En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

05.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

07.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 8 heures 17 min
light > Insolite
"Highway to Hell"
Un informaticien a piraté la billetterie du Hellfest afin de tenter d'obtenir désespérément une place
il y a 11 heures 33 min
pépites > Europe
Casse-tête politique
Brexit : l'amendement Letwin a été adopté, les députés reportent leur décision sur l'accord
il y a 13 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"John Tanner, Tome 1, le captif du peuple des 1000 lacs" de Christian Perrissin et Boro Pavlovic : une histoire vraie, servie par des dessins bien loin des images d'Epinal

il y a 14 heures 50 min
pépite vidéo > Europe
Catalogne
Les images des violences à Barcelone en marge de la manifestation des indépendantistes catalans
il y a 15 heures 24 min
pépites > Europe
Chambre des communes
Brexit : journée décisive et vote historique au Parlement britannique
il y a 16 heures 41 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

il y a 18 heures 48 min
décryptage > Culture
Shakespeare revient, ils sont devenus fous !

Pendant des siècles, Othello a été noir : le théâtre des Abbesses a mis fin à ce scandale

il y a 18 heures 58 min
décryptage > Politique
Avenir de la droite

La petite mort des Républicains

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Renault en plein chaos post Ghosn

il y a 19 heures 45 min
Vallée des Rois
Egypte : découverte exceptionnelle de trente sarcophages de plus de 3.000 ans
il y a 9 heures 46 min
pépite vidéo > People
Epreuve
Meghan Markle se confie sur le harcèlement des tabloïds
il y a 12 heures 23 min
pépites > Europe
Journée décisive et historique
Brexit : manifestation à Londres devant le Parlement pour réclamer un nouveau référendum
il y a 13 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La Bruyère, portrait de nous-mêmes" de Jean-Michel Delacomptée : un portrait captivant

il y a 15 heures 2 min
pépites > France
Mouvement social
Grève à la SNCF : Edouard Philippe déplore un "détournement du droit de retrait"
il y a 16 heures 11 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 18 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 39 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La douloureuse question du suicide dans la police

il y a 18 heures 51 min
décryptage > Economie
industrie

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

il y a 19 heures 12 min
décryptage > High-tech
Icônes

Emojis, instagram et selfie : cette bascule vers une civilisation de l’image qui nous tombe sur la tête

il y a 19 heures 30 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday
il y a 19 heures 54 min
© REUTERS/Jacky Naegelen
© REUTERS/Jacky Naegelen
Définition

Manifeste pour un conservatisme social

Publié le 21 octobre 2017
Alors que la droite française est en pleine refondation, l'Institut Montalembert publie un manifeste rappelant que le conservatisme consiste à croire que chaque homme a en lui-même les ressources pour s’accomplir, améliorer sa situation et celle de ses proches.
Léger Moissac est responsable de la Lettre Politique de l'Institut Ethique et Politique Montalembert.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Léger Moissac
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Léger Moissac est responsable de la Lettre Politique de l'Institut Ethique et Politique Montalembert.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la droite française est en pleine refondation, l'Institut Montalembert publie un manifeste rappelant que le conservatisme consiste à croire que chaque homme a en lui-même les ressources pour s’accomplir, améliorer sa situation et celle de ses proches.

Le conservatisme en politique, c’est croire que le politique n’a pas pour vocation de changer les hommes mais de créer les conditions pour que chacun puisse davantage se réaliser et se libérer dans ses communautés d’appartenance.

Croire : un conservateur ne prétend pas détenir la vérité. Il reproche aux progressistes de prétendre transformer la réalité en fonction de leur idéal ou de leur idéologie alors que les connaissances humaines sont trop limitées pour justifier de telles prétentions.

Le conservatisme applique une sorte de principe de précaution humain : il s’appuie sur ce qui fonctionne, dans l’économie, dans les institutions, dans la science, pour progresser pas à pas. Le conservatisme n’accepte pas que la société soit un champ d’expérimentation grandeur nature.

