En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Le rêve et la réalité
Paris 2024 : derrière l'enthousiasme olympique, qui seront les gagnants et les perdants de l'organisation des jeux en France ?
Publié le 14 septembre 2017
C'est officiel Paris aura les JO de 2024. Les jeux olympiques et la facture qui va avec évidemment. Et celle-ci va être salée. Les retombées pour les grands groupes sont certaines mais pour les Français...
Alexandre Delaigue est professeur d'économie à l'université de Lille. Il est le co-auteur avec Stéphane Ménia des livres Nos phobies économiques et Sexe, drogue... et économie : pas de sujet tabou pour les économistes (parus chez Pearson). Son...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Delaigue
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Delaigue est professeur d'économie à l'université de Lille. Il est le co-auteur avec Stéphane Ménia des livres Nos phobies économiques et Sexe, drogue... et économie : pas de sujet tabou pour les économistes (parus chez Pearson). Son...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est officiel Paris aura les JO de 2024. Les jeux olympiques et la facture qui va avec évidemment. Et celle-ci va être salée. Les retombées pour les grands groupes sont certaines mais pour les Français...

Atlantico : Le budget prévisionnel concernant les Jeux olympiques de 2024 à Paris est de 6.6 milliards d'euros. Si la première partie, le Cojo, dotée de 3.3 milliards devrait être à l'équilibre ou bénéficiaire, comme il a pu l'être au cours des dernières éditions, les doutes subsistent concernant les "investissements pérennes". Derrière ces dépenses, comment peut on mesurer les retombées financières globales de l'opération ? Géographiquement, qui seront les principaux bénéficiaires ? Peut-on envisager des "perdants" ?

Alexandre Delaigue : Ce qu’il faut noter, c’est que de manière générale, les JO ont toujours eu tendance à dépasser leur budget, et parfois dans des proportions extrêmement importantes. En moyenne, le taux de dépassement fait qu’on multiplie par trois. Les dépenses sont 170% plus élevées que prévu. Cela inclut Montréal, où ça a été multiplié par huit, et d’autres villes dans lesquelles les dépassements de budget ont été un petit peu moins importants. Tout cela ne présage pas beaucoup d’optimisme pour les JO parisiens. Sachant qu’il y a des variations importantes, et que les JO ont toujours dépassé leur budget. Ce sont en général les constructions d’infrastructures qui augmente le plus les dépenses. Mais contrairement aux Jeux Olympiques traditionnels où des petites villes candidates se retrouvent avec dix, quinze grosses infrastructures à construire à avec d’important dépassement à la clé, dans le cadre de Paris il y a deux grands bâtiments à construire. Donc sur cette première grande source de dépassement, on a quelque chose comme deux milliards d’euros. Ça ne va pas rentrer dans des mêmes proportions que ce qu’on avait pu rencontrer dans des olympiades précédentes. Ensuite, il y a le budget de la sécurité, mais celui-ci est déjà assez élevé. Donc on n’aura pas le même genre de surprise désagréable comme à Londres où ils ont été obligés de débourser quasiment un milliards après les attentats. A Paris, ils ont budgété à peu près dans ces eaux-là. Les dépenses vont donc probablement dépasser le budget. Mais est-ce que ce sera plutôt des dépassements dans la fourchette basse, ou la fourchette haute? Pour l’instant, je suis optimiste et espère - en tant que contribuable français - que ce sera plutôt dans la fourchette basse. 

Accor, Air France, Sodexo, Société Générale, BNP, Atos sont cités parmi les entreprises qui pourraient le plus profiter de l’événement, tout comme l'américain Airbnb cependant, en dehors des grands groupes, quels sont les bénéfices financiers que pourra en retirer la population française ?

Les bénéfices financiers ne sont pas très importants. Il y a effectivement une billetterie et des touristes qui viennent. Mais il faut voir que Paris est déjà une ville extrêmement touristique, donc il n’y a pas de raison particulière pour qu’il y ait plus de touristes à ce moment-là. Autant vous avez des villes qui peuvent essayer de se faire une réputation. Dans le cas de Paris, ce n’est ni nécessaire, ni vraiment effectif. Effectivement, les grandes entreprises comme AirBnb seront bénéficiaires. Ce sont des multinationales, quelque soit le pays où ils travaillent ce sera toujours à leur avantage. Du côté des parisiens, faut pas s’attendre des retombées considérables. Du côté des entreprises, elles vont payer pour avoir un budget sponsoring, et pouvoir utiliser l’image de marque. Il faut surtout nuancer toutes les prévisions optimistes telles que des gains de l’ordre de dix milliards d’euros. Dans la réalité, il faut diviser ça pratiquement par trois. La région ne va rien gagner ; on va construire des infrastructures qui auraient été de toute façon construite. On va construire des bâtiments olympiques qui étaient déjà prévus comme des cité U.

Quels sont les risques de voir s'accroître des fractures au sein des populations, notamment en Seine Saint Denis, notamment au travers des questions de logement, de transports etc...Quels sont les risques de voir la gentrification être accélérée dans le département, de voir une nouvelle population bénéficier des avantages alors que les "anciens" habitants seraient repoussés dans d'autres zones ?

Ce n’est pas impossible. Mais ce n’est quand même pas le Brésil, dans lequel le risque était extrêmement important et les bénéfices pour la population avoisinaient zéro. Du côté de Seine Saint-Denis, on peut prendre l’exemple du Stade de France qui a servi de cas d’école. On ne peut pas dire que ce dernier ait considérablement amélioré les choses. Mais ça n’a pas créé un gouffre. Le processus de gentrification va de toute façon se produire ; les prix du logement à Paris sont tellement élevés qu’automatiquement, toute la petite ceinture est amenée, à terme, à se gentrifier. Ce n’est pas un processus qui ne dépend pas que des JO.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
04.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
L’économie française, bouée de sauvetage de la zone euro ?
07.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
totor101
- 15/09/2017 - 11:26
QUI ? ? ?
Les gagnants ? je ne connais pas assez ce milieux !
Les perdants ? TOUS les autres français !
cloette
- 15/09/2017 - 08:23
En 2024
Il faut espérer que Hidalgo ne sera plus maire , mais elle a bien verrouillé sa clientèle dans cette ville devenue bananière .
vangog
- 15/09/2017 - 01:03
Hitler avait eu ses jeux à la gloire du socialisme...
Hidalgomygode aura ses jeux à la gloire du socialisme...éternel retour cyclique de l'histoire sur ses propres erreurs!