En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

04.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

05.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

06.

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

07.

Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de "phénomènes aériens non identifiés" ; Un fossile rare datant de 10 millions d’années éclaire l’évolution de l’Homme
il y a 11 min 50 sec
décryptage > France
Bonnes feuilles

Les aléas financiers : l'épée de Damoclès au-dessus des agriculteurs

il y a 25 min 52 sec
décryptage > Education
Plus vert que ça tu meurs

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

il y a 36 min 1 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les quatre coins du cœur" : un roman "inédit" de Françoise Sagan, publié aux éditions Plon

il y a 53 min 4 sec
décryptage > Social
Manifestation

Acte 45 des Gilets jaunes : ni retour en force ni convergence des luttes

il y a 1 heure 25 min
pépites > Social
Maintien de l'ordre
Incidents en marge de la Marche pour le climat : la préfecture estime avoir "maîtrisé" la situation
il y a 13 heures 40 min
pépites > High-tech
Révolution
Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"
il y a 16 heures 4 min
light > Insolite
"La vérité est ailleurs"
Echec de l'invasion de la zone 51
il y a 16 heures 55 min
light > Sport
Débuts prometteurs
Coupe du monde de rugby au Japon : première victoire pour le XV de France face à l'Argentine (23-21)
il y a 19 heures 3 min
décryptage > Société
"The Meritocracry Trap"

How meritocracy changed our lives into an endless competition

il y a 21 heures 17 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Le chemin intérieur des prêtres face à la crise des vocations

il y a 17 min 34 sec
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

il y a 30 min 10 sec
décryptage > Société
Etat nounou, Papa Macron

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

il y a 47 min 39 sec
décryptage > Economie
Etat des lieux

A la suite de politiques de Quantitative Easing, l'ensemble des banques centrales du monde se trouvent dans un corner

il y a 1 heure 8 min
pépite vidéo > Culture
Emotion
Le coq de Notre-Dame de Paris est exposé pour les Journées du patrimoine
il y a 13 heures 4 min
pépite vidéo > Social
Infiltration
Les images de la Marche pour le climat perturbée par les black blocs
il y a 14 heures 10 min
pépite vidéo > International
Bruit des bottes
Les Etats-Unis vont envoyer des renforts militaires dans le Golfe après les attaques en Arabie saoudite
il y a 16 heures 36 min
pépite vidéo > Media
Rivalité
Valérie Trierweiler confirme que Ségolène Royal avait exigé son départ de la rédaction de "Paris Match"
il y a 17 heures 50 min
pépites > Social
Mobilisation
Gilets jaunes : 163 interpellations à Paris, des black blocs ont perturbé la manifestation pour le climat
il y a 20 heures 14 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Les défis de l'Eglise face à la mutation de la société française

il y a 22 heures 39 min
© Joël SAGET Kenzo TRIBOUILLARD Martin BUREAU Lionel BONAVENTURE / AFP
© Joël SAGET Kenzo TRIBOUILLARD Martin BUREAU Lionel BONAVENTURE / AFP
C'est par où ?

Cette droite sans but, sans boussole et sans véhicule

Publié le 04 septembre 2017
Entre La Baule, Laurent Wauquiez et l'interview d'Edouard Philippe dans le JDD, le weekend pour la droite n'a pas dû être des plus reposant.
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Entre La Baule, Laurent Wauquiez et l'interview d'Edouard Philippe dans le JDD, le weekend pour la droite n'a pas dû être des plus reposant.

Emmanuel Macron peut se réjouir. La droite n'est pas près de lui causer des maux de tête. Une partie est au gouvernement, sous la conduite du Premier Ministre Edouard Philippe et elle attire dans son sillage un certain nombre de hauts fonctionnaires et d'autres personnalités qui ont servi Sarkozy, qui auraient servi Fillon et qui jugent que le pays a mieux à faire que d'attendre un hypothétique recollage du vase brisé des Républicains; elle est aussi aidée par les Constructifs de l'Assemblée.  Edouard Philippe a donné cette fin de semaine une interview au journal du dimanche, fournie, qui doit prouver aux Français mais, surtout, aux électeurs des Républicains, de manière subliminale, qu'on est dans la continuité, gagnante cette fois, du sarkozysme: commencer par la réforme du code du travail, ce n'est pas anodin. Macron, un Sarkozy destiné à réussir? 

Une autre partie des Républicains rassemble - si l'on peut dire - tous ceux qui portent le deuil du juppéisme et sont persuadés que la droite a perdu de ne pas occuper le terrain du centre à la place d'Emmanuel Macron. Leur instinct politique leur dit que la droite sera totalement aspirée et devra se soumettre au nouveau président, même si elle se contente d'être constructive, sans le rejoindre. Effectivement, un Xavier Bertrand ou une Valérie Pécresse n'ont pas grand-chose qui les sépare d'Emmanuel Macron sur le plan programmatique mais ils n'ont pas franchi le pas du ralliement et font le pari de l'usure du pouvoir pour notre si jeune président. Pour autant, ils ne franchissent pas un autre ruisseau non plus, celui de la candidature à la présidence des Républicains. Ont-ils peur de ne pas pouvoir recueillir les suffrages d'un mouvement qui, les primaires l'a montré, est beaucoup plus à droite que ses dirigeants? Du coup, ils laissent le champ libre à celui qu'ils détestent encore plus pour son côté "mauvais camarade" que pour ses idées, Laurent Wauquiez. Le président de la Région Rhône-Alpes a donc eu le champ libre pour annoncer et marteler sa candidature, ces derniers jours.  