Le conservateur croit que chaque homme a en lui-même les ressources pour s’accomplir, améliorer sa situation et celle de ses proches. Cette foi en l’homme a été caricaturée dans les propos imputés au grand président américain conservateur Ronald Reagan : voyant un clochard il aurait refusé de lui faire l’aumône indiquant que si ce clochard le voulait vraiment il avait en lui-même la force de se sortir de la rue.

Le conservatisme européen doit-il aller jusque-là ? Cela paraît contradictoire avec la tradition catholique, où l’aumône est au même titre que la prière et le jeun un passage obligé vers le salut. C’est même en contradiction avec la réalité américaine où la générosité privée est la plus élevée au monde : un Américain donne en moyenne une plus grande partie de son revenu aux œuvres caritatives qu’un Européen.

Surtout, s’il est bon de croire que chaque homme est appelé à accomplir sa vie, il est faux d’affirmer que toute vie peut s’accomplir sans recevoir aucune aide. Certaines personnes ont besoin d’être aidées. Et peut-être, en réalité, toute personne a besoin d’être aidée, temporairement ou de façon permanente : la famille, l’amitié, la communauté locale, religieuse, et la communauté nationale sont là pour aider leurs membres à se réaliser.

On peut en ce sens parler de conservatisme social : la foi en l’homme n’empêche nullement d’apporter une aide à celui qui en a besoin.

Ne pas changer les hommes : Le conservateur est donc convaincu de la légitimité de l’intervention de l’Etat dans la société. Mais il y apporte une limite : une solution proposée par l’Etat n’en est une que lorsqu’elle suscite l’adhésion de ceux qui doivent la mettre en œuvre.

Le conservatisme est cette voie étroite entre l’interventionnisme absolu de l’Etat moderne et le libéralisme qui lui fait souvent contrepoids dans le débat public mais laisse à l’arrière-plan la solidarité constitutive de la société.

Il y a certainement là une impasse de la politique moderne : on n’aurait le choix qu’entre la rigueur du chacun pour soi et l’interventionnisme de l’Etat financé plus ou moins à fonds perdus. Le débat politique serait ainsi confisqué entre les partisans d’un isolationnisme radical et ceux d’une solidarité n’ayant pour limite que la bonne volonté des argentiers du monde.

Pourtant opter entre ces deux extrêmes n’est pas satisfaisant car dans les deux cas il faut renoncer à une dimension essentielle de notre humanité : l’isolationnisme absolu rejette toute solidarité, la solidarité absolue rejette toute responsabilité. Or les communautés humaines se construisent dans le progrès de ces deux dimensions de l’homme. On n’apprend à marcher qu’en utilisant ses deux jambes. Pour cela, il n’est pas nécessaire de changer les hommes, mais de prendre en compte ces deux aspirations contradictoires dans la définition des politiques.

C’est ici que la campagne présidentielle de 2017 apparaît porteuse d’espoirs et de déceptions : espoirs car la gauche moderne d’Emmanuel Macron a rompu avec l’utopie socialiste ; déceptions car la victoire d’Emmanuel Macron s’est obtenue par l’éviction de François Fillon qui portait pourtant une vision de l’entreprise et de la solidarité nationale beaucoup plus accomplies, qui n’ont pu s’exprimer.

Il reste donc à construire, notamment dans les médias, ce débat entre deux visions du progrès : l’une qui considère que le progrès s’oppose aux communautés traditionnelles, l’autre qui considère qu’il ne peut au contraire se réaliser durablement que dans ces communautés.

Créer les conditions pour que chacun puisse davantage se réaliser et se libérer dans ses communautés d’appartenance :

Les mouvements populistes qui sont réapparus en Europe, et en dernier lieu en Allemagne, pourraient bien traduire la frustration des Européens devant l’impasse faite par nos démocraties sur ce débat. La réaction populaire devant cette impasse est naturellement maladroite voire contre-productive, mais on n’avancera pas vers les véritables solutions si on n’écoute pas le désarroi que cette réaction traduit.

