En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Allociné / United International Pictures (UIP)
Bonnes feuilles

Les raisons pour lesquelles il peut être si difficile de se mettre en couple

Publié le 26 août 2017
"Je ne suis pas assez ceci", "Je suis trop cela"... Nos expériences passées, des mots, des remarques ont peut-être laissé des traces et ont entaché notre conviction que nous pouvions, comme n'importe qui, plaire et séduire. Grâce à des outils de coaching, de PNL et de nombreux exercices, reprenez confiance en vous et reconnectez-vous à votre capital séduction. Au fil des pages, vous apprendrez à : vous réconcilier avec votre image et augmenter votre estime prendre conscience que vous êtes unique mettre le doigt sur ce qui vous empêche de séduire capitaliser sur ce qui plaît en vous ! Extrait de "Et si je croyais en mon pouvoir de séduction" de de Julie Arcoulin et Nathalie Vancraeynest, publié aux Editions Eyrolles (1/2)
Julie Arcoulin est formatrice, conférencière et auteure. Diplômée en communication, elle est formée à l'EFT. au coaching et à ta PNL. Sortir des relations toxiques, la confiance en soi et la surefficience mentale sont ses domaines d'expertise.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Spécialiste de l'estime de soi chez les adultes et les enfants, Nathalie Vancraeynest est formatrice, conférencière, coach scolaire et parentale. Diplômée en sciences humaines, elle est également thérapeute énergétique.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Julie Arcoulin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Julie Arcoulin est formatrice, conférencière et auteure. Diplômée en communication, elle est formée à l'EFT. au coaching et à ta PNL. Sortir des relations toxiques, la confiance en soi et la surefficience mentale sont ses domaines d'expertise.
Voir la bio
Nathalie Vancraeynest
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Spécialiste de l'estime de soi chez les adultes et les enfants, Nathalie Vancraeynest est formatrice, conférencière, coach scolaire et parentale. Diplômée en sciences humaines, elle est également thérapeute énergétique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Je ne suis pas assez ceci", "Je suis trop cela"... Nos expériences passées, des mots, des remarques ont peut-être laissé des traces et ont entaché notre conviction que nous pouvions, comme n'importe qui, plaire et séduire. Grâce à des outils de coaching, de PNL et de nombreux exercices, reprenez confiance en vous et reconnectez-vous à votre capital séduction. Au fil des pages, vous apprendrez à : vous réconcilier avec votre image et augmenter votre estime prendre conscience que vous êtes unique mettre le doigt sur ce qui vous empêche de séduire capitaliser sur ce qui plaît en vous ! Extrait de "Et si je croyais en mon pouvoir de séduction" de de Julie Arcoulin et Nathalie Vancraeynest, publié aux Editions Eyrolles (1/2)

Nous avons déjà évoqué pas mal de freins possibles : confiance en vous, peurs, croyances… Nous allons maintenant vous mettre sur la piste de raisons un peu plus complexes, mais tout aussi réelles et qu’il est indispensable de prendre en compte.

Trop d’attentes

Beaucoup de personnes ne s’aiment pas réellement. Rien de neuf là-dedans. Mais approfondissons un peu la question. Nous allons vous livrer le secret pour avoir des relations déséquilibrées ! Quand nous ne nous aimons pas, nous attendons de l’autre qu’il nous rassure et nous aime. Autrement dit, nous attendons de lui ce que nous ne sommes pas capables de nous donner à nous-mêmes. Dans cette position, l’autre a pour mission de réussir là où nous échouons. « Je veux qu’on m’aime » exclut l’autre de la rencontre, voire de la relation. Il n’est pas considéré comme une personne en tant que telle, mais comme un faire-valoir, comme le guérisseur de nos plaies et de nos carences. En étant branché(e) sur le mode « carences », votre inconscient est automatiquement branché sur le mode « tête chercheuse » et vous êtes attiré(e) par des candidats potentiellement capables de panser vos plaies. L’autre est un objet que l’on veut utiliser pour guérir ce que nous ne sommes pas capables de guérir. Attendre de l’autre qu’il fasse ce que nous ne sommes pas capables de faire est LE secret pour s’engouffrer dans des relations déséquilibrées et avec un haut potentiel toxique.

Le couple n’est pas un refuge où panser vos plaies. L’autre n’est pas la moitié dont vous avez besoin pour être complet(e). Vous l’êtes déjà ! Vous avez simplement quelques blessures à guérir et il n’y a que vous qui puissiez le faire. Pour attirer une bonne relation, il faut commencer par s’occuper soi-même de soi. Sinon, la vie continuera à vous envoyer ses messages à travers vos relations. Et elle répétera inlassablement ses messages, sous toutes les formes, tant que vous n’aurez pas compris.

Reproduction de schémas

Parlons-en, justement ! Avez-vous déjà pris un moment pour réfléchir aux points communs entre vos relations et celles de vos figures parentales ? Non ? Vous pourriez être étonné(e). De la même façon, vous serez probablement surpris(e) de constater que la façon dont vos partenaires vous traitent ressemble à la façon dont vos figures parentales vous traitent également. On reproduit les schémas qu’on connaît. D’abord parce que c’est « confortable », familier. Ensuite parce que, d’une certaine façon, nous cherchons à nous en dégager. Leur répétition incessante n’est que la vie qui nous offre des opportunités pour se libérer de ce qui nous emprisonne. Mais nous n’y arrivons que lorsque nous avons compris le message. La fidélité au clan intervient également dans cette reproduction. Elle exprime les autorisations qui nous manquent pour vivre des relations qui nous conviennent, détachées des schémas qui nous sont transmis par la culture, nos figures parentales. Pourquoi auriez-vous le droit de vivre différemment que vos parents ? Frères, sœurs ? Ou toute autre figure du genre. Qui êtes-vous pour être plus heureux(se) et épanoui(e) qu’eux ? La fidélité au clan représente un certain poids dans le boulet bien accroché à nos chevilles et avec lequel nous nous débattons jusqu’au jour où l’on comprend qu’il suffit de le lâcher. Nous ne sommes pas là pour réparer les erreurs et combler les carences de nos figures parentales à travers le chaos de nos propres relations.

La danse des croyances

Nous vivons nos croyances comme des évidences et nous agissons en fonction d’elles. Nos croyances nous sont transmises par l’éducation, notre environnement, ce que nos parents nous transmettent, les valeurs véhiculées par la société… Elles rythment notre réalité, nos représentations, nos façons de vivre. Elles nous enferment dans des rôles choisis pour nous, imposés. Les représentations que nous nous faisons des relations sont péjoratives et nous suggèrent des modèles préétablis que nous nous efforçons de confirmer en reproduisant des relations qui le permettront. D’une certaine façon, nos croyances formatent nos attentes. C’est ce qui nous pousse à rejeter d’office les personnes qui ne correspondraient pas exactement à ce que l’on croit vouloir. Nous sommes alors focalisés sur ce que l’on veut rencontrer chez l’autre et n’allons pas à sa rencontre. Vous saisissez la nuance ? Aller à la rencontre de l’autre, cela veut dire se laisser surprendre par ce qu’il est et ne pas tirer de conclusions hâtives sur ce qu’il n’est pas. Vous aurez compris, en lisant tout ce qui précède, qu’il est parfois compliqué de se montrer tels que nous sommes. Alors, ne rejetez pas trop vite quelqu’un qui ne semble pas correspondre parfaitement à ce que vous attendez.

Extrait de "Et si je croyais en mon pouvoir de séduction" de de Julie Arcoulin et Nathalie Vancraeynest, publié aux Editions Eyrolles (1/2)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

04.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

05.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires