En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 7 min 8 sec
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 2 heures 7 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 3 heures 38 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 3 heures 50 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 5 heures 23 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 5 heures 39 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 5 heures 59 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 6 heures 26 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 6 heures 40 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 7 heures 57 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 1 heure 35 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 3 heures 48 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 4 heures 21 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 5 heures 28 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 5 heures 51 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 6 heures 20 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 6 heures 30 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir la Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 7 heures 4 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 8 heures 31 min
© BFM Business
© BFM Business
Protodiacre

Mais par quel curieux hasard Jean-Claude Mailly et Force Ouvrière ne manifesteront pas le 12 septembre prochain contre la loi travail ?

Publié le 31 août 2017
Au Vatican, le cardinal protodiacre est chargé de prononcer la fameuse phrase « Habemus papam », lorsque le conclave s’accorde sur un nom pour la tiare pontificale. C’est un peu ce rôle que Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, vient de jouer en annonçant que sa confédération ne défilerait pas contre les ordonnances avant le dévoilement de celles-ci. Ce ralliement précoce à la cause du gouvernement est un mauvais signal pour les chefs d’entreprise.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au Vatican, le cardinal protodiacre est chargé de prononcer la fameuse phrase « Habemus papam », lorsque le conclave s’accorde sur un nom pour la tiare pontificale. C’est un peu ce rôle que Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, vient de jouer en annonçant que sa confédération ne défilerait pas contre les ordonnances avant le dévoilement de celles-ci. Ce ralliement précoce à la cause du gouvernement est un mauvais signal pour les chefs d’entreprise.

Il faut, bien entendu, attendre le texte officiel, gardé secret jusqu’à la dernière minute. Sauf que Jean-Claude Mailly a indiqué aux Échos que son bureau confédéral s’était opposé à la présence de FO à la manifestation du 12 septembre contre la réforme

Selon Mailly, le gouvernement a en effet joué le jeu de la concertation et a su lâcher, sur le pouvoir des branches professionnelles, les concessions nécessaires pour s’attirer les bonnes grâces de sa confédération. Cette remarque est en soi une indication majeure sur les risques encourus par les entreprises: loin des annonces initiales du gouvernement, un dosage plus favorable aux branches paraît avoir été lâché.

Mailly le protodiacre profite de l’impopularité de Macron

Il faut dire que les syndicats jouent sur du velours à l’occasion du dévoilement des ordonnances. L’impopularité grandissante d’Emmanuel Macron, alors même que son mandat débute à peine, place le gouvernement en position de faiblesse face aux corps intermédiaires susceptibles de le chahuter.

Macron a donc beau jeu de préserver les apparences du « maître des horloges », on sent poindre la panique à la tête de l’exécutif. Ce n’est en tout cas pas le moment de se mettre à dos la totalité des syndicats, quitte à prendre des mesures contre-productives sur le fond.

Le danger du renforcement des branches

En l’espèce, le renforcement du rôle des branches constitue un reniement en beauté des intentions mêmes qui avaient porté les ordonnances. Les branches, comme le rappelle Mailly, visent à raboter les éléments de compétitivité qui favorisent les entreprises les plus innovantes. Renforcer la branche, c’est récompenser les médiocres en engluant les meilleurs dans des règles complexes.

On comprend que les organisations syndicales adorent l’idée, surtout qu’elles tirent d’ordinaire des financements plus ou moins occultes des dispositifs paritaires dont les branches raffolent. En revanche, on comprend mal ce que le gouvernement va faire dans cette galère, en dehors, bien entendu, d’un apaisement des relations avec les syndicats.

Des calculs personnels de Mailly?

Les observateurs du monde syndical n’ignorent pas que le contexte personnel de Jean-Claude Mailly n’est pas sans influence sur les positions de FO. Le secrétaire général achèvera son mandat courant 2018. Selon ses propres aveux, il entend rester actif.

Certains lui prêtent l’intention de jouer un rôle à l’OIT. Pour lequel il a besoin du soutien du gouvernement.

Tout ceci ne fera pas les affaires des entreprises.

« Nous avons fait notre travail de syndicalistes pragmatiques qui est de discuter point par point, et nous nous positionnerons à la fin sur ce qui va, et ne va pas »

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier K.
- 01/09/2017 - 07:46
Accord de branche!
Un choix difficile résolu! Toute forme de morale patriotique est vaincue, je monterai ma boîte à l'étranger (à 5 min de chez moi), et je le ferai le cœur léger!
cloette
- 31/08/2017 - 20:20
conséquence
Mélenchon va faire un bide, ou du moins sera tout seul , cela va lui enlever le rôle de premier opposant .Qui va prendre cette place ? Wauquiez ? ( Marine Le Pen est muette )
Atlante13
- 31/08/2017 - 12:14
En résumé,
Mailly est en pré-retraite jusqu'en 2018, ensuite il sera remplacé. Je suppose qu'il a, lui aussi, obtenu un poste à l'IGAS, ou autre bidule d'Etat, à 10 000 €/mois minimum? Il pourra reprendre ses parties de belote avec Cherèque et Thibaut... à nos frais, naturellement.