En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Post Mohamed Merah
Jeannette Bougrab : "Ceux qui accusent la France d’islamophobie nous empêchent de voir l’obscurantisme qui gangrène notre pays"
Publié le 23 mars 2012
Pour la Secrétaire d'État à la Jeunesse et à la Vie associative, "les musulmans doivent davantage dénoncer les actes barbares comme ceux de Mohamed Merah avant de craindre l’amalgame".
Jeannette Bougrab, docteur en droit de la Sorbonne, ex-présidente de la Halde et ancienne ministre, est aujourd'hui membre du Conseil d'État. Elle est l'auteur de Ma République se meurt, Maudites et Lettre d'exil qui ont rencontré un grand succès en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jeannette Bougrab
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jeannette Bougrab, docteur en droit de la Sorbonne, ex-présidente de la Halde et ancienne ministre, est aujourd'hui membre du Conseil d'État. Elle est l'auteur de Ma République se meurt, Maudites et Lettre d'exil qui ont rencontré un grand succès en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la Secrétaire d'État à la Jeunesse et à la Vie associative, "les musulmans doivent davantage dénoncer les actes barbares comme ceux de Mohamed Merah avant de craindre l’amalgame".

Atlantico : La mort de Mohamed Merah et les mesures annoncées par Nicolas Sarkozy ce jeudi remettent la question de l'islamisme sur le devant de la scène médiatique. Est-il selon vous possible de parler aujourd'hui sereinement d'islam et d'islamisme en France ?

Jeannette Bougrab : Il convient de distinguer islam et islamisme. L’islamisme est l’utilisation à des fins politiques de la religion musulmane. Il s’agit d’une lecture fondamentaliste du texte coranique. Peut-on en France parler aujourd’hui sereinement d’islamisme ?

Une démocratie est mûre lorsqu’on peut aborder tous les sujets sans tomber dans une hystérie collective. Hélas en France, des sujets sont devenus tabous, domaine préempté du Front national. Si on décide, même simplement, de les effleurer (immigration, laïcité…), on est accusé du pire par l’opposition de gauche.  

Vous aviez déclaré "il n'y a pas d'islamisme modéré". Des proches du Premier ministre vous avaient alors taxé de "haute trahison". Comment l'avez-vous vécu ? Qu'est-ce que cela révèle du climat qui entoure ces questions en France ?

Je suis une femme de conviction. Je ne fais jamais de compromis avec ce que je crois être juste. Les États occidentaux ne veulent pas voir les dérives dangereuses de l’islamisme. Des femmes sont lapidées, aspergées d’acide, battues, victimes de crimes d’honneur qui n’ont d’honneur que le nom. Ces actes barbares n’ont pas seulement lieu au Pakistan ou en Afghanistan. L’Europe est aussi touchée … Selon une étude de l’ODFIK, près de 3000 jeunes femmes résidant au Royaume-Uni auraient été victimes de crimes d’honneur en 2010. C’est la raison pour laquelle il ne faut ne faire aucun compromis et ne pas hésiter à expulser les imams étrangers qui tiennent des propos extrémistes et attentatoires à la dignité et l’intégrité du corps des femmes.

Vous comprenez que rien ne pourra entamer ma détermination à combattre les fondamentalismes qui dévoient les religions et s’attaquent aux principes républicains. N’ayons pas la mémoire la courte. Madrid, Londres ou encore Paris ont connu des attentats sanglants.

De nombreux commentateurs ont évoqué un climat "islamophobe" en France aujourd'hui. Mais n'est-ce pas plutôt l'inverse : doit-on être taxé "d'islamophobie" dès que l'on aborde un sujet lié à l'islam ?  

La France est une République laïque. C’est un État de droit où les libertés sont consacrées et protégées : liberté de pensée, liberté de conscience, liberté cultuelle... Je dénonce ceux qui accusent la France d’islamophobie car leur finalité est politique. Ils veulent nous empêcher de voir l’obscurantisme qui gangrène notre pays au nom d’un différentialisme et d’une culpabilité postcoloniale. Les musulmans doivent davantage dénoncer les actes barbares comme ceux de Mohamed Merah avant de craindre l’amalgame. Les musulmans ne doivent plus rester en retrait face à l’ignominie des régimes islamistes qui sont les véritables fossoyeurs de l’islam.

