En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

04.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

05.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

06.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

07.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

06.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

ça vient d'être publié
pépites > Santé
"Le combat ne fait que commencer"
Retrouvez les principales annonces d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran sur le Covid-19
il y a 52 min 55 sec
pépites > Société
Ravages des "fake news"
Plus d'un quart des Français considèrent que le Covid-19 a été fabriqué dans un laboratoire
il y a 3 heures 20 min
pépite vidéo > Religion
Solidarité avec les malades
Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"
il y a 5 heures 19 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Traquer et terrasser le fléau : la lutte acharnée de Pasteur et d’Adrien Loir contre le mal rouge des porcs dans le Vaucluse

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Economie
Choix cornéliens

Covid-19 : des morts plutôt que la crise ?

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Economie
En toute sécurité

Comment les grandes entreprises ont parfois changé de locaux pour se cacher dans des bureaux "secrets"

il y a 8 heures 22 min
décryptage > Finance
Nerf de la guerre

Crise de trésorerie généralisée : tensions (évitables) sur le secteur bancaire

il y a 9 heures 6 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad
il y a 10 heures 9 min
light > Culture
Fin du confinement ?
Olivier Py reste optimiste pour la prochaine édition du Festival d’Avignon en juillet 2020
il y a 21 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La fin de l'amour" d'Eva Illouz : quand Tinder, grand centre commercial de rencontres, détrône la cour amoureuse

il y a 22 heures 38 min
décryptage > Société
Egoïsme ?

Pourquoi il est si compliqué d’accepter les règles du confinement même quand on en a compris l’intérêt

il y a 8 heures 46 min
pépites > Politique
Solidarité européenne
Coronavirus : Emmanuel Macron défend la stratégie de la France face à l’épidémie
il y a 4 heures 29 sec
pépites > Santé
Soulager les soignants et les travailleurs
Covid-19 : la France s’engage à commander un milliard de masques auprès de la Chine
il y a 5 heures 55 min
décryptage > Société
Tentation

Coronavirus : la dérive totalitaire ?

il y a 7 heures 37 min
décryptage > Défense
Terrorisme

Afrique : malgré le coronavirus, la guerre continue

il y a 8 heures 12 min
décryptage > Santé
Exemple chinois

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Science
Hécatombe

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

il y a 9 heures 23 min
décryptage > Santé
Nembro

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

il y a 10 heures 24 min
pépites > International
ONG
SOS Chrétiens d'Orient : libération de trois otages français en Irak
il y a 22 heures 5 min
pépite vidéo > France
Victimes françaises
Covid-19 : "les visages d’une tragédie"
il y a 1 jour 46 min
© Reuters
© Reuters
Sea, sex and sun

Comment aborder cette rentrée après un été...chaud

Publié le 27 août 2017
L’été a été le moment du dévoilement des corps et de l'Eros. Après tout, pourquoi ne pas continuer sur cette lancée, à la rentrée, à l'automne puis à l'hiver ?
Michelle Boiron est psychologue clinicienne, thérapeute de couples , sexologue diplomée du DU Sexologie de l’hôpital Necker à Paris, et membre de l’AIUS (Association interuniversitaire de sexologie). Elle est l'auteur de différents articles...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michelle Boiron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michelle Boiron est psychologue clinicienne, thérapeute de couples , sexologue diplomée du DU Sexologie de l’hôpital Necker à Paris, et membre de l’AIUS (Association interuniversitaire de sexologie). Elle est l'auteur de différents articles...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’été a été le moment du dévoilement des corps et de l'Eros. Après tout, pourquoi ne pas continuer sur cette lancée, à la rentrée, à l'automne puis à l'hiver ?

L’été a été chaud ! Un peu banal comme réflexion, même si cette année  a été effectivement  une saison très très chaude et peut être propice à l’amour ? On a vécu pèle mêle :

 La canicule, qui a sévit très fort et elle est toujours  propice au dévoilement, au dénuement, à l’érotisme. Dans ce contexte, sable chaud,  soirées arrosées,  danses endiablées, bain de minuit sont autant d’invitations à l’amour. L’été favorise  la nudité, ce qui érotise le regard des hommes sur les femmes, alors que les femmes ont tendance, elles, à érotiser leur propre corps. La liberté des corps libère leurs sensations.

Les incendies qui ont ravagé notamment le Var et la Corse sont des moments tragiques où l’on a pu retrouver une forme de solidarité qui relie des hommes et des femmes qui n’avaient pas vocation à se rencontrer. Quand on sort indemne d’un tel séisme, les pulsions de vie reprennent le dessus pour lutter contre les pulsions de mort…  On s’est regroupé, on s’est rapproché, on s’est resserré, on s’est consolé, on s’est peut être aussi donné du plaisir ?

La sexualité a été plus « hot » comme tous les étés. Quand on dit « hot » ce n’est pas « hard ». Cela été peut être le moment de lâcher la vison des films pornographiques pour jouir de la réalité ?

L’été nous a permis  de vivre un temps qui s’est écoulé sans contrainte. Le retour à la nature a été propice au lâchez prise, au ressenti, aux émotions, aux vibrations.

