En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

03.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

04.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Le fils Kadhafi accuse Sarkozy

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 1 heure 28 min
pépites > Politique
Violence
Elections municipales : la permanence de l'ancien candidat Pierre-Yves Bournazel a été vandalisée
il y a 2 heures 12 min
pépite vidéo > Santé
Grands moyens
Lutte contre le coronavirus : la Chine va construire un hôpital en dix jours afin de faire face à l'épidémie
il y a 3 heures 27 min
pépites > Faits divers
Enquête en cours
Plusieurs morts dans une fusillade en Allemagne à Rot am See
il y a 4 heures 20 min
pépites > Politique
Confidences du chef de l'Etat
Violences en France, communautarisme, islam : Emmanuel Macron se confie aux médias après son déplacement en Israël
il y a 7 heures 2 min
décryptage > Economie
Entreprises menacées par le virus ?

Wuhan, la plus connectée à la France des villes chinoises

il y a 8 heures 35 min
décryptage > Politique
Revanche de la Ligue ?

Matteo Salvini, chronique d’un retour annoncé

il y a 9 heures 8 min
décryptage > Politique
Echiquier politique

Mais que prépare pour 2022 le "bordel" politique sans précédent des municipales ?

il y a 10 heures 15 min
décryptage > High-tech
Intrusion malveillante et vol de données

Comment protéger votre smartphone d’un piratage à la Jeff Bezos

il y a 10 heures 52 min
pépites > Santé
Lutte planétaire
Coronavirus chinois : l’OMS indique qu’il est "trop tôt" pour déclarer une urgence internationale et qu’il n’y a aucune preuve de transmission entre humains en dehors de la Chine
il y a 21 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La jungle des océans. Crimes impunis, esclavage, ultraviolence, pêche illégale" de Ian Urbina : enquête percutante sur les mauvaises pratiques en mer

il y a 1 heure 38 min
light > Insolite
Psychose ?
Coronavirus : le jeu vidéo "Plague Inc." rencontre un franc succès
il y a 2 heures 45 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la souris fait un sourire et quand le soleil fait sa ronde : c’est l’actualité des montres garantie sans coronavirus
il y a 3 heures 44 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les chrétiens d'Afrique subsaharienne menacés par le terrorisme islamiste
il y a 6 heures 10 min
décryptage > Politique
Objectif 2022 ?

Ségolène Royal ou le retour d’un fervent désir d’avenir (personnel)

il y a 8 heures 5 min
décryptage > Economie
C'est gonflé quand même…

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Economie
Revue stratégique

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

il y a 9 heures 56 min
décryptage > France
Pression

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

il y a 10 heures 28 min
décryptage > Santé
Impact

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

il y a 11 heures 7 min
light > Science
Images rares
Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes
il y a 22 heures 22 min
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
L'oncle bordelais

Droite : la si bonne conscience d'Alain Juppé

Publié le 01 septembre 2017
Alain Juppé va finir par être plus connu pour ses feux rouges que pour ses feux verts, pour ses interdictions que pour ses ouvertures.
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il a été amené à requérir dans des grandes affaires qui...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il a été amené à requérir dans des grandes affaires qui...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Juppé va finir par être plus connu pour ses feux rouges que pour ses feux verts, pour ses interdictions que pour ses ouvertures.

Je conçois son appétence pour les premiers dans la mesure où, sur le plan médiatique auquel il me semble n’être pas aussi indifférent qu’il le dit, il obtient un assentiment qui lui fait chaud à l’esprit. Rien de plus excitant, en effet, pour les observateurs prétendument impartiaux, qu’une droite s’efforçant en permanence de ne pas l’être et cherchant désespérément à se distinguer de tout ce qui pourrait favoriser sa vigueur et son unité.

 

Il paraît que l’ancien Premier ministre, qui continue à faire regretter, dans la forme, ses piètres prestations de la primaire de la droite et du centre, aspire à la création « d’un nouveau leadership à droite » (Le Figaro).

Mais force est de constater que sa conception de la droite est si proche du centre qu’on se demande si la cohérence ne devrait pas le conduire tout de suite à en tirer les conséquences.

Quand on affiche tant de mépris pour la ligne dominante de son parti, « la partie la plus conservatrice, et même la plus rétrograde en termes de société », à l’évidence on est désaccordé avec un humus que je persiste à estimer pertinent et honorable. Rien ne me semble plus faussement progressiste, et plus réellement absurde, que cette pensée toute faite qu’il faut être « de son temps ». Comme si l’ajustement au fil du temps était en lui-même le marqueur d’une politique réussie et qu’il convenait de s’accrocher à ce qui est nouveau – pour si peu de temps ! – plutôt que de restaurer avec courage l’ancien valable ou le dépassé trop vite qualifié tel dès lors que pour notre société ils représenteraient un authentique avenir.