Il faut prendre cette question au sérieux : comment concilier l’aspiration de certains à la préservation du patrimoine et des valeurs traditionnelles avec l’indispensable progrès technique et économique ? Pour certains, ce n’est pas un sujet. Mais écarter ce débat est-il compatible avec la vitalité de notre démocratie ?

Voilà le point de vue que les conservateurs devraient pouvoir défendre dans le débat : le progrès technique se réalise dans la recherche des solutions permettant de renforcer les communautés soi-disant traditionnelles mais qui en réalité sont loin d’avoir été réellement accomplies dans le passé.

Pour un conservateur, il y a beaucoup de travail à faire et beaucoup de techniques à inventer pour réaliser véritablement les différentes communautés qui permettent à l’individu de devenir une personne : la famille, l’entreprise, la communauté locale et les élus qui constituent les corps intermédiaires au sommet desquels se trouve le Parlement, la nation qui n’existe que par l’amour d’un peuple pour son histoire et les réussites passées, présentes et à venir.

Il faut réaliser une famille où chacun a sa véritable place, où les parents aident réellement les enfants à prendre leur autonomie. La psychologie, les loisirs jouent ici leur rôle aux côtés de l’autorité et de la discipline.

Il faut réaliser une entreprise où la contrainte du marché nourrit la créativité et l’intelligence qui permettent d’éviter les tricheries et les choix inconséquents.

Il faut réaliser une communauté locale où se créent de réelles solidarités et une réelle liberté par l’organisation de l’espace et les délégations de service public, notamment dans l’éducation et la protection sociale.

Il faut réaliser une communauté nationale fondée sur une juste appréciation de l’histoire, des forces et des faiblesses de la nation face aux défis des temps modernes.

Dans tous ces domaines, la technique peut être mise au service d’un véritable progrès, ou se fourvoyer et perdre le sens collectif.

En conclusion, le conservatisme ne peut par nature pas s’imposer : il est contradictoire de prétendre imposer par la force la réalisation de communautés qui sont fondées sur l’adhésion volontaire et heureuse de la personne.

C’est la difficulté du conservatisme : il répond à une aspiration profonde des sociétés modernes, mais il se prive des manifestations de force qui facilitent la prise du pouvoir dans les démocraties.

Mais cette difficulté est aussi un espoir : que les Français et la France sortent de l’impasse qui oppose progrès et conservation.

C’est cet espoir d’un conservatisme social qu’il faut entretenir et proposer aux Français.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

05.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

07.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 21/10/2017 - 23:27
@anouman
Papy mai 68 fatigué?
On peut plus décader tranquillement. Le Con Bandit doit faire quelque chose pour le cinquantenaire, car tout fout le camp ma bonne dame!
Sur que Montalembert n’a pas l’aura de Terra Nova!
Pourquoi pas raser l’arc de triomphe, ce monument à la connerie (dixit l’artiste à l’époque).
Deudeuche
- 21/10/2017 - 22:47
@kelenborn
Bien compris, le principe de précaution est une nuisance comme vous dites mais je note un ci-devant parisien à la suffisance géo typique.
Quand aux vêpres en tant que protestant...
bof!
kelenborn
- 21/10/2017 - 22:27
Deudeuche
Monsieur est à la retraite , était énarque et... pense le plus grand mal de la fonction publique!!!Mais Monsieur pense aussi que ceux qui courrent un vrai risque s'appellent Kevin Dupont bossant chez Tuperware et pas Grapillon qui est une canaille véreuse qui vit du système!!! Quant à Macroléon , je vous le laisse comme d'ailleurs Chirac qui a introduit le ruineux principe de précaution dans la constitution, Sarkozy avec Borloo qui a continué le travail, Hollande et Segolene et maintenant l'escrhulot...demain ce sera Wauquiez qui veut imiter Schwartzeneger. Bon ...comme vous n'avez pas compris, bonnes vepres avec le révérend père Grapillon!