En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants ?

02.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

03.

Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

06.

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

05.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

ça vient d'être publié
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 28 min 35 sec
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles pourrait s’exposer Emmanuel Macron

il y a 41 min 25 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 58 min 59 sec
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants ?

il y a 1 heure 10 min
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 1 heure 12 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 15 heures 18 min
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 16 heures 55 min
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un mineur de 16 ans mis en examen pour "destruction volontaire"
il y a 19 heures 21 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 20 heures 44 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 23 heures 35 min
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 35 min 8 sec
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 53 min 14 sec
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 1 heure 7 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 1 heure 12 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 14 heures 39 min
pépite vidéo > Environnement
Filière menacée
Pesticides : une dérogation accordée par le gouvernement pour sauver la culture de la betterave
il y a 16 heures 12 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 17 heures 27 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 20 heures 4 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 21 heures 8 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 23 heures 56 min
FED AAA QE3 TNOTE...

Les taux d'intérêt trop bas vont-ils à la fois sauver la bourse et aggraver la crise ?

Publié le 26 mars 2012
Les taux bas imposés par la Fed sont à l'origine de l'actuel rebond boursier. Mais pour combien de temps encore ?
Mathieu Lebrun
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mathieu Lebrun est analyste et rédacteur du service de trading Agora CFD.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les taux bas imposés par la Fed sont à l'origine de l'actuel rebond boursier. Mais pour combien de temps encore ?

La Fed soutient les marchés depuis maintenant trois ans grâce à une politique de taux bas. Premier constat : cela a évidement permis le rebond boursier auquel on assiste depuis 2009. L’impression monétaire est-elle pour autant une solution pérenne à moyen terme ?

Pour tenter d’y répondre, penchons-nous sur le TNote et sur ses perspectives.

Le principe de fonctionnement de l’obligataire est assez simple

Le TNote est le contrat de référence des obligations américaines (la partie de la courbe la plus suivie et traitée est le rendement 10 ans).

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de bien faire la distinction entre contrat et rendement. Pour faire le parallèle on peut comparer le contrat obligataire avec le cours d’une action et le dividende associé. A dividende constant, le rendement d’une action évolue en sens inverse de son cours de bourse. Plus l’action baisse et plus le rendement augmente (et inversement plus l’action monte et plus son rendement baisse). Comme pour tout actif financier, il en est donc de même sur l’obligataire pour le TNote.

L’élément clé du TNote est son aspect refuge. Malgré la perte du AAA des États-Unis l’été dernier, la qualité de la signature des États-Unis n’a que peu souffert. Le contrat monte quand l’aversion au risque augmente (et leurs rendements respectifs baissent donc)

Pas de « QE 3 » en perspective ?

La perspective du soutien de la Fed ainsi que la crise de la zone euro a poussé nombre d’institutionnels vers la sécurité du papier américain l’an dernier. Aujourd’hui, la donne pourrait bien avoir changé. En effet, les dernières déclarations de Mr Bernanke ont jeté un froid sur l’hypothèse d’un nouveau « QE » dans les semaines qui viennent.

La réaction des marchés ne s’est pas fait attendre. L’accélération haussière (+ 15%) a été assez impressionnante dans son timing et son intensité. Nous avons eu d’importantes ventes d’obligations réalisées par les fonds et autres institutionnels. Le papier américain ne trouverait-il plus preneur ? C’est la question que l’on peut légitimement se poser aujourd’hui…

Car si le cap des 2,30 % a été repassé en début de semaine, comparé à une inflation américaine à 3%, le jeu en vaut-il réellement la chandelle ? N’y a-t-il pas meilleur endroit où investir son argent aujourd’hui, d’autant que dans le même temps, alors que l’économie mondiale se stabilise ? Vers les actions par exemple ?

C’est d’ailleurs un peu ce que pensent beaucoup d’intervenants en ce moment. Peter Oppenheimer, le responsable de la stratégie actions chez Goldman Sachs, indiquait mercredi à l’agence Bloomberg que vu les valorisations actuelles et le positionnement des actions par rapport à l’obligataire, il s’attendait à une poursuite de la hausse des indices boursiers au cours des prochaines années.

Analyse du TNote 

Regardons ensemble le graphique du Tnote sur une base mensuelle.

D’un simple coup d’œil, on constate historiquement qu’à chaque fois que le contrat TNote est en zone haute (rendement sous les 2%), nous entrons dans des marchés haussiers sur les indices. Donc effectivement, par le principe des vases communicants, l’argent sortant de l’obligataire (baisse des contrats) continuera à se reporter sur les actifs plus risqués. Cela devrait donc permettre d’entretenir le biais haussier des indices actions sur un horizon de 12 /18 mois. N’oubliez jamais que le rendement du TNote reflète principalement les anticipations de croissance du PIB pour l’année en cours. A 2,30%, la marge de hausse reste encore relativement élevée vu le redémarrage de l’économie américaine. La "zone de confort" se situe autour des 4% ; c’est en direction de cette région, que les indices boursiers performent le mieux.

Toutefois, il serait dangereux d’occulter un gros risque à plus long terme en cas d’envolée des rendements. Car qui dit impression monétaire, dit inflation. Et donc à terme hausse des taux. Car si dans le même temps personne ne venait plus acheter de papier américain (la Chine notamment), c’est bel et bien une envolée des taux longs qu’il faudrait craindre. L’effet ciseau serait donc implacable !

Si dans l’immédiat ce "nuage noir" reste encore bien éloigné, il convient de le garder à l’esprit dans une optique à plus long terme. Car ce scénario du pire, de krach obligataire, aurait évidemment des conséquences funestes pour les marchés actions ! Certains voient d’ailleurs un retour du Dow Jones vers les 4 000 points très probable.

 (Cliquer sur le graphique pour l'agrandir)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
cqoiqéqon
- 26/03/2012 - 11:41
heu moi j'ai déjà pris les
heu moi j'ai déjà pris les paris!
pas de commentaire merci. les arbres ne montent pas jusqu'au ciel et le billet n'est pas comestible.
la vérité c'est que si le système s'effondre maintenant, les plus gros seraient les plus touchés... si on continue à faire gonfler la bulle du crédit (pression apportée par la non rétribution de travail ou l'absence de travail parce que le pétrole œuvre pour nous) tout le monde va être touché.
mais les masses sont ainsi faites qu'elles pensent individuellement avoir un comportement salutaire pour elles (c'est l'épargne et les prêt qui en découlent ) et , de facto, plongent toute dans le même piège...mortel, de croire que l'argent protège du labeur et la consommation de 10 fois plus que de besoin apporte un quelconque bonheur.