En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

03.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

04.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

07.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

06.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Hémiplégie techno

Séparatisme islamique : cette autre dimension du défi qu’oublie Emmanuel Macron

il y a 35 min 36 sec
décryptage > Europe
Recomposition politique

Ce vote Sinn Féin irlandais qui devrait réveiller l’Europe

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Politique
Milliardaires contre milliardaires

Vers une surprise Michael Bloomberg ?

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Société
Entretien

Chantal Delsol : "L’Occident est passé de l’humanisme à l’humanitaire"

il y a 3 heures 30 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

il y a 4 heures 20 min
light > Insolite
L'habit ne fait pas le moine
Elle simule un voyage à Bali depuis Ikea
il y a 18 heures 4 min
pépites > International
La gestion politique du Coronavirus
Un avocat chinois arrêté pour avoir critiqué la gestion de l'épidémie par les autorités
il y a 18 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Le fantôme d'Aziyade" de Pierre Loti : Quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 51 min
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 1 jour 43 min
pépite vidéo > Environnement
Une page se tourne
Le premier réacteur de Fessenheim, la plus ancienne centrale nucléaire française, sera arrêté samedi
il y a 44 min 43 sec
décryptage > Sport
Haaland fait chuter Paris

Dortmund/PSG: 2/1 Paris passe au travers

il y a 1 heure 57 min
décryptage > Politique
La révolution sera cruelle ou ne sera pas

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Santé
Usine du monde

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

il y a 3 heures 53 min
décryptage > France
Nouvelle réforme

Vraie-fausse suppression de l’ENA : le coup d’épée dans l’eau

il y a 4 heures 37 min
pépites > International
Le Camp des saints
La population grecque redoute l'invasion migratoire
il y a 18 heures 26 min
pépites > Politique
Nouveau rebondissement
La compagne de Piotr Pavlenski mise en examen
il y a 19 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline : Un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling

il y a 21 heures 43 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

il y a 1 jour 11 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 1 jour 59 min
© Reuters
© Reuters
Nucléaire iranien

Le missile qui fâche Washington

Publié le 24 octobre 2017
Le 15 octobre, le président Donald Trump a laissé au Congrès le soin de choisir dans les deux mois s’il considérait que l’accord 5+1 (pays membres du Conseil de sécurité plus l’Allemagne) signé avec l’Iran concernant l’arrêt de son effort nucléaire militaire en échange de la levée d’une partie des sanctions internationales devait être prorogé ou non
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 15 octobre, le président Donald Trump a laissé au Congrès le soin de choisir dans les deux mois s’il considérait que l’accord 5+1 (pays membres du Conseil de sécurité plus l’Allemagne) signé avec l’Iran concernant l’arrêt de son effort nucléaire militaire en échange de la levée d’une partie des sanctions internationales devait être prorogé ou non

Si l’AIEA (Agence Internationale de l'Énergie Atomique) affirme que Téhéran assume bien les conditions exigées par l’accord JCPOA (Joint Comprehensive Plan of Action) conclu en 2015, Téhéran est accusé par Washington d’avoir une activité déstabilisatrice au Proche-Orient  mais aussi de poursuivre un programme balistique militaire agressif, ce qui stricto sensu n’a rien à voir avec l’accord JCPOA.

Dans ce dernier domaine, le président Hassan Rohani a déclaré à plusieurs reprises que l'Iran refusait de limiter son programme balistique : « Que vous le vouliez ou pas, nous allons renforcer nos capacités militaires, nécessaires en matière de dissuasion. Non seulement nous allons développer nos missiles mais aussi nos forces aériennes, terrestres et maritimes. Pour défendre notre patrie, nous ne demanderons la permission à personne » a t’il affirmé lors du défilé du 22 septembre.