Si on tourne en dérision ce qui constitue le fondement essentiel d’une droite qui n’éprouve pas le besoin de s’excuser de l’être – son ancrage sur les fondamentaux plus que sur l’écume, son souci de fidélité à ce qu’elle est plus que l’envie de complaire par démagogie à ses irréductibles adversaires -, est-il cohérent de continuer à donner des leçons, d'assigner des limites et de fixer des feux rouges à une structure qu’on a déjà quittée en esprit ?

Et son second feu rouge va lui attirer une sympathie quasiment universelle : le constat d’une totale incompatibilité avec les idées du FN.

D’abord c’est vite dit au regard de la Justice et de la sécurité dont les visions se ressemblent dans l’un et l’autre parti même si chez LR on a des pudeurs de midinette pour l'admettre.

Certes il y a les élucubrations sur l’euro et les aberrations que le désastre du débat du second tour a mises cruellement en évidence mais j’incline à croire que la contestation interne va de plus en plus les battre en brèche, voire les réduire en miettes tant elles sont absurdes.

Ensuite ce feu rouge, sans doute valable et légitime aujourd’hui, n’a pas pour vocation de se décréter éternel en mettant entre parenthèses les possibles évolutions de LR, elles-mêmes attentives aux probables métamorphoses du FN qui finira par être lassé de plomber la droite par une vision extrémiste. Au nom de quoi peut-on négliger le fait qu’aussi catastrophique qu’elle ait pu être, Marine Le Pen a fait passer son parti du registre de l’immoralité à celui de la politique ? L’imprévisible est-il un paramètre que la rationalité et la rectitude fixe d’Alain Juppé ne devraient pas prendre en compte ? Et le futur, avec ses surprises, doit-il être rayé du raisonnement ?

J’entends bien qu’Alain Juppé désire continuer à cultiver une intransigeance éthique – ce qui permet d’échapper à des questions sur les concordances politiques et techniques, le terreau susceptible d’être commun pour les faits de société – mais en quoi celle-ci devrait-elle interdire un jour à une droite fière de ses valeurs, pluraliste et donc élargie, d’assumer en son sein des perceptions différentes sans être contradictoires ? Les courants ne noient pas forcément.

Dénoncer la participation de Sens commun à la campagne de François Fillon ne revient-il pas à exclure une tendance au lieu de favoriser la richesse d’une droite sans véritable antagonisme sur le fond – sauf à le prétendre et à le décréter ex abrupto – mais se distinguant par ses rythmes et son niveau d’intensité dans l’élaboration des réformes ?

Ce n'est pas la même chose d'espérer l'union des droites, comme Robert Ménard, en honorant le FN du rôle principal dans cette entreprise encore virtuelle ou d'en confier la maîtrise et l'initiative à une droite si sûre de ses valeurs, de ses principes et de son identité qu'elle n'aurait pas peur un jour d'y intégrer une part d'elle-même, aujourd'hui égarée, partiellement dévoyée.

Edicter avec orgueil, presque avec arrogance des feux rouges donne bonne conscience et vous pare d’un humanisme et d’un progressisme qui flattent le censeur. Mais le feu vert ne devrait-il pas l’emporter qui placerait au premier plan aujourd’hui le rêve, demain la chance de l’unité de la droite ? Donc de sa force et de son influence. De sa victoire.

Contre le champ de ruines qu'elle est aujourd'hui.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

03.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

04.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Le fils Kadhafi accuse Sarkozy

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 02/09/2017 - 16:58
Juppé n'a jamais été de droite
Comme son ami Chirac, il a toujours radical Socialiste, l'élection aux primaires LR prouvent bien que Juppé et ses amis n' etait LR que pour être élu. Peut être rejoindra t il la gauche, sa vraie place. J'espère que Wauquiez sera désigné pour enfin avoir un LR de VRAIE droite.
cmjdb
- 02/09/2017 - 15:00
BONNE CONSCIENCE de JUPPE
Pléonasme ! Tellement imbu de lui-même ! Tartuffe : "cachez cette droite que je ne saurais voir" Piètre 1er ministre, cafouilleux ministre des affaires étrangères... n'a jamais levé le petit doigt pour faire appliquer les lois anti-trusts, anti-cartels, anti-monopoles amenés par la financiarisation de la mondialisation !... Allez couché ! Juppé !
philippe de commynes
- 02/09/2017 - 10:06
Marrant ...
d'avoir la bonne conscience si facile quand on a été ministre des affaires étrangères au moment du génocide au rwanda, certes il s'agissait du domaine réservé du président , mais quand même ...