En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 1 heure 6 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 2 heures 26 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 3 heures 41 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 4 heures 18 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 6 heures 37 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 8 heures 6 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 8 heures 46 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 8 heures 48 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 8 heures 48 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 1 heure 52 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 3 heures 1 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 4 heures 8 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 5 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 7 heures 15 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 7 heures 38 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 8 heures 21 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 8 heures 48 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 8 heures 49 min
© PATRICK KOVARIK / AFP
© PATRICK KOVARIK / AFP
Changement de ton

Quand Marine Le Pen lisse et "macronise" son propos

Publié le 20 octobre 2017
Marine le Pen était l'invitée de l'Emission Politique sur France 2 hier soir. C'était pour elle, l'occasion de réaffirmer ses engagements notamment sur la sortie de l'euro, cinq mois après son débat raté d'entre-deux tours de présidentielle face à Emmanuel Macron.
Jean-Philippe Moinet, ancien Président de l’Observatoire de l’extrémisme, est chroniqueur, directeur de la Revue Civique.  Son compte Twitter : @JP_Moinet.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Moinet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Moinet, ancien Président de l’Observatoire de l’extrémisme, est chroniqueur, directeur de la Revue Civique.  Son compte Twitter : @JP_Moinet.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marine le Pen était l'invitée de l'Emission Politique sur France 2 hier soir. C'était pour elle, l'occasion de réaffirmer ses engagements notamment sur la sortie de l'euro, cinq mois après son débat raté d'entre-deux tours de présidentielle face à Emmanuel Macron.

Adoucir le ton, arrondir les angles, lisser l'image. Tout au long de "L'Émission politique" de France 2, hier, Marine Le Pen a bien veillé à corriger l'impression d'agressivité extrême qu'elle avait laissée lors du fameux débat télévisé de l'entre-deux-tours de la présidentielle. Sur la forme, et le choix des mots, cela en devenait presque caricatural... Le hashtag sur le harcèlement des femmes, #balancetonporc ? Elle juge "la phrase brutale et injurieuse". La refondation du FN, parti dont on sait, depuis 40 ans, qu'il ne souffre pas l'idée d'un début de courant en interne, la culture de l'autocratie étant de tradition dans le mouvement lepéniste ? Elle souhaite désormais "un fonctionnement moins vertical, plus horizontal dans le mouvement". On pouvait même tomber de sa chaise, ou en rire carrément, quand le langage de Marine Le Pen, consciemment ou non, en vient à emprunter à la sémantique macronienne : évoquant son parti, elle souligne qu'il s'agit "de terminer notre transformation en parti de gouvernement". Ah, la "transformation", la réforme Macron à tous les étages a même envahi le propos télévisé de la Présidente du FN !

L'intention "mariniste" est, en tout cas, de tenter de ne plus donner trop prise à ceux qui la rangent, classiquement, dans la catégorie d'extrême droite. Lisser l'image, vous dit-on. Les membres d'un groupuscule d'extrême droite violent, dont un membre a été assesseur du FN, viennent d'être arrêtés ? L'un d'entre eux appréciait beaucoup la petite nièce Marion Maréchal Le Pen ? Elle jubile en relevant qu'elle écarte toute "vision outrancière ou caricaturale", "on ne peut me faire le procès de complaisance" avec ceux qui traduisent leur extrémisme idéologique en actes violents. Elle insiste, enfonce le clou, comme pour se distinguer de la nièce potentielle rivale: la violence contre les politiques et les mosquées, précise-t-elle encore, est "inadmissible", "elle doit être condamner lourdement".

La sortie de l'Euro ne doit plus être un marqueur

L'effort de "modération" du propos lepéniste, sur le fond, aboutit aussi à reporter aux calendes grecques l'hypothèse de la sortie de l'Euro. "La peur des Français", dans ce cas (contrairement au cas des attentats), est invoqué pour ne pas appliquer le programme FN de la présidentielle. Le sujet de l'Euro ne doit plus être un marqueur central de la politique économique du parti, la démission de Florian Philippot se voit ainsi justifiée. Pour elle, une seule priorité s'impose désormais, "la souveraineté territoriale", "rétablir nos frontières" hexagonales. La "souveraineté monétaire",elle, bien après, on ne sait pas vraiment quand, ni pourquoi, viendrait éventuellement "clôturer" le processus. Léa Salamé relance, ne comprenant pas bien si la "sortie de l'Euro" est toujours, à terme, inscrite au programme du FN ?  "Nous allons voir", lâche simplement Marine Le Pen, comme tombée, sémantiquement parlant, dans une macronite aïgue : sa position, commente-t-elle, est "pragmatique, pas idéologique" !

