En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 1 heure 43 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 3 heures 46 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 5 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 5 heures 30 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 5 heures 52 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 6 heures 12 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 6 heures 17 min
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 21 heures 54 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 3 heures 30 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 5 heures 5 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 5 heures 26 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 5 heures 37 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 6 heures 10 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 6 heures 12 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 6 heures 13 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 6 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 22 heures 15 min
© AFP
© AFP
Macron bashing

Vous connaissez les Vieilles Canailles ? Eh bien il y en a une nouvelle : François Hollande!

Publié le 04 septembre 2017
L'ancien président de la République aime pousser la chansonnette. Et c'est lui qui écrit les paroles. Toujours les mêmes.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien président de la République aime pousser la chansonnette. Et c'est lui qui écrit les paroles. Toujours les mêmes.

Les Vieilles Canailles sont vieilles. Et elles l'assument. Elles chantent encore. Une nouvelle jeunesse. L'autre jour à Bercy il y avait foule pour entendre Johnny Hallyday et Jacques Dutronc. Même que le président de la République était venu avec sa femme. Et notre Johnny national a demandé aux spectateurs d'acclamer son "ami"  Emmanuel Macron.

Une autre vieille canaille moins connue, François Hollande essaye, lui, de se faire une place au soleil. Comme Hallyday et Dutronc il n'est plus tout jeune. Et comme eux, il chante. Avec des paroles grinçantes. Et un répertoire in varié. François Hollande ne pense pas qu'il a fait son temps. Et quand il ne tricote pas un pull pour Julie Gayet il assassine Macron.

Pas un jour ne se passe sans qu'il ne porte le fer dans le corps du jeune président dont il est quand même le père putatif. Une fois c'est pour dire tout le mal qu'il pense des ordonnances de la loi Travail. Une autre fois c'est pour se plaindre en mode grincheux : "Qu'est ce qu'on aurait pas dit de moi si j'avais renié mes promesses après quelques mois de présidence. Mais à lui la presse pardonne tout".

Nul ne peut ignorer que Hollande a couvé, nourri, cajolé Macron à l'Elysée. Il l'aimait comme César aimait Brutus. Mais Brutus a levé le poignard contre lui en refusant obstinément de lui manifester la moindre reconnaissance. Et ça, cette injure, ce manque de goût, cette goujaterie c'est impardonnable. Mais on sait que l'Histoire se répète toujours deux fois. La première sous forme de tragédie. La deuxième en tant que farce. Et cette fois-ci César n'est pas mort. Alors il se venge.

L'impopularité d'Hollande est telle qu'on peut se demander si ses vacheries contre Macron ne rendent pas service à ce dernier. Certains pensent même que Macron, retors, a téléphoné à l'Elysée : "S'il te plait François fais-moi mal !". Et l'ancien président aurait généreusement acquiescé. Mais bon, tout ça c'est pour rire un peu…

Une autre question, bien plus mystérieuse, demeure. Pourquoi Hollande ne s'en prend-il jamais à Edouard Philippe ? Le méprise-t-il ? Le tient-il pour quantité négligeable ? Pas du tout, bien au contraire. Depuis hier on connaît la réponse. Pendant son interview au Journal Du Dimanche, le Premier ministre a laissé apparaitre ses boutons de manchette. Ils étaient gravés de la célèbre réplique de Star Wars : "May the Force be with you" ("Que la Force soit avec toi"). Et ça, ça lui fout les chocottes à Hollande.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 05/09/2017 - 11:08
Père putatif, fils adoptif...
Ce scénario est bien connu... et pratiqué ailleurs que dans l'Hexagone.
Que voulez-vous ! On se choisit, on se crée, on se cajole un bon mouton docile... et c'est un berger allemand ! Que dis-je, un loup, un ours, un lion ! Bref, le vilain petit canard à l'envers !
assougoudrel
- 04/09/2017 - 18:27
Vieilles canailles est trop doux
je dirais vieilles racailles.
lexxis
- 04/09/2017 - 18:17
CINQ ANS DE MENSONGES!
"Seul le silence est grand..." Avec Hollande on ne risque rien de tel, ni du côté grandeur, ni du côté silence.