En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le transmédia : quand la fiction s’invite dans votre lit

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 6 heures 25 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 7 heures 59 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 8 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 10 heures 44 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 11 heures 7 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 12 heures 29 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 13 heures 7 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 13 heures 23 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 13 heures 40 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 13 heures 59 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 7 heures 20 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 8 heures 42 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 9 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 10 heures 48 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 11 heures 23 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 12 heures 59 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 13 heures 29 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 13 heures 47 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 14 heures 9 min
Rancoeur

Que Cécile Duflot condamne Jean-Jacques Goldman avant de s'en prendre à Sarkozy

Publié le 21 mars 2012
Après le drame de Toulouse, Cécile Duflot a reproché à Nicolas Sarkozy les propos qu'il a tenu face à des collégiens. Des propos angoissants, selon l'écologiste.
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.Il est l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après le drame de Toulouse, Cécile Duflot a reproché à Nicolas Sarkozy les propos qu'il a tenu face à des collégiens. Des propos angoissants, selon l'écologiste.

La haine ressentie à l’endroit de Nicolas Sarkozy restera, par son paroxysme et quoi qu’il advienne de la future élection présidentielle, une sorte de mystère, un condensé des tensions et rancœurs qui travaillent sourdement la société française.

Le dernier en date de ces prurits a frappé Cécile Duflot, secrétaire nationale d’Europe Ecologie les Verts et future candidate aux élections législatives à Paris avec le soutien du Parti socialiste.

Après la tuerie de Toulouse, le président de la République a eu en effet le malheur de déclarer à des enfants d’un collège du quatrième arrondissement que : "ce qui s'est passé dans une école confessionnelle, avec des enfants d'une école juive, aurait pu se passer ici. Ces enfants sont exactement comme vous. L'assassin s'est acharné sur une petite fille. Il faut réfléchir à ça. C'est un sujet suffisamment grave pour que toute la République soit concernée". 

Ces propos à intention pédagogique, alors qu’il est communément admis que les enfants de cet âge n’ont pas forcément conscience des enjeux d’un événement de cette sorte, ont déchaîné l’ire de la verdâtre dirigeante.

"Je pense, M. le Président, qu'on ne parle pas ainsi à des enfants. Le devoir des adultes c'est protéger pas angoisser", s’est vu reprocher le chef de l’Etat.

Visiblement, l’empathie est une notion qui échappe à madame Duflot ... C’est pourtant l’un des meilleurs moyens, en dehors même de toute pesante démonstration, de faire ressentir aux uns ce que les autres peuvent vivre. C’est un pont entre les différences, pour employer des mots dont la gauche à tendance à se repaître. Mais comme c’est Sarkozy qui le dit, il fallait le condamner !

Nous inciterons Cécile Duflot, par souci de cohérence, à protester également et rétrospectivement contre les paroles, très angoissantes pour les enfants, de Jean-Jacques Goldman, dans sa chanson "Sarah" (1982) :

"Elle s'appelait Sarah elle n'avait pas huit ans
Sa vie c'était douceur, rêves et nuages blancs
Mais d'autres gens en avaient décidé autrement.
Elle avait des yeux clairs et elle avait ton âge
C'était une petite fille sans histoire et très sage
Mais elle n'est pas née comme toi ici et maintenant"

Le réflexe de compassion que le chanteur, icône de tous les consensus, cherche à créer chez ses jeunes auditeurs n’est guère différent de celui utilisé par Nicolas Sarkozy. Mais il ne faut pas à tout prix battre Goldman aux prochaines élections, lui.

Enfin, c’est par charité que nous n’aborderons pas le tweet de Dominique Bertinotti, maire du quatrième arrondissement pour qui les paroles de Sarkozy révèlent un : "discours à la George W.Bush"! Combien d’années encore faudra-t-il à ces "socialistes" pour digérer l’épouvantable crime ayant consisté à abattre la tyrannie de Saddam Hussein ? Il faudrait créer un nouveau point Godwin, version irakienne, pour jauger leur emportement. Appelons-le le point Bertinotti, cela la fera accéder à la notoriété.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le transmédia : quand la fiction s’invite dans votre lit

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (99)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
NYOR
- 27/03/2012 - 03:26
Nefertiti
Quand on donne aux gens ce qu'ils ont envie d'entendre... C'est normal qu'on soit lu... Ce n'est pas le premier article que je lis et malheureusement, c'est toujours sous-tendu par son problème avec Delanoe qu'il a extrapolé ensuite à l'ensemble des socialistes.
Pourquoi ne pas simplement relever, par bonne foi, dans l'article, que si la phrase de Sarkozy était maladroite, son exploitation était dénuée d'intérêt. Deux lignes et l'article était fini....
Quand à l'argument de l'empathie... On frôle le ridicule. J'imagine alors qu'on devrait faire comprendre à des enfants ce que c'est de se faire bombarder ou voir ses parents se faire massacrer...
Et non, le texte de Goldman n'a rien à voir... Il ne cherche pas à effrayer les enfants... Pour être équivalent, il aurait fallu que Goldman écrive : "ils auraient pu venir te chercher toi et te gazer"... Ce n'est quand même pas le même message... Ce type m'insupporte par sa mauvaise foi récurrente.
chateleine
- 26/03/2012 - 15:40
bien sur c,aurai put arriver
bien sur c,aurai put arriver a n,importe quelle ecole,musulmane,francaise,il etait fou alors restons digne et respectons la douleur de ces gens,quand a dufflot qu,elle s,occuppe de son bof ,aussi fou!!!!!!!
the_faust_tapes
- 26/03/2012 - 15:20
pathétique démonstration
Quelle pathétique démonstration, avec Jean-Jacques Goldman comme horizon culturel. C'est désolant d'ignorance et de bêtise. L'"argument suivant, "Le réflexe de compassion que le chanteur, icône de tous les consensus, cherche à créer chez ses jeunes auditeurs n’est guère différent de celui utilisé par Nicolas Sarkozy. Mais il ne faut pas à tout prix battre Goldman aux prochaines élections, lui.", est ahurissant d'indigence, de non-culture et de bêtise. Mais pourquoi ouvrez-vous vos colonnes à des têtes si mal faites ?