En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

03.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

La mafia japonaise, elle aussi, aide les victimes

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

ça vient d'être publié
light > People
Les Rois maudits
Le prince William est "inquiet" pour son frère
il y a 1 heure 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le dernier des Yakuzas" de Jake Adelstein - Plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Looking for Beethoven" de Pascal Amoyel : Une immersion totale vibrante, époustouflante dans le monde de Beethoven

il y a 4 heures 33 min
décryptage > Société
Imbroglio politique

Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel

il y a 6 heures 54 min
décryptage > Social
Marronnier

La SNCF sur la voie de garage

il y a 8 heures 36 min
décryptage > Société
Cachez-moi ça

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

il y a 9 heures 7 min
décryptage > Santé
La vie est injuste

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Comment l’individualisme risque de détruire la démocratie

il y a 9 heures 52 min
décryptage > Société
Ultra moderne voilitude

Cette double crise de la modernité qui paralyse les réflexes démocratiques français

il y a 10 heures 12 min
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 21 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Jour de courage" de Brigitte Giraud - Le jour du coming out d’un adolescent

il y a 4 heures 29 min
pépites > Société
Imbroglio politique
Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel
il y a 6 heures 52 min
décryptage > Politique
Tribune

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

il y a 8 heures 24 min
décryptage > Social
Disparité

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

il y a 8 heures 48 min
décryptage > Economie
Ecologisme

PLF 2020 : la fiscalité environnementale ne sauvera pas la planète

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Science
Quand le ciel nous tombe sur la tête

L'Europe lance un programme de résilience aux tempêtes solaires

il y a 9 heures 47 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite, service public : Macron tenté de reprendre son programme de réformes à zéro

il y a 10 heures 7 min
décryptage > Social
Attention, danger politique du troisième type

Gouvernement, minorités activistes et reste de la société : le trio infernal que plus rien ne relie ?

il y a 10 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 1 jour 4 heures
© wikipédia
© wikipédia
L'un et l'autre

Classement de Shanghai : l’Université française pourra-t-elle concilier réussite des étudiants et élévation du niveau général ?

Publié le 16 août 2017
Deux problèmes se posent lorsque l'on évoque le sujet des universités : le classement de Shanghai, c’est-à-dire comment améliorer le niveau de nos universités au niveau mondial, et comment faire pour améliorer les taux de réussite des étudiants sans que la qualité ne soit nécessairement revue à la baisse.
Jean-Paul Brighelli est délégué Education de Debout la France. Professeur agrégé de lettres, enseignant et essayiste français, il est également l'auteur ou le co-auteur d'un grand nombre d'ouvrages parus chez différents éditeurs, notamment...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Brighelli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Brighelli est délégué Education de Debout la France. Professeur agrégé de lettres, enseignant et essayiste français, il est également l'auteur ou le co-auteur d'un grand nombre d'ouvrages parus chez différents éditeurs, notamment...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux problèmes se posent lorsque l'on évoque le sujet des universités : le classement de Shanghai, c’est-à-dire comment améliorer le niveau de nos universités au niveau mondial, et comment faire pour améliorer les taux de réussite des étudiants sans que la qualité ne soit nécessairement revue à la baisse.

Atlantico : Pensez-vous qu'il soit possible d'améliorer le niveau de nos universités tout en améliorant les taux de réussite des étudiants ? L'un agit-il nécessairement sur l'autre ?

Jean-Paul Brighelli : Les pôles universitaires français présents dans le top 100 (Pierre-et-Marie Curie, Paris-Sud — Orsay — et l'ENS Ulm) sont les uns et les autres des pôles d'excellence (et l'ENS Lyon, présente un peu plus loin dans le classement, et qui existe sur les mêmes critères extrêmement sélectifs, progresse fortement cette année). Et peut-être faut-il en déduire, en ces temps où les ministères de l'Education et de l'Enseignement supérieur ont entamé des négociations (comme si c'était négociable !) avec les "syndicats" étudiants pour introduire une dose de sélection à l'entrée de nos universités, que seule une sélection un peu stricte amène nécessairement l'excellence.

Quel est votre avis sur les critères de notations du classement de Shanghai ?

Commençons par émettre les plus fortes réserves sur le classement de Shanghai : basé sur le nombre d'articles publiés dans des revues scientifiques prestigieuses, et sur le nombre de prix Nobel ou de médailles Fields rattachés à telle ou telle université, il ignore complètement, entre autres, les sciences humaines ou le Droit, et n'a été inventé que pour faire la promotion des facs américaines, qui répondent exactement aux critères énoncés. Un peu comme si l'on vous recrutait sur un poste défini préalablement en fonction de vos compétences particulières, et que l'on feigne de s'étonner ensuite que vous y ayez si bien répondu. Les universités provinciales françaises, dont le réseau est pourtant essentiel, n'ont aucune chance d'y figurer un jour, étant entendu qu'elles n'atteindront jamais la taille critique qui leur permettrait de l'envisager. Que l'on veuille bien imaginer ce que serait le classement d'une "Université de Paris" qui, comme avant 1968, regrouperait l'ensemble des pôles universitaires de la capitale et de sa proche banlieue, grandes écoles comprises.

