En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

06.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

07.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 20 min 46 sec
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 47 min 17 sec
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 2 heures 14 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Environnement
Atlantico Business

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

il y a 6 heures 51 min
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 21 heures 17 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 29 min 53 sec
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 1 heure 59 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 3 heures 30 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 5 heures 9 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 5 heures 59 min
décryptage > Politique
Paysage politique

Etiquettes partisanes : le paradoxe des municipales

il y a 6 heures 28 min
décryptage > Justice
"Penelope Gate"

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

il y a 7 heures 6 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 1 jour 3 heures
© Flickr - Recuerdos de Pandora
© Flickr - Recuerdos de Pandora
Bonnes feuilles

"En 1942, Adolf Hitler trouvait déjà certaines vertus au djihad islamique"

Publié le 30 septembre 2017
Nul ne sait où il va, s'il ne sait d'où il vient. Tel est l'enjeu de l'histoire : apprendre à observer le passé pour mieux comprendre le présent et tenter d'anticiper l'avenir. Une tâche rendue possible parce que l'histoire se répète - au moins deux fois, sinon plus. "La première fois comme une tragédie, la seconde fois comme une farce" , précisait Karl Marx. Nous pouvons en rire, mais la farce perd de son mordant s'il s'agit de vivre à nouveau les moments les plus sombres de notre histoire. Extrait de "L'histoire se répète toujours deux fois" de Dimitri Casali et Olivier Gracia, publié aux Editions Larousse. 1/2
Dimitri Casali, historien, spécialiste de l'enseignement de l'Histoire, est l'auteur de Désintégration française (JC Lattès, 2016), du Nouveau manuel d'histoire (La Martinière, 2016), de L'Empire colonial français (Gründ, 2015), d&...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Essayiste, diplômé de Sciences Po, il a débuté sa carrière au cœur du pouvoir législatif et administratif avant de se tourner vers l'univers des start-up. Il a coécrit avec Dimitri Casali L’histoire se répète toujours deux fois (Larousse, 2017).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dimitri Casali
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dimitri Casali, historien, spécialiste de l'enseignement de l'Histoire, est l'auteur de Désintégration française (JC Lattès, 2016), du Nouveau manuel d'histoire (La Martinière, 2016), de L'Empire colonial français (Gründ, 2015), d&...
Voir la bio
Olivier Gracia
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Essayiste, diplômé de Sciences Po, il a débuté sa carrière au cœur du pouvoir législatif et administratif avant de se tourner vers l'univers des start-up. Il a coécrit avec Dimitri Casali L’histoire se répète toujours deux fois (Larousse, 2017).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nul ne sait où il va, s'il ne sait d'où il vient. Tel est l'enjeu de l'histoire : apprendre à observer le passé pour mieux comprendre le présent et tenter d'anticiper l'avenir. Une tâche rendue possible parce que l'histoire se répète - au moins deux fois, sinon plus. "La première fois comme une tragédie, la seconde fois comme une farce" , précisait Karl Marx. Nous pouvons en rire, mais la farce perd de son mordant s'il s'agit de vivre à nouveau les moments les plus sombres de notre histoire. Extrait de "L'histoire se répète toujours deux fois" de Dimitri Casali et Olivier Gracia, publié aux Editions Larousse. 1/2

Débarrassé du communisme, le monde d’aujourd’hui est confronté à une nouvelle idéologie totalitaire, aussi féroce que la précédente : l’islamisme radical. Pour les mouvements nationalistes, l’islamisme, trahi par des prédicateurs adeptes de la terreur, est partout et s’immisce dans toutes les sphères de la société : des couches les plus populaires aux classes moyennes éduquées, et jusqu’aux élus de la République qui trahissent leur attachement à la laïcité pour quelques succès électoraux. L’islamisme radical est confus ; il s’accommode de l’exclusion des nouvelles générations d’immigrés, prie pour une « guerre civile » en Europe et joue de la haine de l’Occident et de tous ses maux consuméristes comme de la haine d’une société dénuée de spiritualité et de sacré. Il est international et s’invite à la tête de pays tantôt alliés parce que riches, tantôt ennemis parce que terroristes.