Finalement, ces non-dits sur la question de l'islam ne sont-ils pas contre-productifs et conduisent-ils à l'impossibilité d'avoir une vision claire de la situation de cette religion en France ? 

Ils sont évidemment contre-productifs. La disparition de Mohammed Arkoun, spécialiste d’herméneutique coranique crée un immense vide dans la vie intellectuelle française. Laissant toute la place à Tarik Ramadan. Je ne comprends pas les intellectuels français qui refusent d’entrer dans la bataille des idées. Ce n’est pas en construisant des mosquées que nous allons éteindre les feux qui commencent à prendre ici et là et qui mettent en cause la sûreté des personnes et de l’Etat. Nous devons créer des chaires à l’Université sur l’histoire des religions, l’enseignement des faits religieux, développer des lieux de savoir et de culture, et non des lieux cultuels. Des intellectuels étrangers notamment au Pakistan ont été assassinés pour avoir osé suggérer que l’on pouvait lire le Coran différemment des quatre écoles classiques d’interprétation. Mais pas seulement. Au Pays-Bas, Théo Van Gogh, en 2004, a été assassiné pour avoir réalisé un film polémique dénonçant le traitement infâme des femmes en Afghanistan. Son amie, la député d’origine somalienne, Hirsh Ali a dû se réfugier quant à elle aux États-Unis parce qu’elle dénonçait le fondamentalisme.

Une lecture littérale d’un texte religieux est une absurdité. Pour moi, le seul rempart contre le fondamentalisme est la raison. Comment, dans le pays de Voltaire, n’a-t-on pas pris la mesure des attaques ? Comment la tolérance a-t-elle laissé place à l’obscurantisme? Il est temps "d’écraser l’infâme". Tel Saint Just qui affirmait : "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté". Pour moi, pas de laïcité, pour les ennemis de la laïcité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
04.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
05.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
06.
La Chine est désormais le premier partenaire commercial de l’Allemagne et voilà ce que ça change pour l’Europe
07.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
03.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (122)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Benvoyons
- 26/03/2012 - 15:42
Qui nous parlent des musulmans?des médias de gauches

Libération le Nouvelle Obs le Monde Ils sont donc ISLAMOPHOBE car ils nous racontent les Bisous en Égypte dont les Bisous contre les chrétiens.
Les Bisous entre Chiites et sunnites en IRAK et contre les Chrétiens.
Les Bisous dans le Yémen.
Les Bisous au Soudan et contre les Chrétiens.
Les Bisous en Éthiopie entre eux et aussi contre Chrétiens
Les Bisous en Somalie
Les Bisous au Niger entre eux et contre les Chrétiens
Caton Hollande et toute la gauche et assos de gauche disent il n'y rien a voir les musulmans sont des bons vivant.
Qu'il est interdit de parler d'immigration ( si tu parles d'immigration tu es un nazi , un islamophobe , un raciste ( tant que le mot existe).
Il est interdit de parler des religions et des inconvénients de certaines religions pour vivre ensemble. Si tu parles des religions tu es un nazi, un islamophobe, un moins que rien)
Caton Hollande me fait penser à Daladier un immense socialiste qui après avoir signé avec Hitler et étant applaudi par les Français à la descente d'avion a dit " Les cons si ils savaient".
Mais les socialistes étaient pour la négociation et le rassemblement de tous les Français pour l'échéance " du plein dans St Luc.

NYOR
- 26/03/2012 - 01:59
Et pour vous parler d'une expérience personnelle
Ayant passé plus de 4 ans en lycée militaire... Il n'y a plus con et dangereux qu'un civil avec une arme. Les plus fachos que j'ai pu croisé était toujours des nouveaux venus. Car les militaires chassaient les fachos de l'école.
Franchement des fois, je me dis qu'il y a des militaires qui ont bien du courage pour risquer leur peau pour la France...
NYOR
- 26/03/2012 - 01:56
Marius
Merci pour le couplet sur Islam et croissance qui replace un peu les gens là où ils doivent être.
En revanche, le couplet anti-militariste ne passe pas. Aucun militaire français n'est engagé pour faire ce que vous décrivez. Je ne sombrerai pas dans l'angélisme consistant à penser qu'il y ait des guerres propres. Mais il y a ce me semble une différence d'intention entre combattre des islamistes qui se cachent au milieu des populations avec les risques que cela comprend et traverser une rue pour descendre sciemment des enfants.
Ce couplet là vous fait perdre toute crédibilité.