le poids des cotisations patronales de sécurité sociale (60% du coût du travail) continuera à discriminer les salariés français par rapport à leurs homologues affiliés, pendant leur détachement, à leur système d'origine. 

Ici, la France a manifestement enterré les élucubrations macroniennes d'une affiliation temporaire au régime social obligatoire du pays de détachement. Le serpent de l'ubuesque sécurité sociale française continue donc à se mordre la queue. Et, sur le fond, la France subit ici une défaite continue qu'aucune mesurette de prétendu durcissement ne comblera. 

L'exception du transport routier

Autre défaite française majeure: le transport routier n'est pas concerné par cet accord et fera l'objet d'une négociation spécifique. C'est pourtant l'un des principaux pourvoyeurs de travailleurs détachés. 

Il existe une bonne raison pour laquelle la France a accepté de ne pas toucher à ce secteur: cet "oubli" était le prix à payer pour obtenir le soutien de la Roumanie, de la République tchèque, de la Slovaquie et de la Bulgarie, mais aussi de l'Espagne et du Portugal. 

Vu que la Pologne, la Hongrie, la Lituanie et la Lettonie ont voté contre l'accord, que le Royaume-Uni, l'Irlande et la Croatie se sont abstenus, la France ne pouvait se permettre de se fâcher avec les pays spécialisés dans le transport routier. 

Bref, la France a sauvé la face en obtenant un tout petit accord sur une partie seulement des travailleurs détachés. Pas de quoi triompher. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

05.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

06.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

07.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

01.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 25/10/2017 - 10:47
Quel accord?...l’allemagne Neo-Hitlerienne est contre ce mini-
accord...et le collabo Macron va tenter de grappiller des miettes, alors que l’Allemagne décidera, seule!
Paulquiroulenamassepasmousse
- 25/10/2017 - 07:55
C'est comme les rafales, ça
C'est comme les rafales, ça fait au moins la 3ème fois qu'on les vend à l'Égypte. À chaque fois c'est une victoire de l'inustrie française.... Ça peut durer longtemps !