La transformation, le pragmatisme... même si sur les sujets économiques et fiscaux, elle ressort les vieilles ficelles et des formules qui sentent le slogan de meeting - elle oppose curieusement à Gérald Darmanin et à la suppression de la taxe d'habitation, la thèse néo-maurrassienne de "la fiscalité du déracinement" - on a surtout vu sur France 2 une Marine Le Pen préoccupée à dire, comme sur le sujet des vaccins, qu'il faut "expliquer" tranquillement ses positions, et "prendre le temps". A propos de son parcours politique, oui, elle le surligne, "c'est long, vous savez, le combat politique". Sur les dossiers économiques et sociaux, on la voit toujours bien concurrencer le positionnement de Jean-Luc Mélenchon, comme lui, elle aimerait statufier l'actuel chef de l'Etat comme le "Président des très riches".

Des aberrations et des approximations resurgissent

Elle sort quelques aberrations -non relevées - opposant par exemple au projet macronien du dédoublement des classes dans les zones d'éducation prioritaires, son souhait de faire "le même effort dans la ruralité", précisément là où le problème des effectifs dans les classes est inverse, puisque les écoles en milieu rural manquent d'élèves.

 

On voit donc que les approximations qui ont fait sa faiblesse, les schémas théoriques plaqués, resurgissent derrière la parole lissée. Du coup, si elle semble convaincre par sa modération de forme environ 40% des téléspectateurs d'un soir, ils ne sont qu'environ 30% à la juger "crédible". On sent qu'il lui faudra beaucoup de temps, celui d'une très hypothétique "transformation" personnelle et politique, pour acquérir un statut de crédibilité qui lui permettrait d'aborder la prochaine présidentielle dans de meilleures conditions. On peut se demander aussi si "devenir un parti de gouvernement" sera ce qui enthousiasmera au sein du parti lepéniste où on est tiraillé entre la volonté d'acquérir le pouvoir national et le plaisir de l'outrance protestataire et des dérapages de Papa.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 20/10/2017 - 11:52
Excellente et moderne prestation de Marine Le Pen!
Si même l'extrême-observateur jean-philippe Moinet a été convaincu par Marine Le Pen, alors, c'est encourageant pour la suite...
Anguerrand
- 20/10/2017 - 10:56
MLP devient centriste
En dehors de l'immigration ou elle a tout de même édulcoré son message et l'€ - Europe ou le message est plus brouillé que jamais, elle pourrait s'allier à Bayrou. Rien de convainquant, MLP est finie et le FN ne s'en sortira qu'avec MMLP, le maire de Béziers ou Collard. Elle retrouvera le dernier resultat très douteux de 99,9% de sa dernière élection. Beaucoup d'électeurs ont constaté qu'elle n'avait pas la carrure pour être presidente d'autant que l'économie est une science qui la dépasse.
Ganesha
- 20/10/2017 - 10:48
Propagande
Dès la première phrase de cet article, on a compris : ceci est un torchon de propagande débile ! Ce que Marine a surtout dit sur le ''fameux débat'', c'est que son analyse sur la personnalité et les projets de Macron se révèle dramatiquement exact. Sur l'Euro, Léa Salamé a fait semblant de ne pas comprendre, mais c'est pourtant simple : les discussions sérieuses sur les réformes indispensables, débuteront lorsque la crise financière aura explosé. Cela pourra commencer par une faillite de l'Italie. Le médecin qui l'a aggessé sur les vaccins était un affabulateur haineux. Marine n'est pas médecin et il l'intimidait avec des inexactitudes. Un vaccin Rougeole ou Hépatite B, pratiqué pendant l'enfance, ne protège plus à l'âge adulte. Les vaccins méningite ne protègent que contre quelques souches. Quant à l'énorme scandale de ''l’adjuvant aluminium'', il grossit à vue d'œil !