La télévision iranienne a diffusé le lendemain des images du lancement du missile Khorramchahr tout en ne précisant pas la date de cet évènement (En fait, selon les services de renseignement américains qui scrutent l’Iran en permanence, il n’y aurait eu aucun tir de missile de ce type à une date proche de celle de l’annonce. Il pourrait s’agir d’un tir beaucoup plus ancien [2016?]). Ce missile a aussi été présenté le 22 septembre lors du traditionnel défilé militaire marquant le début de la guerre Irak-Iran en 1980. Par rapport au Shahab 2 qu’il devrait remplacer à terme, il présente la particularité de ne pas être équipé d’ailerons stabilisateurs. Sa tête plus volumineuse lui permet d’emporter une charge importante pouvant théoriquement aller jusqu’à 1,8 tonne. Les experts estiment qu’il est donc plus facilement stockable et surtout, en plus d’être mis en œuvre depuis les porteurs mobiles habituels, il pourrait être installé dans des silos terrestres ou maritimes. Enfin, il devrait avoir une signature radar plus discrète. Son carburant liquide lui permettrait d’évoluer à une vitesse dépassant les Mach 15 en atteignant une altitude de 126 kilomètres. Le ministre de la défense, le général Amir Hatami a affirmé que ce missile avait des caractéristiques uniques qui lui permettaient d’échapper aux défenses adverses et de conduire sa mission comme une arme tactique.

L’arsenal iranien comporte déjà deux autres missiles de portée similaire (MRBM:Missile balistique à moyenne portée, medium range ballistic missile, de 3.000 à 5.000 kilomètres) : le Shabab 3 (Ghadr-F, charge utile de 650 kilos) et le Sejil (charge utile de 640 kilos). Mais Le général Amir Ali Hadjizadeh, le commandant de la force aérospatiale des Gardiens de la Révolution, a affirmé que le missile Khorramchahr qui a une portée annoncée de 2.000 km pouvait emporter des têtes multiples capables de frapper plusieurs cibles simultanément. Or les « Multiple Independently targetable reentry vehicule » (MIRV) sont généralement réservées à des missiles emportant des armes nucléaires.

Il est vrai que l’application du paragraphe 3 de l’annexe B de la résolution 2231 de 2015 est claire : l’Iran est « tenu de ne mener aucune activité liée aux missiles balistiques conçus pour pouvoir emporter des armes nucléaires ».

Il n’empêche que l’accord JCPOA ne concerne pas cette résolution qui pourrait faire l’objet de futures négociations, ce que semble demander Paris qui a toujours été considéré comme ayant une position « dure » vis-à-vis de Téhéran. Le président Emmanuel Macron n’a pas exclu de se rendre en Iran pour avoir des discutions avec le régime pour tenter de faire avancer les choses. Cependant, il se heurte à la volonté de Washington d’en découdre avec Téhéran tant la décision à venir du Congrès majoritairement néoconservateur semble acquise d’avance. Les investisseurs étrangers intéressés par le marché iranien ne s’y trompent pas. Tous les projets sont en stand by de peur de se voir infliger dans l’avenir des sanctions par les États-Unis comme cela a été le cas dans le passé pour la BNP.

La philosophie de l’histoire, c’est que des années de sanctions internationales décrétées par l’Occident ont permis à l’Iran de devenir une puissance incontournable au Proche et Moyen-Orient qui étend son influence sur un arc perse qui va de Téhéran à Tyr (Liban) en passant par Bagdad, Damas et Sanaa.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

03.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

04.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

07.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

06.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 24/10/2017 - 12:48
l'Iran sympathique ?
il vaut mieux lire cela que d'être aveugle...et encore je me demande
Beredan
- 24/10/2017 - 12:11
Effet boomerang ...
Un tel acharnement et une si évidente mauvaise foi finissent par rendre l.Iran sympathique ....
RODIER
- 24/10/2017 - 11:29
Pour compléter
Merci à Marie-E pour ses compliments.
Pour compléter le suivi de la politique de l'Iran dans la région, je ne peux que conseiller la lecture de ma dernière note d'actualité n°490 du 22/10: "Irak : la fin du rêve indépendantiste du Kurdistan" sur le site cf2r.org.. Veuillez excuser excuser quelques coquilles indépendantes de ma volonté.

Alain Rodier