Alors pourquoi ne pas continuer à la rentrée de rester déconnecté de tous nos branchements divers et variés ? Maintenir coûte que coûte nos instincts naturels : continuer de regarder, d’échanger avec l’autre réel, de sentir son odeur, d’entendre sa voix, d’apprécier la présence de l’autre, tout ce qui facilite la rencontre naturelle. Nos sens ainsi en éveil peuvent encore à l’automne provoquer de jolies rencontres amicales ou amoureuses, et en même temps recréer la capacité d’aller vers l’autre… Prendre le risque de la rencontre, s’exposer un minimum même dans le métro ! Moins fun que sur la plage, mais se sont pourtant les mêmes individus qui s’y doraient cet été ?

Profitez de la rentrée pour lâcher le culte de la recherche d’une intensité excitatoire qui signe une course effrénée de laquelle on ne sort pas toujours  indemne. Opter pour une douce euphorie qui a aussi le pouvoir de vous envahir un soir à la terrasse d’un café en continuant  de siroter la boisson de l’été…

Alors que va devenir le couple d’un été si on ne l’entretient pas la relation un minimum ? C’est la vraie question. Le couple est pris dans une double révolution et encore plus après l’été : « Romantique » d’un côté et d’un autre côté tout concourt en 2017 à ce que  le corps sexué soit la primauté. C’est une double injonction qui annihile la décision d’aller vers l’autre, alors que précisément c’est le moment de continuer d’être en relation.

En revanche on s’accorde à penser que l’été, la saison des amours  est évidemment  propice à la passion. Même si il n’y a pas si longtemps elle était vue comme un danger, aujourd’hui on décide de se construire sur le culte de la passion.  Alors si l’été a été passionnel, donnons-lui une chance de passer l’automne et pourquoi pas l’hiver ?

L’amour  ne sera durable que soutenu par une résolution. Sans, cela on va vers la banqueroute de l’Eros. L’éternelle question : « Ne pas céder à son désir » ?  Ou « ne pas céder sur son désir»? Alors si la scène du désir se passe ailleurs, pourquoi pas à la rentrée. Créons nous même en vile le contexte propice à une jolie rencontre qui sera le socle d’une relation durable ou jetable selon notre résolution !

L’été nous aura permis de sortir de la fonctionnalité qui nous « bouffe » la moitié de notre temps, laissant peu de place, pendant les trois autres saisons à la légèreté de l’amour ! Décidons de ne pas retomber dans le quotidien qu’on a mis entre parenthèse pendant les vacances et inventons un espace de jeu.

 Il semblerait que  l’on a trop perdu la capacité de jouer ensemble. Quelque soit la saison créons des occasions de partager des moments ludiques qui sont efficaces pour créer du lien.

Hélas, on ne peut pas nier que chez l’homme la sécrétion de l’hormone du désir,  la testostérone, a aussi un rôle prépondérant pendant les périodes de chaleur. Le même phénomène existe aussi chez la femme en plus soft.

Mais l’obligation d’être heureux l’été devient une contrainte, une obligation sous peine de déprime assurée !  Alors qu’être heureux l’automne devient un must qui requiert une vraie volonté ! L’amour au moment où l’on ne l’attendait plus ?

On pense  légitimement à ce que l’été soient plus propices aux rencontres naturelles. Or il semblerait que même dans la période estivale chacun reste branché dans la sphère de ces contacts répertoriés sur Internet.  Cela n’a pas échappé aux sites de rencontres qui doublent leurs publicités et leurs inscriptions en périodes estivales. En témoigne un article lu sur  le Monde.fr qui titre : « L’été saison des amours en ligne ».  L’été représente pour eux un pic d’activité en lien avec le pic de chaleur !

Alors soyons optimistes et voyons l’automne avec ses couleurs chaudes, les corps encore imprégnés de tous les bienfaits de l’été, la mémoire qui a engrangée de merveilleux souvenirs afin de nous maintenir optimistes curieux et surtout tourner vers l’autre réel… 

Pour conclure, servons nous de la rentrée  pour continuer de  jouer ensemble, de rêver ensemble, de jouir ensemble, de retrouver un espace émotionnel en libre circulation, évertuons nous à doser habillement la contrainte, lâcher le tiers virtuel…

Ne laissons pas la rentrée nous faire replonger dans la détresse individuelle, l’individualisme forcené qui conduit à la solitude qui rend fragile et conduit à une existence qui est happée par le tiers virtuel. La seule alternative c’est encore le couple alors il n’y a pas de saison pour trouver la personne prédestinée : le Prince charmant que nous promettaient les comtes d’enfants même s’il est difficile aujourd’hui  de le trouver pour une femme et de l’incarner pour un homme, continue de rester une valeur sûre ! On ne croit guère plus à la personne prédestinée ou alors elles seront plusieurs !

L’Amour?  Pas de recette miracle. Si vous l’avez rencontré cet été garder le au chaud, en revanche, si ce n’est pas votre cas ne cédez pas à la déprime se sont les mêmes qui sont rentrés ! Regardez-vous les uns les autres avec un œil indulgent ! Ne baissez plus les yeux en permanence sur vos tablettes… Levez les yeux, oser le regard !  Essayez simplement de ne pas oublier que l’amour devrait servir à  s’unir et pas à se séparer.  Certes la relation sexuelle est aujourd’hui un facteur de réussite d’une relation de couple. C’est précisément  la raison pour laquelle il convient de trouver un équilibre entre la philanthropie sexuel et le retour au puritanisme qui nous guettent comme après toutes les périodes d’excès. Cette devise serait une bonne philosophie pour la rentrée 2017 !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

04.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

05.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

06.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

07.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

06.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires