En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

02.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

03.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

04.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

05.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

06.

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

07.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Insolite
Spectateurs virtuels
Denver Broncos : les personnages de South Park s'invitent au stade pour les matches de NFL
il y a 7 heures 32 min
pépites > Défense
Chemin de la paix...
L'Arménie saisit d'urgence la Cour européenne des droits de l'homme après les tensions militaires avec l'Azerbaïdjan
il y a 9 heures 13 min
pépites > Economie
Outils de lutte contre la crise et face à la pandémie
Le gouvernement présente son projet de budget 2021
il y a 10 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contes et légendes" de Joël Pommerat : Pommerat au firmament

il y a 12 heures 42 min
Alimentation
Plus de la moitié des produits végétariens étudiés par une association contiennent de l’eau comme ingrédient principal
il y a 13 heures 21 min
pépites > Religion
Séparatisme
Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes
il y a 14 heures 46 min
décryptage > Economie
Nécessité d'un compromis

Sécurité sanitaire et emploi : les difficultés du "en même temps"

il y a 15 heures 13 min
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 15 heures 34 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 16 heures 5 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 16 heures 48 min
light > Media
"En toute franchise"
Ségolène Royal va intervenir régulièrement sur le plateau de LCI dans le cadre d'un débat
il y a 7 heures 59 min
pépites > Politique
Candidature
Rachida Dati se confie dans la presse britannique sur son souhait de vouloir "gagner l'élection présidentielle de 2022"
il y a 9 heures 40 min
décryptage > France
Les entrepreneurs parlent aux Français

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

il y a 12 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vagabondages" de Lajos Kassak : sur les routes de Budapest à Paris avant 14, le savoir survivre d’un artiste prolétaire… une pépite de la littérature hongroise

il y a 12 heures 57 min
décryptage > Economie
Coronavirus

Impact du Covid-19 : vers un budget 2021 en apesanteur

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Société
Licence to kill

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

il y a 14 heures 54 min
Crise
La paralysie de l'économie due au coronavirus menace New York déjà très endettée
il y a 15 heures 22 min
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 15 heures 51 min
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 16 heures 21 min
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 16 heures 52 min
© AFP
© AFP
Bien dans ses baskets

Edouard Philippe n'est pas responsable de la situation, mais assume un programme qui n'était pas le sien...

Publié le 29 septembre 2017
Edouard Philippe est un premier ministre en évolution. A ne pas confondre avec en devenir. Invité de la première de l'Emission Politique de la saison, le locataire de Matignon en a aussi essuyé les plâtres.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Philippe est un premier ministre en évolution. A ne pas confondre avec en devenir. Invité de la première de l'Emission Politique de la saison, le locataire de Matignon en a aussi essuyé les plâtres.

Même si le concept demeure le même que lorsqu'elle était animée par le binôme Pujadas-Salamé, le séquençage a été revu et pas de la manière la plus heureuse. Vingt minutes lui auront suffi pour prendre l'ascendant sur  Jean-Luc Mélenchon qui offrait hier soir la face urbaine de sa  personnalité, celle d'un homme qui sait être courtois. Gêné, le leader de la France Insoumise en aurait presque travesti les faits lorsqu'Edouard Philippe lui a reproché de ne pas avoir appelé à voter pour Emmanuel Macron au soir du premier tour de la présidentielle, se retranchant derrière un " j'ai appelé à ne pas voter pour Marine Le Pen". 

Pour expliquer à la fois son évolution sur des questions essentielles et le fait qu'il assume totalement le programme d'Emmanuel Macron pour " transformer" le pays , il faut en effet plus de trente secondes, même à une tête bien faite comme celui du Premier Ministre . Par exemple pour justifier un budget marqué en même temps par la suppression partielle de l'ISF (-dont Edouard Philippe défendait la suppression totale lorsqu'il dirigeait la campagne d'Alain Juppé ), et l'augmentation de la CSG pour les retraités dont le revenu est supérieur à 1200 Euros par mois, pour convaincre que la vente d'Alstom à Siemens est une bonne chose puisqu'elle va dans le sens de la construction d'un conglomérat européen du ferroviaire capable de résister à la fulgurante concurrence chinoise . Pour convaincre encore les téléspectateurs que les salariés vont "gagner" un treizième mois par le jeu des baisses de cotisations ou de la taxe d'habitation. Et pour expliquer enfin qu'il est en train "d'évoluer" sur la question de la PMA (-il y était farouchement opposé et l'avait écrit), ou la transition écologique (-alors que dans l'opposition, il avait voté contre la loi portée en son temps par Ségolène Royal).  Aujourd'hui  il l'assume,  mais ne livre aucune date de fermeture de réacteurs nucléaires.

Edouard Philippe  met en oeuvre le programme d'Emmanuel Macron auquel il adhère totalement. Il n'empêche qu'en assumant il laisse une petite place pour le  doute. Un doute que l'on pourrait déceler lorsqu'il est question de l'interdiction du  glyphosate : quel est le bon délai pour décréter son interdiction, 2027 comme le préconise la Commission Européenne ou 2020, c'est à dire demain comme le réclament les écologistes en opposition avec une grande partie des  agriculteurs ? Là où le premier Ministre assume en revanche  totalement, c'est lorsqu'il explique que son action consiste à  faire baisser les déficits publics et à vouloir faire revenir les riches qui ont quitté la France à cause du matraquage fiscal des gouvernements précédents. Ce sera un des fils conducteurs de la discussion budgétaire au Parlement, car c'est un des totems du macronisme. Il nourrit la contestation sociale  (- faiblement pour l'instant), et  suscite des revendications de mesures justice sociale de la part de   l'allié historique François Bayrou. En vain pour l'instant. En tous cas aussi longtemps que les Français feront crédit de son action au Président de la République et à son gouvernement.

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 30/09/2017 - 09:18
se renier
c'est du dernier chic.
vangog
- 29/09/2017 - 21:47
C'est quoi l'urbanité?...
Ah oui! C'est ce qui s'oppose à la ploucité, l'état des mecs qui bossent quatorze heures par jour pour nourrir la planète, en achetant des engrais, des pesticides que la boboité ecolo-reac leur interdit, aujourd'hui. Eh ben, l'urbanité ferait mieux de se ranger aux avis de la ploucité que de la boboité écolo-réac...
gerint
- 29/09/2017 - 13:16
Philippe a eu tout le temps d'aiguiser son discours
pour déguiser les faits par des mensonges, pour habiller l'enfer de bonnes intentions. De plus il faut être un maquignon de bas étage pour revenir sur des choix aussi fondamentaux que ceux qu'il a abandonnés pour servir le détestable Macron. Ce n'est pas Philippe qui décide mais le narcissique extrême qui le commande et l'exploite. Quelle pitié !