En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

05.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 1 heure 11 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 1 heure 58 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 3 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 4 heures 43 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 5 heures 59 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 7 heures 20 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 8 heures 4 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 9 heures 31 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 10 heures 6 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 10 heures 26 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 1 heure 39 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 2 heures 14 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 3 heures 53 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 4 heures 51 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 6 heures 42 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 9 heures 16 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 10 heures 13 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 40 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Business

Brexit : Theresa May n’a que deux solutions : la mort subite ou la mort lente

Publié le 21 octobre 2017
Désespérée. La cheffe du gouvernement britannique n’a pas convaincu les partenaires européens de lui offrir une solution de sortie.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Désespérée. La cheffe du gouvernement britannique n’a pas convaincu les partenaires européens de lui offrir une solution de sortie.

Theresa May est rentrée de Bruxelles avec la conviction d’être complètement coincée. Coincée entre son mandat politique d’organiser le Brexit et l’impossibilité de trouver un accord qui permettrait à la Grande Bretagne de conserver une grande partie des avantages qui sont liés à son appartenance à l’Union européenne.

Elle est coincée entre l’intransigeance des européens qui posent toujours trois conditions préalables à l’ouverture des négociations :

Un, les européens demandent le solde de tout compte et le remboursement de tout ce que Londres doit aux européens, soit entre 50 et 100 milliards.

Deux, les européens exigent aussi des garanties sur le sort et les droits des ressortissants de l’Union résidant en Grande Bretagne.

Trois, Bruxelles demande aussi que la question de la frontière entre l’Irlande du Nord et l'Irlande du Sud n’aboutisse pas à un réveil de l’antagonisme entre l’Irlande catholique, indépendante et qui reste dans l’Union et l’Irlande protestante qui fait partie de la GB.

Elle ne peut pas accepter ces trois conditions. Elle n’a pas de mandat pour cela. En revanche, elle est poussée par sa majorité pour aller, vers un Brexit dur, mais on lui demande aussi de trouver des modalités qui ménagent les intérêts économiques de la Grande Bretagne. C’est donc contradictoire.

La Grande Bretagne aujourd’hui commence à souffrir. Les anglais savent que la plupart des grandes banques ont mis en place des plans de déménagement pour quitter Londres et aller s’installer à Francfort, Luxembourg, Dublin ou Paris. Ils savent aussi que la croissance a commencé à piquer du nez, que les prévisions d’activité sont médiocres et que l’inflation par les produits importés ne va pas les épargner.

Les partisans du Brexit continuent de penser que cette situation qui se dégrade est liée au manque de visibilité sur les conditions du divorce et plaident donc pour une rupture franche et rapide.

Theresa May s’est rendue compte que la Grande Bretagne devait trouver des accords d’échange pour maintenir son niveau de vie. Du coup, le parti conservateur se fissure et le parti travailliste fait campagne pour de nouvelles élections qui permettraient d’annuler la procédure de Brexit.

Theresa May a donc le choix entre :

 Une mort subite et brutale en quittant ses fonctions et laissant sa place à son ministre des affaires étrangères, Boris Johnson, avec lequel elle est en conflit ouvert et public sur la question du Brexit. Boris Johnson travaille à un hard Brexit, parce qu’il fait le pari que la Grande Bretagne pourrait inventer un modèle de croissance alternatif à celui qu’elle avait développé dans le cadre de l’Union européenne, mais personne dans le monde des affaires ne lui fait crédit.

Ou alors une mort lente en laissant la situation se dégrader. Parce que l’autre solution pour Theresa May est de continuer à essayer d’arracher un accord, mais devant l’intransigeance européenne, elle aura du mal à y parvenir, sans pouvoir arrêter le processus de déclin.

Ce qui est très intéressant dans cette affaire historique, c’est la position de européens. Les britanniques qui ont choisi le Brexit ont réussi ce tour de force à ressouder les européens sur une position unique et commune.

La position des Européens est pour une fois très simple :

Ou bien la Grande Bretagne assume son Brexit et en paie le prix.

Ou bien elle fait machine arrière. Ce qui ne serait nullement déshonorant. Pour les européens, la crise du Brexit (comme jadis celle de la Grèce hier ou de la Catalogne aujourd’hui) a de formidables vertus pédagogiques à l’adresse des populations.

Face aux difficultés liées aux mutations mondiales et technologiques, les populations européennes sont tentées de céder aux tentations populiste et autonomistes. Elles sont tentées de se replier sur elles-mêmes. Mais ces tentations-là sont éminemment dangereuses.

La Grèce est passée à côté de la catastrophe, elle se redresse. La Catalogne prend conscience que sa richesse est liée à son appartenance à l’Espagne et à l’Europe. Quant à la Grande Bretagne, elle sait que le Brexit va lui couter cher en emplois et en niveau de vie.

A la fin du dernier sommet européen, beaucoup de chefs d’Etat et de gouvernement ont fait le pari que la crise pouvait rendre intelligent et responsable. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

05.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 23/10/2017 - 18:01
C'est la Politique FN mise à mal
Si les français pensent encore que le Franxit est la solution, j'espère qu'ils seront vaccinés définitivement. Les anglais subissent déjà les premières conséquences économiques avant même la sortie effective de l'UE. Les catalans commencent déjà à serrer les fesses a l'idée de quitter l'UE et l'€.
vangog
- 22/10/2017 - 11:13
L'UE refile de l'argent aux Turcs...
pour qu'ils ne envahissent pas (trop vite) de leurs immigrés et réclame de l'argent aux Anglais en sortie de bail...et vous ne la trouvez pas totatalement "inversée" et absurde, cette union?...
pascal farigoule
- 22/10/2017 - 10:19
Qu’ils partent miladious
Et vite, sans chichi ! Ils paient leurs dettes et ils se renferment sur leur île./ ils continueront à accepter les populations qui viennent de feu leur empire colonial - et chasseront les polonais et autres européens ! Mais qu’ils s’ Aillent vite.