En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 10 heures 18 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 10 heures 56 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 13 heures 38 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 15 heures 39 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 18 heures 35 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 18 heures 57 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 19 heures 35 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 19 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 10 heures 38 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 12 heures 40 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 14 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 15 heures 34 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 18 heures 17 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 18 heures 33 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 18 heures 47 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 19 heures 1 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 19 heures 39 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 19 heures 43 min
© ETIENNE LAURENT / POOL / AFP
© ETIENNE LAURENT / POOL / AFP
Qu'il est beau!

Quand Macron parle de Mère Teresa, des journalistes, et se fourre puissamment le doigt dans l'œil…

Publié le 08 septembre 2017
Il croit tout savoir le Président de la République. Mais ce qu'il connait le mieux c'est son nombril.  
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il croit tout savoir le Président de la République. Mais ce qu'il connait le mieux c'est son nombril.  

Il fût un temps, pendant la campagne électorale, où le miroir de la presse disait à Emmanuel Macron: "tu es le plus beau". A la radio, dans les colonnes des journaux, sur les écrans de télévision, il n'était question que de la huitième merveille du monde qui allait nous enchanter et faire notre bonheur. Il était beau, il était frais, il était jeune, il était neuf. Et, par contraste, tant de beauté rendait laid François Fillon, et quasiment hideuse Marine Le Pen. Comment Emmanuel Macron aurait-il pu rester insensible à un cirage de pompes aussi assidu?

Il aima donc les journalistes. Puis, comme dans un couple, est venu le temps du désamour. Le temps des actes succéda au temps de la parole. Le Président de la République initia des réformes contestées, commis de nombreuses gaffes, adopta des postures hautaines. Et surtout, il dégringola dans les sondages, ce qui eu pour effet de refroidir les ardeurs de ses nombreux et journalistiques soupirants. Comment cirer les pompes de quelqu'un qui marche à côté de ses pompes?  

Macron ce n'est pas Jupiter. C'est Narcisse. Imbu de sa personne. Pénétré de son importance et amoureux de lui-même. Il a donc très mal pris la trahison de ceux dont il croyait que leur fidélité lui était pour toujours acquise. Et du haut de son mépris olympien, il lâcha : "certains éditorialistes sont à la déontologie ce que Mère Teresa était aux stups"!
Et là, éclate au grand jour  l'ignorance abyssale du chef de l'Etat. Ne sait-il pas que mère Thérésa était en permanence shootée? Une shootée de première dans sa catégorie. Elle se drogue, ce n'était ni le shit, ni la cocaïne, mais le petit Jesus. Le fils du Saint-Esprit et de la Vierge Marie est en effet depuis toujours le plus puissant des hallucinogènes (quoique ces derniers temps Mahomet…).

En revanche, il n'a pas entièrement tort sur la déontologie. C'est d'ailleurs lui qui, de sa blanche main, a écrit la charte déontologique des journalistes. Elle tient en quelques phrases essentielles. "Toujours tu chériras Macron" … "Jamais tu n'oublieras Macron dans ta chronique matinale" … "De Macron, jamais tu ne médiras" … "A Macron, tous les jours tu rendras hommage" …

Le président de la République estime que "les journalistes ne parlent que d'eux mêmes". En langage simple, qu'ils contemplent leur nombril. Alors que lui voudrait, qu'ils regardent le sien. Il est certainement joli. Qu'attend-il pour le montrer? 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 10/09/2017 - 22:48
Avis de recherche sur la mère Chelmi...
Jacques Pradel se propose de reprendre du service...séquestrée par Rayski? Frappé d'une panne d'imagination fulgurante, celui-ci lui aurait demandé d'écrire ses chroniques à sa place, et l'aurait enfermée dans un placard...allo, Jacques Pradel?...
assougoudrel
- 09/09/2017 - 09:57
Effectivement, depuis que Michel P.
s'est absentée (je crois qu'elle avait parlé d'aller aux USA avec des amis), les pages sont blanches. Peut-être qu'elle fait du "surf volant" dans les Caraïbes entre ses amis Irma et José. Même les cyclones la fuient.
pierre marie
- 09/09/2017 - 09:36
très drôle, cette chronique
Benoît Rayski, vous avez du talent.

Et je ne vous cire pas les pompes.