L’idéologie véhiculée par des organisations criminelles qui se prévalent d’un islam authentique est aussi totalitaire que le nazisme, aussi intolérante que le fascisme, aussi universelle que le communisme. En 1942, Adolf Hitler trouvait déjà certaines vertus au djihad islamique : « Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, la face du monde aurait changé. Puisque le monde était déjà voué à l’influence judaïque (et son produit, le christianisme, est une chose si fade !), il eût beaucoup mieux valu que le mahométisme triomphât. Cette religion récompense l’héroïsme, elle promet aux guerriers les joies du septième ciel… Animés par un tel esprit, les Germains eussent conquis le monde. C’est le christianisme qui les en a empêchés. »1 Hier les soviets russes voulaient « soviétiser » la France, aujourd’hui les islamistes radicaux veulent « islamiser » l’Hexagone, détruire l’identité républicaine et ses fondements progressistes. Comme les « rouges » hier, les radicaux aujourd’hui bénéficient d’une implantation locale, infiltrée au sein de la population française, prête à exploser à chaque coup d’éclat pour déstabiliser le système et y semer les germes d’une terreur sans fin. Plus de dix-­neuf mille islamistes sont fichés « S », donc potentiellement dangereux sur notre territoire national, une véritable petite armée. À l’extérieur, dans les rangs de Daesh, on a compté jusqu’à deux mille Français, nourris et éduqués au frontispice de la République française. Comme les soviets, les religieux radicaux contribuent aux bons résultats électoraux des extrémismes de droite ou de gauche, qui comptent sur la peur suscitée par la théorie du « grand remplacement » pour engranger les suffrages des Français. L’islam de « terreur » est devenu la raison de toutes les peurs et l’effroi de toutes les raisons. Il menace à la fois une France aux origines chrétiennes dans sa religiosité et une France républicaine et laïque. Le péril vert est aussi redoutable que le péril rouge, jouant avec les peurs des Français et la promesse d’une guerre civile entre les non-­assimilés et ceux qui ont réussi à s’intégrer. Pascal Blanchard, Yvan Gastaut, Renaud Dély et Claude Askolovitch précisent : « Dans les années 30, cet ennemi-là venait de l’Est, il déboule désormais du Sud. Sa simple présence, sa seule existence déchaîne la haine et engendre un violent discours de rejet.1 » L’islam, dans sa compréhension la plus radicale et liberticide, a pris la place du marxisme dans la critique du libéralisme, « l’opium des peuples » prenant le pas sur une idéologie parfaitement athée. L’histoire des totalitarismes se répète toujours deux fois, la première fois comme une tragédie, la seconde fois… toujours comme une tragédie.

Extrait de "L'histoire se répète toujours deux fois" de Dimitri Casali et Olivier Gracia, publié aux Editions Larousse. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

06.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

07.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Mario
- 01/10/2017 - 12:02
Et les mêmes qui disaient
Et les mêmes qui disaient tout va bien , qu'il n'y aurait pas la guerre, ont ensuite fait partie des plus collabos ( cf livre D'Epstein sur la collaboration ). Nous allons vivre la même chose devant autant d'aveuglement volontaire .
Le radicalisme musulman s'accroît chaque jours. Regardez la Turquie par exemple. Voyez l'Europe ou nos populations musulmanes se couvrent de plus en plus.... l'Allemagne se militarisait à grande vitesse et nous pensions assurément que le but était d'avoir de beaux défilés .
Ce qui n'était pas totalement faux . Ils ont fini par parader dans Paris .
vangog
- 01/10/2017 - 01:56
L'hitlerisme était une idéologie socialiste
de suprématie de la race blanche aryenne. L'islamisme est une idéologie de suprématie de la race arabe. (Que ceux qui ne croient pas aux races ne lisent pas, car ils ne peuvent pas comprendre...). Là s'arrête la comparaison!
Anouman
- 30/09/2017 - 21:25
@ minime
Oui mais le bonhomme à la moustache il a duré de 1933 à 1945. Pour l'islam ça dure depuis des siècles et ça va continuer, alors, aucune comparaison.