En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

03.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

06.

Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert

07.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Histoire belge
Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants
il y a 4 heures 39 min
pépites > Politique
Précarité
Coronavirus : Jean-Luc Mélenchon demande la suspension des loyers pour les particuliers
il y a 6 heures 3 min
pépites > Europe
Pertes
Chaque mois de confinement fera perdre "entre 2,5 et 3% de PIB" à l'Europe, prédit Thierry Breton
il y a 7 heures 11 min
pépite vidéo > Culture
Vogue
Un live inédit de Madonna, filmé à Nice en 1990, a été dévoilé
il y a 7 heures 47 min
pépite vidéo > France
Industrie
Plongée au coeur du premier fabricant français de gel hydroalcoolique, qui a multiplié sa production par neuf
il y a 9 heures 14 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX vient de dévoiler le guide d'utilisation du Starship ; Mars Helicopter : la genèse du premier engin volant dans l'atmosphère de Mars
il y a 10 heures 44 min
décryptage > France
Libertés publiques

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

​Voué aux chats

il y a 11 heures 37 min
décryptage > Economie
Ne rien cacher

La bourse ou la vie-rus ?

il y a 11 heures 52 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Le Coronavirus grippe (aussi) les énergies renouvelables
il y a 12 heures 12 min
pépites > Consommation
Coincés en France
Les ventes de tabac en hausse de 30%... à cause des frontaliers qui ne peuvent plus se fournir à l'étranger
il y a 5 heures 22 min
pépites > Politique
Solidarité
Pour financer la santé et l'agriculture, Guillaume Peltier (LR) propose de supprimer des RTT
il y a 6 heures 31 min
pépite vidéo > Religion
Confiné
Le pape célèbre la messe des Rameaux sans fidèles, pour cause de Covid-19
il y a 7 heures 31 min
décryptage > Société
Nouveau monde

Vie par temps de pandémie : combien de temps mettons-nous à intégrer vraiment une nouvelle réalité ?

il y a 7 heures 57 min
pépites > Terrorisme
Ennemi intérieur
Attaque à Romans-sur-Isère : trois Soudanais en garde à vue
il y a 9 heures 49 min
décryptage > Terrorisme
Opportunisme

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

il y a 10 heures 59 min
décryptage > France
C'est quand même bien loin du Soudan

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

il y a 11 heures 31 min
décryptage > International
Et pendant ce temps-là...

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

il y a 11 heures 47 min
décryptage > International
L’étrange virus

Covid-19 : de la catastrophe à la crise

il y a 12 heures 49 sec
décryptage > Société
Lourde casquette

Pourquoi qualifier les médecins et autres travailleurs du « front » de héros n’est pas forcément leur rendre service

il y a 12 heures 21 min
Mauvais baisers de Séoul

Sociale-démocratie dans l’impasse, le retour : François Hollande frappé d’un méchant cas d’amnésie fiscale

Publié le 18 octobre 2017
Lors d'un discours à Séoul, l'ancien Président de la République s'en est pris à son successeur sur la question de la taxation des plus riches.
Jean-Yves Archer est économiste, spécialisé en Finances publiques. Il dirige le cabinet Archer, et a fondé le think tank économique Archer 58 Research. Né en 1958, il est diplômé de Sciences-Po, de l'ENA (promotion de 1985), et est titulaire d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Yves Archer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Yves Archer est économiste, spécialisé en Finances publiques. Il dirige le cabinet Archer, et a fondé le think tank économique Archer 58 Research. Né en 1958, il est diplômé de Sciences-Po, de l'ENA (promotion de 1985), et est titulaire d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors d'un discours à Séoul, l'ancien Président de la République s'en est pris à son successeur sur la question de la taxation des plus riches.

Atlantico : François Hollande pendant son discours à Séoul a mis en garde Emmanuel Macron quant à la fiscalité allégée pour les riches et renforcée pour les classes moyennes et les pauvres. Est-ce que "le prédécesseur" ne se tire pas là une balle dans le pied en montrant l'impasse idéologique de la gauche social-démocrate qui prône un allègement de la fiscalité pour les entreprises tout en se montrant punitive vis-à-vis des riches ? C’est-à-dire en voulant aider ceux qui créent de la richesse tout en taxant ceux qui en ont créé ?

Jean-Yves Archer : Tout le monde notera d'abord l'ambiance entre l'actuel et l'ancien président de la République. Le mot-clef est assurément croche-pied ce qui va nous valoir des duels répétés par médias interposés.

Effectivement depuis Séoul, François Hollande s'est lancé dans un jugement sans concession sur la politique fiscale d'Emmanuel Macron. Sans doute l'aurait-il fait de manière moins frontale si le Chef de l'Etat ne devait actuellement subir un revers en matière de cote de popularité.

Entre carnassiers, on apprécie le goût du sang quitte à en perdre le sens. Car enfin, François Hollande gomme joyeusement le bilan très contrasté, voire l'échec du CICE qui a beaucoup coûté aux finances publiques pour un fort maigre bilan en termes d'emplois.

Ce CICE a été élaboré et défini candidement sans contreparties et engagements formels des entreprises. En cela, il s'est éloigné de l'inspiration du rapport Gallois de novembre 2012.

Ainsi, il est légitime de se demander si l'ancien président a vocation à prendre la parole en matière de fiscalité.

Sa majorité parlementaire et Bercy auront su être efficaces et diligents en matière de rapatriement des fonds hors-frontière via les cellules de régularisation qui auront rapporté plusieurs milliards. En revanche, les quelques efforts de Michel Sapin au niveau européen n'auront pas abouti en matière de taxes sur les super-profits des GAFA et autres grandes firmes multinationales.

