En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

06.

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

07.

Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
pépites > International
Jeter l'éponge
Liban : le Premier ministre désigné renonce à former un gouvernement et démissionne
il y a 11 heures 39 min
pépite vidéo > Insolite
Les joies du télétravail
Argentine : un député embrasse le sein nu de sa femme en pleine visioconférence
il y a 12 heures 18 min
pépite vidéo > International
Tragédie
26 morts dans le crash d’un avion militaire en Ukraine
il y a 13 heures 44 min
pépites > Politique
Polémique
Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine
il y a 14 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 15 heures 55 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutte contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 19 heures 31 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 19 heures 42 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 19 heures 44 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 19 heures 45 min
pépites > France
Enquête
Attaque à Paris : le suspect "assume son acte" et pensait attaquer Charlie Hebdo
il y a 12 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
Pathétique
"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé
il y a 13 heures 30 min
light > Culture
Figure de la droite
L'écrivain et polémiste Denis Tillinac est décédé
il y a 14 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 15 heures 48 min
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 19 heures 42 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 19 heures 42 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 19 heures 45 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 19 heures 45 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Le "jeunisme" de Brigitte, une démonstration que les 24 ans qui la séparent d'Emmanuel Macron ne gênent que "les autres"

Publié le 24 septembre 2017
Qui est Emmanuel Macron ? Les Français le savent-ils ? Le sait-il lui-même ? Il fallait Philippe Bilger pour oser, en toute liberté, ce monologue imaginaire où le nouveau président questionne et médite sa propre destinée. Passé, présent, avenir, grandes manœuvres et coups bas : voici, décryptés, les dessous et les non-dits d'une aventure qui se veut légende. Extrait de "Moi, Emmanuel Macron, je me dis que..." de Philippe Bilger aux Editions du Cerf (2/2).
Philippe Bilger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il a été amené à requérir dans des grandes affaires qui...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Qui est Emmanuel Macron ? Les Français le savent-ils ? Le sait-il lui-même ? Il fallait Philippe Bilger pour oser, en toute liberté, ce monologue imaginaire où le nouveau président questionne et médite sa propre destinée. Passé, présent, avenir, grandes manœuvres et coups bas : voici, décryptés, les dessous et les non-dits d'une aventure qui se veut légende. Extrait de "Moi, Emmanuel Macron, je me dis que..." de Philippe Bilger aux Editions du Cerf (2/2).

Pour rien au monde, nous ne consentirions à jeter notre dilection pour la frivolité et le divertissement, que d’aucuns qualifient de vulgaire, au profit de la seule gravité, d’un exclusif sérieux. Tout ensemble, c’est nous.

Est-ce à dire que tout me plaît chez elle par une approche positive qui me comblerait quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle dise, de quelque manière qu’elle se montre. Évidemment non. Je la laisse vivre sa vie et par exemple s’habiller comme elle l’entend. Personne n’ose devant moi la critiquer mais il y a des rumeurs tellement entendues et des bruits si constants qu’ils ne sont plus des ragots qui m’informent suffisamment. Elle s’habillerait mal ou en tout cas trop court. Elle abuserait des tenues militaro-sportives, elle les adore, je peux en témoigner et cette dilection parfois m’étonne. Mais je ne m’imagine pas lui faire le moindre reproche. En effet, ces apparences dont elle raffole renvoient à une netteté, presque à une rigidité du maintien alors que son caractère est tout de souplesse, de chaleur et de féminité. Je perçois là comme un désir de se maîtriser et d’offrir, grâce à l’habillement, une structure d’ordre, de cohérence et de discipline qui était sans doute familière à l’univers du très grand professeur qu’elle a été mais beaucoup moins à la femme de mon quotidien et de mon bonheur intime.

Comme elle a été heureuse quand Karl Lagerfeld qu’elle adore, avec une intuition et un savoir qui ne sont pas à dédaigner, a déclaré qu’elle avait les plus belles jambes de Paris ! Comme Vogue l’a comblée en la comparant avec Jane Fonda !

Et moi, comme je l’ai trouvée superbe dans son bustier et son jean, adaptés à Rihanna, quand nous avons reçu cette dernière à l’Élysée.

Je souscris évidemment à l’expression de ces admirations esthétiques et, aussi superficielles qu’elles soient, la joie qu’elles ont fait naître chez elle est révélatrice d’une angoisse sourde, superbement occultée. Suis‑je belle et séduisante, suis‑je encore belle et désirable, suis‑je toujours belle et pleine de grâce ?

N’est-on pas dans un registre similaire quand elle tente, autant qu’elle peut, de s’afficher dans un « jeunisme », par de légères entorses à la distinction et au bon goût – selon les critères de certains contempteurs – et que paradoxalement ainsi elle révèle ce qu’elle cherche non pas à effa‑ cer mais à atténuer ? Comme les talonnettes de Sarkozy rendaient ostensible sa petite taille dont tout le monde, je l’espère, se serait fichu sans leur présence, Brigitte s’abandonne, dans cet infime excès – c’est trop court trop nettement destiné à « faire jeune » –, à la démonstration que les vingt-quatre ans qui nous séparent la gênent non pas par rapport à moi – je suis amoureux d’elle, de son allure et de son corps comme au premier jour de notre première vraie rencontre – mais à l’égard des autres. Qui la jaugent, la jugent et s’étonnent de notre couple. Alors que je ne suis ému et séduit que par elle et qu’elle m’a lié à elle pour toujours.

Extrait de "Moi, Emmanuel Macron, je me dis que..." de Philippe Bilger aux Editions du Cerf 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Emmanuel Macron
Thématiques :
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 26/09/2017 - 09:32
Bilger avocat honoraire devrait être à la retraite
et se taire, aller planter des poireaux !!

Vous savez ce qu'elles vous disent, les talonnettes de Sarkozy ??? Pauvre type, va !!!
doray jacqueline
- 25/09/2017 - 19:43
Cette photo ma rappelle
une de mes photos prise avec mon fils, j'avais 60 ans et lui 40, je ne faisais pas du tout mon âge mais l'on voit quand même la différence car la photo n'est pas retouchée comme celles du couple présidentiel. la "Brigitomania" vient du fait de l'étonnement concernant l'écart d'âge du couple, les gens s'interrogent sur cette relation qui intrigue et interroge. Si le couple avait le même âge personne n'en parlerait.
essentimo
- 25/09/2017 - 15:55
La classe
et l'élégance françaises ne sont pas mises en valeur par la sus-dite.