En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 3 heures 43 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 4 heures 30 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 5 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 7 heures 15 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 8 heures 31 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 9 heures 53 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 10 heures 36 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 12 heures 3 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 12 heures 38 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 12 heures 58 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 4 heures 11 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 4 heures 46 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 6 heures 25 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 7 heures 23 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 9 heures 15 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 10 heures 16 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 11 heures 48 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 12 heures 18 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 12 heures 46 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 3 heures
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Atlantico Business

Après le Code du travail, Macron ouvre de nouveaux chantiers de réformes à haut risque : retraites et Europe

Publié le 09 septembre 2017
La réforme du Code du travail à peine passée, Emmanuel Macron ouvre deux dossiers de réformes : celui des retraites et celui de l’Europe.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La réforme du Code du travail à peine passée, Emmanuel Macron ouvre deux dossiers de réformes : celui des retraites et celui de l’Europe.

Macron ne manque pas d’air. Après les ordonnances qui portent sur la réforme du droit du travail, il ne baisse pas les bras et sort deux projets qui s’attaquent à deux tabous qu’aucun gouvernement n’avait jusqu'à maintenant eu le courage d’aborder : la réforme des retraites et la réforme de la zone euro.

Brique après brique, s’il parvient à poursuivre sa construction, on va s’apercevoir qu’il dessine une France qui sera dans son organisation et son fonctionnement socio- économique totalement bousculée.

La réforme du Code du travail va évidemment donner beaucoup de liberté aux chefs d’entreprise et de souplesse pour répondre aux mutations de la modernité. Le contrat du travail est simplifié, les procédures d’embauche et de rupture de contrat sont allégées, le travail indépendant est mieux protégé. Quant aux syndicats, ils ont toute latitude pour se rendre désirables en inventant une offre de services aux salariés qui leur permettrait d’accroitre leur influence dans les entreprises. Tout cela dessine un modèle de partenariat social qui sera totalement nouveau et sans doute capable de dynamiser l’activité économique.

La réforme des retraites est annoncée et quelle réforme ! Cette réforme du travail n’est pas encore appliquée qu’Emmanuel Macron lance le projet de réformer les retraites. Mais il ne s’agit pas d’une réforme de façade pour gagner du temps, on ne se contentera pas de bouger l’âge de départ à la retraite, la durée de cotisations, le montant des cotisations ou de pension. Non, il s’agit de changer le principe même de fonctionnement des retraites en France en le fondant sur le principe de la liberté personnelle.

Le système envisage de supprimer les régimes spéciaux pour ne garder qu’un seul régime pour tous, dont le rendement sera issu d’un calcul très simple sur le montant des cotisations, sur la durée du travail et le montant des pensions.

En d’autres termes, un euro cotisé donnera la même retraite que nous soyons dans le privé ou à la SNCF. Cet euro cotisé produira des points retraites qui seront évalués chaque année en fonction de la démographie, de l’espérance de vie et de l’activité globale. Les choix seront totalement techniques.

Chacun aura donc la liberté de choisir sa date de départ à la retraite en fonction de ce qu’il souhaite comme pension de retraite. Chacun pourra aussi augmenter son nombre de points en modulant sa cotisation. On peut d’ailleurs imaginer des accords d’entreprise fixant les modalités.

Alors, la mise en place ne sera pas facile. Elle ne devrait d’ailleurs pas concerner les retraites actuelles, ni même les personnes proches de la retraite qui s’inscrivent dans des régimes spéciaux auxquels ils continueront d’avoir droit. La réforme ne peut s’appliquer qu‘aux nouveaux entrants.

Mais sur le principe, on voit bien la démarche, il s’agit de donner de la liberté aux bénéficiaires. L’Etat n’aura plus de façon autoritaire à imposer des dates de départ à la retraite. Cette décision sera de la responsabilité individuelle. Principe d’équité et non plus d’égalité.

Dans la méthode, le projet respecte le principe de la répartition. Mais on peut imaginer des systèmes complémentaires par capitalisation.