Là encore, l'élu de Corrèze a proposé à la France un bilan aussi mince qu'une feuille de papier à cigarettes à rapporter des quelques 60 milliards d'évasion fiscale.

En revanche, chacun sait que près d'une centaine de milliards ont quitté le territoire : leurs détenteurs étant lassés de payer l'ISF mais surtout la puissante taxation de l'épargne née en 2013 de l'imagination de Jean-Marc Ayrault et de Pierre Moscovici.

Cette taxation avait un fondement socialiste pur sucre et non social-démocrate et reposait sur l'idée que les revenus de l'épargne doivent être autant imposés que les revenus du travail.

Comme si l'épargne était un revenu primaire alors qu'elle représente précisément des sommes qui ont déjà subi l'impôt, à commencer par l'IR.

Que le PLF pour 2018 risque d'aggraver la fiscalité des classes moyennes est une lourde éventualité. Qu'il risque d'alléger l'impôt des riches est désormais une certitude qui n'aura donc de pertinence que si la pseudo-théorie du ruissellement fonctionne.

Or, pour l'heure, ce n'est que le 22 janvier que la députée Amélie de Montchalin ( vice-présidente de la Commission des finances ) va engager une consultation de place pour examiner les modalités d'un fléchage de l'épargne vers l'investissement dans les PME.

On aurait pu imaginer plus simple et plus efficace : à savoir que les anciens assujettis à l'ISF doivent impérativement investir une quotité de leur ancien volume d'impôt dans des projets listés et validés par BPI France.

Plutôt que de critiquer le principe de l'allègement de la fiscalité en bon socialiste vintage, François Hollande aurait du indiquer qu'il ne fallait probablement pas faire un chèque en blanc ( si l'on peut dire…) aux plus fortunés sans contreparties vis-à-vis de l'économie réelle et tenter d'explorer la voie social-démocrate.

Par comparaison avec d'autres de ses alliés, on a souvent baptisé Hollande de social-démocrate. Il en est vaguement l'homme sandwich des grands boulevards mais son for intérieur est plus proche de Christian Eckert que de Jacques Delors.

Est-ce que la gauche social-démocrate n'est pas justement en train de mourir en partie de cette incapacité à gérer cette schizophrénie selon vous?

Je pense que la gauche social-démocrate à bonne colorimétrie socialiste va se reconstruire notamment autour d'un homme comme Boris Vallaud dont le mentor fût notamment Henri Emmanuelli.

Cette reconstruction se fera sur le socle d'une redistribution par l'impôt mais aussi par l'allocation directe des ressources décrite par Robert Musgrave ( Théorie des finances publiques, 1959 ).

La Nouvelle Gauche doit se refonder et elle le sait. Certainement via des élus travailleurs et convaincus de leur substrat idéologique contrairement à François Hollande qui oscille en permanence au point de donner le mal de mer. Le livre " Un Président ne devrait pas dire cela " de David et Lhomme est affligeant et démontre qu'il n'est pas porteur d'une fraction de doctrine : il est monsieur petites phrases, monsieur réseautage et monsieur louvoiement.

Comment la gauche pourrait-elle justement surmonter cet obstacle idéologique, est-ce que François Hollande qu'on devine essayer de se replacer au centre de son parti n'a pas tout intérêt à débloquer cette situation ? 

Le goût du pouvoir chez Hollande, c'est aussi important que la viande dans le steak tartare. Vous pouvez mettre tous les condiments que vous voulez, l'ambition frénétique demeure. Comme vous dites, il va essayer de se " replacer ". Doux euphémisme.

Ne pas être capable de se taire six mois après une raclée ( car ne pas être en mesure de se représenter, ce n'était pas autre chose qu'un échec cuisant ) n'est pas un synonyme de maturité ou de lucidité.

Décidément cet ancien élu de Corrèze use les nerfs de ses camarades en méconnaissant systématiquement le principe de Peter, donc ses limites.

Ni Mendès-France, ni Mitterrand, ni Blum : tout simplement un hasard malencontreux de notre Histoire nationale qui, en plus, se croit qualifié pour parler d'économie. Et si on regardait la gestion hollandiste du département de la Corrèze ? Et si on parlait des 800 milliards de dette hors-bilan qui s'ajoutent aux 634 milliards de dette au sens de Maastricht de son quinquennat ?

Face à un tel palmarès, le prince déchu sans combattre qu'est François Hollande devrait se contenter d'un télégramme à l'adresse d'Audrey Azoulay récemment désignée directrice générale de l'UNESCO.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

03.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

06.

Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert

07.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
KOUTOUBIA56
- 19/10/2017 - 12:08
pour avoir un vraie droite
pour avoir un vraie droite faudra que le fn revoit ses idées économiques car pour l'instant c'est melenchon bis donc des impôts en plus et de la dette
Piwai
- 19/10/2017 - 09:46
ca suffit. ..
A part les journalistes et les derniers socialistes, plus personne ne veux encore entendre parler de celui qui n'est plus personne mais n'arrive toujours pas a le comprendre.
S' il vous plait, arreter de faire des articles a son sujet, on s' en fout et cela occupe de la place utile a d'autres... Merci
Liberdom
- 19/10/2017 - 00:30
Rigolo
Tous ces énarques qui se tapent dessus me font marrer. Il y a maintenant tellement d'énarques dans ce pays que ce trop-plein provoque une véritable foire d'empoigne dans les média. Voilà que tout ce beau monde use de sa "voix au chapitre" pour donner ses leçons dans un entre-soi des plus nauséabond. Au fond le pays, ils n'en ont rien à faire et c'est pourquoi les problèmes, loin d'être résolus, ne feront que s'aggraver..