Ajoutons que les universities américaines commencent au niveau Bac + 2, vire Bac + 3 : les colleges sont par définition hors classement, alors que les facs françaises portent le poids énorme d'un Bac généreusement distribué à des lycéens très mal formés et souvent inaptes. Peut-être faut-il en tirer quelques conséquences, et dissocier nous aussi un cycle préparatoire — qu'il faudrait calquer sur le mode des Classes préparatoires aux grandes écoles, dont le système exigeant profite si bien aux ENS — et un cycle universitaire, orienté plus spécifiquement vers la recherche, en créant parallèlement une voie distincte pour les métiers de l'enseignement.

Enfin, les facs américaine sou anglaises sont des entités privées, un auto-financement, et les grandes entreprises sont fortement encouragées, dans les pays anglo-saxons, à contribuer à la Recherche. On en est très loin en France, où l'on devrait s'inspirer davantage du système chinois, où le gouvernement met le paquet depuis des décennies sur l'enseignement supérieur (au prix d'une sélection absolument impitoyable), et ne s'aviserait pas de demander à ses facs de faire des économies en leur coupant les vivres, comme c'est le cas cette année, où l'on coupe 331 millions d'euros de crédits : l'excellence a un  prix, et l'on ne monte pas des repas de fêtes avec des clopinettes.

Ce palmarès mondial (classement de Shangai) est attendu et scruté avec beaucoup d'angoisse par les présidents d'universités. Mais les universités concernées ressentent-elles les effets d'une baisse ou d'une hausse dans le classement ?

Il est évident que la présence des universités dans le classement de Shanghai est un encouragement à aller dans le sens de l'exigence académique — et nécessairement dans le sens d'une ré-sélecion drastique, au moins au niveau Master, ce qui se fait de plus en plus. J'ajoute qu'à la nécessité de trier les étudiants devrait correspondre le tri des enseignants, recrutés trop souvent sur des critères qui n'ont rien à voir avec l'excellence — voir ce qui se passe en "Sciences" de l'Education — mais qui doivent beaucoup au copinage et à la conjuration des médiocres. Le niveau Bac / Bac + 3 devrait être confié à des enseignants polyvalents recrutés sur d'autres critères que ceux de la recherche, qui n'a aucun sens à ce niveau, alors qu'à partir de Bac + 3 ou 4, c'est justement sur une recherche de qualité (et elle devrait être appréciée par une instance indépendante de l'université, non susceptible d'obéir à des petits arrangements syndicaux ou des combines locales) que le recrutement devrait se fonder. On en est loin, sauf dans les cursus les plus dynamiques, qui en ce sens montrent ce qu'il faut faire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

03.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

La mafia japonaise, elle aussi, aide les victimes

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deneziere
- 17/08/2017 - 08:53
Les profs de fac (et de grandes écoles) en question
ENFIN un article qui commence à jeter un rai de lumière sur cet animal nuisible du bestiaire français qu'est l'enseignant chercheur. A mettre dans le même sac que le juge rouge et le haut-fonctionnaire capitaliste connivent. Des nuisibles, il y en a d'autres (le bolcho beuglard, l'islamo-gauchiste, le bobo urbain mondialisé ) mais la différence est que l'enseigant chercheur, comme ses deux comparses, est profondément enkysté dans ses petits privilèges et son statut. Pas de rebond national possible sans élimination de ce gang.
vangog
- 16/08/2017 - 21:34
Lente dégradation des universités françaises...aussi!
Bon! Faut arrêter le massacre Français, là...Depuis que les neo-trotskystes ont colonisé l'enseignement, et y ont imposé leur idéologie sectaire anti-entreprises, anti-selection, anti-excellence.. enfin bref! Anti-tout ce qui fonctionnait autrefois et assurait à nos universités une certainé renommée internationale, celles-ci ne font que descendre le fossé creusé par la gauche. "Négocier avec les syndicats étudiants (c'est-à-dire les futurs Cambadelis-le mafioso grec, ou les futurs Melenchouille-la-fripouille...) une certaine dose de sélection à l'entrée des universités"....non mais on rêve, là! Il y a des élus au Parlement, non? Alors qu'ils prennent leurs responsabilités et laissent les syndicats faire leur œuvre de marchepieds à la nomenklatura gauchiste...