Au total, on tourne le dos aux réformes préalables que l’on faisait passer en catastrophe pour rééquilibrer le système, en manipulant les variables que sont l’âge, la durée de cotisations, le montant des cotisations ou le montant de la pension (le taux de remplacement). On change complètement le principe de fonctionnement en transférant sa gestion au bénéficiaire lui même.

Mais là encore, comme dans le code du travail, les syndicats ne sont pas hors jeu, au contraire, ils peuvent faire une offre de service et se découvrir un rôle qui, dans l’entreprise, peut constituer un véritable contre-pouvoir si les salariés en ont le désir et le besoin.

La réforme de l’Europe est un autre tabou. Lancée à Athènes en fin de semaine, confirmée lors des journées franco-allemandes d’Evian, vendredi soir, Emmanuel Macron a proposé une refonte de la gouvernance de la zone euro pour corriger ses facteurs structurels de déséquilibre.

Actuellement, l’Europe ne fonctionne pas pour deux raisons majeures.

1ère raison : l’Europe à 27 est trop large, trop lourde et se résume trop souvent à une juxtaposition d’intérêts souvent contradictoires.

2ème raison : la zone euro est composée de pays qui ne sont pas coordonnés au niveau de leur politique économique. La valeur de la monnaie se cale sur le pays le plus performant, l’Allemagne, ce qui rend la vie très difficile à ceux qui n’ont pas la même force économique qui doivent appliquer des régimes de rigueur difficiles à supporter par les populations. Emmanuel Macron propose une véritable coordination des politiques de la zone euro, avec un mini gouvernement, ou tout au moins un ministre des Finances, un Parlement propre aux pays de la zone euro et surtout un budget commun, ce qui permettra de commencer à mutualiser les dépenses et les dettes.

Là encore, Macron fait le pari de l’intégration. Il prend de vitesse Angela Merkel qui est en campagne électorale, mais qui ne pourra pas refuser une telle évolution une fois élue.

Sur le plan intérieur, il prend de vitesse et la droite et la gauche, qui ont toujours été d’une timidité ou d’une prudence très coupable dès qu’il s’est agi d’Europe.

Contrairement à ce que pensait la majorité de la classe politique, Emmanuel Macron veut démontrer que l'Europe n'est pas la source de nos ennuis, mais au contraire, que l'Europe peut être le moyen de les régler.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 10/09/2017 - 11:18
D'accord avec Toupoilu
Étant donné le formidable mépris de Macron pour les humbles et tous ceux qui ne sont pas de sa caste puante et totalitaire je crains le pire pour les petits salaires à travers sa réforme des retraités. Ils peuvent prévoir de bosser à vie...
vangog
- 09/09/2017 - 21:52
Oui à l'équité et à la transparence des retraites!
Mais toutes les remarques précédentes sont valables: plus il y a de retraités, et plus les retraites subissent une déflation...comme dit un intervenant, mieux vaut placer de l'argent à la bourse plutôt qu'acheter des points qui perdront fatalement de la valeur. D'autant plus que les salariés du privé, devront cotiser pour des régimes spéciaux tres déséquilibrés par les privilèges que leur ont adjoint les syndicats...les régimes spéciaux vont perdre beaucoup de privilèges, tant mieux! Mais ce sont les salariés du privé qui subiront encore leurs colères de nobliaux gâtés, car il faudra s'attendre à de multiples grèves. Quant à l'Europe fédérale de Sylvestre, c'est une utopie imbécile et impossible. À propos, depuis quand Sylvestre est-il devenu porte-parole du gouvernement Philippe?
clint
- 09/09/2017 - 21:34
Macron est de plus en plus dangereux pour la France !
Beaucoup ne veulent pas de son modèle, d'autant plus qu'à part 25% des électeurs qui ont vraiment voté pour lui, tous les autres ont voté contre MLP. La France du type Canada de J. Trudeau ne m'intéresse pas du tout !