En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne

04.

Nous aurons la Chine de nos mérites

05.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

06.

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

07.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 11 heures 49 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 13 heures 9 min
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 15 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 16 heures 46 min
décryptage > Economie
Business

Bourse : les nouveaux gagnants et perdants post-Covid

il y a 17 heures 4 min
décryptage > International
Géopolitique

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

il y a 17 heures 20 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Poser des plaques de verre sur la banquise pourrait-il sauver les glaces de l’Arctique ?
il y a 17 heures 41 min
décryptage > Société
La responsabilité du gouvernement… et la nôtre...

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

il y a 18 heures 9 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces soutiens vitaux au quotidien pour les personnes âgées et dont la France aura cruellement besoin face au vieillissement de la population

il y a 19 heures 33 min
décryptage > Politique
Il a lu attentivement le Coran

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

il y a 19 heures 33 min
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 12 heures 36 min
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 13 heures 47 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 15 heures 20 min
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 16 heures 57 min
décryptage > International
Relever le nez du guidon

Nous aurons la Chine de nos mérites

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Politique
Claque en vue

Sénatoriales : petit panorama des enjeux à surveiller

il y a 17 heures 26 min
décryptage > Science
Inventées ou découvertes ?

Mais au fait, c'est quoi les maths ? Et la petite question candide posée par une ado sur Tik Tok déclencha un grand débat entre scientifiques et philosophes

il y a 17 heures 50 min
décryptage > Economie
Pensée magique

Relance made in France : les impasses du techno-colbertisme

il y a 18 heures 16 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

il y a 19 heures 33 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron où l'art de la mondialisation heureuse

il y a 19 heures 33 min
© Capture
© Capture
Discrètement

Lutte contre la fraude à la TVA communautaire : la proposition explosive de Pierre Moscovici

Publié le 06 octobre 2017
Dans le brouhaha d'une actualité trépidante, Moscovici vient d'annoncer un projet explosif concernant la TVA communautaire: elle serait acquittée sur la base des échanges nationaux. Cette bombe n'a pas fini de faire couler de l'encre...
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le brouhaha d'une actualité trépidante, Moscovici vient d'annoncer un projet explosif concernant la TVA communautaire: elle serait acquittée sur la base des échanges nationaux. Cette bombe n'a pas fini de faire couler de l'encre...

epuis que la Communauté Européenne et la TVA existent, la question de la TVA communautaire est un casse-tête qui a donné lieu, en son temps, à des polémiques croquignoles (notamment sur la réimportation en France de voitures françaises achetées moins cher en Belgique). Le système en vigueur est une passoire qui ferait perdre (il faut prendre ces chiffres avec la prudence des estimations en matière de fraude) 50 milliards€ aux États-membres chaque année, notamment grâce à la fraude dite carrousel.

TVA communautaire et fraude carrousel

En l'état actuel du droit, les échanges intra-communautaires sont exonérés de TVA. Autrement dit, lorsqu'une société française achète un produit français soumis à la TVA, elle peut se faire rembourser la TVA qui lui a été facturée par le vendeur, dès lors qu'elle revend ses produits dans un autre État-membre de l'Union. C'est le miracle du système adopté dans les années 90. 

Tout le problème est que certains malins créent des sociétés fictives pour procéder à des facturations totalement virtuelles entre elle, pour empocher, à chaque passage de frontière, la TVA qu'elles prétendent avoir déboursé. C'est le principe de la fraude carrousel. 

Le mauvais choix de Moscovici

Pour éliminer la fraude carrousel dans l'Union, il y a donc deux solutions simples. Soit, on supprime la TVA inter-entreprises et on exonère tous les producteurs de biens de cette collecte complexe pour le compte de l'État, qui est à peu près neutre sur les comptes des entreprises, exception faite des coûts administratifs qu'elle induit. Soit on taxe tout le monde, y compris les exportateurs. 

Curieusement, c'est cette deuxième option que Moscovici propose: soumettre les échanges intracommunautaires à la TVA applicables aux échanges nationaux. Ou comment généraliser la taxation à tous les importateurs ou tous les exportateurs pour punir quelques fraudeurs...

Une difficulté technique

Petit problème: les taux de TVA ne sont pas harmonisés. Il existe donc de tout temps un débat majeur sur le taux applicable aux transactions.

Or La TVA entre entreprises constitue une avance de ces entreprises sur les recettes de l'État (puisque la TVA est au final payée par les consommateurs). La logique veut donc que le taux applicable soit celui du pays destinataire, où vit le consommateur. Dans ce cas, l'État d'origine perçoit une taxe pour le compte de l'État destinataire. 

Moscovici a tranché le débat en indiquant que la TVA sera payée dans le pays d'origine au taux du pays destinataire. Ben voyons! Pour ce faire, il annonce la mise en place d'un guichet numérique, ou "le One-Stop-Shop, mis en place par les administrations fiscales nationales où elles pourront s'acquitter de toutes leurs obligations en matière de TVA intracommunautaire et ce, dans leur langue."

Une réduction de souveraineté en plus 

Le problème du dossier n'est évidemment pas technique mais politique. Le système Moscovici prévoit deux innovations communautaires majeures. 

La première porte sur la coopération fiscale entre les États qui deviendra la règle. Les États d'origine collecteront en effet la taxe pour les États consommateurs et devront leur rembourser les sommes dues. On se rit par avance de cette usine à gaz. 

La deuxième consiste à organiser des échanges de données sur les entreprises entre États-membres. C'est un doigt terrible dans l'engrenage d'une imposition européenne des entreprises. 

Et c'est bien là l'essentiel: la décision technique prise par Moscovici réduit d'autant, sans le dire clairement, la souveraineté des États-membres, qui ne seront plus considérés comme des États indépendants, mais des provinces de l'Union. Comme dit Moscovici:

Cessons de considérer les ventes intracommunautaires comme des importations ou des exportations puisque nous avons un marché unique. Au XXIème siècle, une entreprise qui vend des produits entre Athènes et Lisbonne doit bénéficier des mêmes règles de TVA que celle qui opère entre Bruxelles et Charleroi.

Au XXIè siècle, comment peut-on encore imaginer qu'il y ait des frontières? Évidemment. Sortant du Brexit et en pleine affaire catalane, Moscovici nous montre qu'à Bruxelles aussi, il a tout compris.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
perceval
- 07/10/2017 - 10:18
en fait Moscovici
...fout le bordel! Pour parler comme son ex-collègue.
Beredan
- 06/10/2017 - 20:27
Tropisme moscomondialo ...
Toujours cette hargne à creuser des sapes sous les États Nations ... du BHL appliqué ...
Pourquoi-pas31
- 06/10/2017 - 19:24
Comme tout bon "socialiste"
il ne sait faire que ça : des usines à gaz ! Et tuer les entreprises européennes qui travaillent à l'export.