A première vue, la route est tracée pour que Laurent Wauquiez emporte la présidence du parti. Les menaces de sécession des uns ou des autres? Comment se laisser impressionner par des personnalités qui n'ont franchi ni le pas du ralliement à Macron ni celui de la candidature à la présidence du parti? Le risque de droitisation, épouvantail des média? Wauqiez pense qu'il s'en tirera en refaisant du Sarkozy: un coup à droite, voire très à droite puis un coup au centre. Cette fin de semaine, il a prononcé un discours résolument anti-Macron tout en bénéficiant du ralliement de Virginie Calmels, proche d'Alain Juppé. Wauquiez pense qu'il peut se moquer de la dispersion des troupes (des bouts des Républicains se sont rassemblés ces derniers jours à trois ou quatre endroits différents en France) car l'opinion de droite, avec une base de militants solides, joue en sa faveur, comme elle a joué en faveur de François Fillon. Et lui saura quoi en faire. Il fait le pari que sa victoire permettra ensuite d'agir comme un aimant sur une partie des électeurs du Front National. 

 

Emmanuel Macron a-t-il tort de penser que rien ne pourrait mieux le servir qu'une victoire de Laurent Wauquiez, porté à la fin de l'année à la présidence des Républicains? Le président de la Région Rhône-Alpes ne pourra pas faire indéfiniment du Sarkozy, juxtaposant l'européisme et le populisme. Il ne pourra pas repousser indéfiniment la question du ralliement d'un certain nombre de cadres proches ou venus du Front National au mouvement qu'il voudra créer. Et Macron attend alors le ralliement définitif d'une partie de l'Etat-major des Républicains. 

En fait, Wauquiez est aussi vulnérable que ses camarades car il partage avec eux de n'avoir ni but, ni boussole, ni véhicule. 

Pas de but: tous les responsables des Républicains sont obsédés par "les électeurs". Ils ne se demandent jamais, pour commencer, ce qui est bon pour le pays. Ils ne posent pas d'emblée la question que nous pourrions emprunter au nouvel essai d'Emmanuel Todd: Où en sommes-nous? Où en est le pays? FAut-il faire évoluer nos relations avec l'Allemagne? Quelle attitude avoir face au Brexit? Comment faire de la France un champion de la troisième révolution industrielle? Etc....Wauquiez pas plus que les autres n'a de vision de la France, de son avenir. Les uns et les autres répètent "De Gaulle! De Gaulle! Et "Europe! Europe!" en sautant comme des cabris; et ils tournent en rond. Ils ne voient pas que la droite meurt de vouloir concilier des choses inconciliables. Le peuple français n'a pas forcément envie de se rallier au populisme - le second tour de la présidentielle l'a montré. En revanche, il ne supporte plus cette droite qui explique que la France peut être à la fois souveraine et non souveraine, libérale et étatiste, toute de cohésion avec une éducation multiculturelle etc....

Pas de boussole: Quand bien même ils auraient une idée du but, les responsables des Républicains n'ont pas d'instrument pour les guider. Le gaullisme n'est plus qu'un totem. Ils n'ont jamais fait l'analyse du giscardisme, qui est largement leur matrice intellectuelle. Ils ne se sont jamais vraiment interrogés sur les raisons de la défaite de Nicolas Sarkozy, à commencer par le fatal traité de Lisbonne, négation du référendum de 2005, et carcan que le président de l'époque s'est imposé d'emblée - s'empêchant par la suite de saisir la magnifique ouverture que représentait la crise mondiale pour briser le tabou d'une monnaie européenne sans politique de change et sans investissements publics massifs. La droite a largement perdu en 2017, tous candidats confondus, parce qu'elle n'avait pas fait l'inventaire des présidences précédentes. 

Pas de véhicule: il n'y a pas de secret. La seule chance pour la droite de reconquérir le pouvoir en 2022, c'est de reconquérir le peuple. Le sarkozysme et le lepénisme ont échoué.  Est-il possible de réconcilier la droite d'en haut et la droite d'en bas? Est-il possible d'inventer un véritable conservatisme, au sens britannique du terme? (Je ne parle pas des développements réactionnaires d'un Patrick Buisson, qui croit que l'on peut faire de la politique en excluant totalement l'économie de la réflexion - au rebours des gens qu'il dénonce). Il s'agirait non seulement de protéger les Français mais de leur donner les moyens de reprendre en main leur destin. Un massif investissement dans la formation tout au long de la vie est l'une des clés, tout autant que l'encouragement au nouvel entrepreneuriat, une politique démographique offensive et l'achèvement du grand mouvement de déconcentration de l'Etat. 

Ce n'est pas que la droite ait encore du chemin à faire. C'est qu'elle n'est même pas en mesure de se mettre....en marche - ni a fortiori en route ! 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

04.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

05.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

06.

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

07.

Google affirme avoir atteint la "suprématie quantique"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
VV1792
- 05/09/2017 - 22:07
D' accord avec Liberte 5.
D' accord avec Liberte 5. Mais l' auteur oublie l' attente sur laquelle les electeurs de droite s' epuisent depuis De Gaulle. Celle d' un heraut de ses valeurs. Ce qui choque les medias et les pseudo responsables de droite, c'est que L Wauquiez, a vraiment, mince alors, l' intention de les incarner, ces valeurs de droite.. Faut-il croire a sa sincerite, la est la question? Car seules des convictions fortes et assumees peuvent permettre une reelle refondation de la Droite.. Tout autre chemin ne sera que leurre..
Nononsense
- 05/09/2017 - 13:04
Bon article...
..et d'accord avec Liberte5.
Ou est la solution????
Paul Emiste
- 05/09/2017 - 08:09
Tres simple à expliquer:
La droite a été émasculée par le terrorisme intellectuel de gôche (pléonasme), que l´on retrouve dans tous les médias (sauf Atlantico). dans certains médias de droite, ou qui l´on été, on a l´impression que la vérité est hors charte.