En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© DAMIEN MEYER / AFP
L'art et la manière

Les catholiques sont-ils prêts à se laisser convaincre par l'opération séduction laissée par Emmanuel Macron

Publié le 30 juillet 2017
En déplacement pour rendre hommage au père Hamel, Emmanuel Macron a tenu un discours qui a particulièrement résonné à l'oreille des catholiques. Se montrant proche des croyants et garant de la laicité, le président choye cet électorat qui a massivement voté pour lui lors de l'élection présidentielle.
Alexis Massart  est directeur d'Espol, école européenne de sciences politiques et sociales de l'Université catholique de Lille.   
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexis Massart
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexis Massart  est directeur d'Espol, école européenne de sciences politiques et sociales de l'Université catholique de Lille.   
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En déplacement pour rendre hommage au père Hamel, Emmanuel Macron a tenu un discours qui a particulièrement résonné à l'oreille des catholiques. Se montrant proche des croyants et garant de la laicité, le président choye cet électorat qui a massivement voté pour lui lors de l'élection présidentielle.

Atlantico : Le président de la République Emmanuel Macron était en déplacement mercredi pour rendre hommage au père Hamel, mort en martyr dans son église assassiné par deux islamistes. Quel est, aujourd'hui, la position d'Emmanuel Macron envers l'électorat catholique?

Alexis Massart : Le déplacement du Président de la République, s’il s’adressait bien évidemment aux catholiques, avait avant tout pour objet de s’adresser à l’ensemble des français. Il a tenu à rappeler, un an après l’assassinat du Père Hamel, que la République devait garantir à chacun le droit de croire ou de ne pas croire dès lors que les principes de laïcité de l’Etat étaient respectés. Ceci étant, les catholiques ont du être davantage touchés par ce message car c’est bien un prêtre catholique qui a été assassiné. Emmanuel Macron adressait ainsi un message à une partie de l’électorat qui a largement contribué à sa victoire le 7 Mai dernier. Selon les enquêtes d’opinion, notamment celles du journal La Croix, il a obtenu 71% des voix des catholiques pratiquants réguliers. C’est donc un score supérieur à son score national toute catégorie confondue. Il est donc important pour lui de garder le lien avec ces électeurs en particulier. Sa présence à l’hommage au Père Hamel est à cet égard un signe très clair. Garant de la laïcité il n’en est pas moins proche des croyants. Comme tout Politique, il saisi les occasions qui lui sont offertes pour parler à son électorat.

Alors que le chef de l'Etat perd en popularité, que pourrait représenter l'électorat catholique pour lui? A-t-il une chance de le conquérir, et si oui, sur quel terrain?

La réponse n’est pas unique à cette question. Tout d’abord, il faut faire un distinguo au sein même de la population qualifiée de catholique. Chez ceux qui ont une approche relativement réactionnaire, ceux par exemple proches du mouvement Sens Commun et donc de la Manif pour tous, le courant ne passe pas forcement très bien. Une part non négligeable, après s’être tournée vers François Fillon, a ensuite suivi la présidente du Front National. De l’autre coté, chez ceux qui se déclarent catholique mais qui ne pratiquent que très rarement, le critère de la catholicité a une importance moindre que d’autres critères plutôt d’ordre économique ou social. Par contre, chez les pratiquants réguliers, le lien se fait davantage. L’explication tient d’abord au fait que cette catégorie a une tendance naturelle à repousser toute forme d’extrémisme et est davantage attirée par une approche plus centriste ou plus centrale de la vie politique. La Démocratie Chrétienne a à ce titre toujours cherché à se positionner entre le socialisme et le libéralisme. Dès lors, il y a une forme de rapprochement naturel entre cette approche du politique et le message délivré par le candidat, puis le Président Macron. C’est davantage donc sur la pratique politique, plus que sur le détail des mesures, qu’Emmanuel Macron peut séduire et conserver le soutien de cette part de l’électorat.

A l'inverse, quels sont les principaux reproches de cet électorat envers Emmanuel Macron?

La encore je plaide pour une distinction au sein de l’électorat qui se revendique catholique. Les questions de société, telles celles de la PMA et de la GPA, peuvent irriter une partie de ces électeurs. Une position trop marquée du Président Macron pourrait être contre-productive. Raison pour laquelle, il adopte la stratégie, non pas de l’annonce fortement personnalisée de sa position, mais du passage par les comités d’éthique. Sur la question des réfugiés, déplacer le curseur de l’approche humaniste chère aux catholiques vers une question davantage religieuse serait aussi un risque, pour le moment contenu par les propos d’Emmanuel Macron. Un autre sujet qui pourrait lui nuire tient davantage à sa vie privée. Sans basculer dans la pruderie, l’électorat catholique n’a pas forcement apprécié outre mesure celles des deux anciens Présidents. Ils trouvent chez l’actuel locataire de l’Elysée une version plus classique qui leur convient davantage. Sur ces trois sujets Emmanuel Macron tient la barre pour le moment. S’il était amené à changer de cap, le retour de bâton pourrait être assez important. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

02.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

05.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

06.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

07.

Les relations entre frères et soeurs : un lien primordial

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (46)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JMAndré
- 01/08/2017 - 23:11
atlantico je sens venir la fin de mon abonnement.
Pardon mais cette longue séquence de commentaires est affligeante de fadaises et d'interprétations aussi péremptoires que dénuées de fondements. Sans parler des élucubrations toujours promptes à survenir. Vraiment vous faites fort les trois ou quatre débatteurs de bistrot (philosophique sans doute).
Michèle Plahiers
- 01/08/2017 - 13:32
Et d'ailleurs
le vierge est fécondée par l'oreille, la parole divine. Que je sache, la GPA,....
Michèle Plahiers
- 01/08/2017 - 12:19
Mais
je suis plus féminine que l'était Simone Weil.