En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

La réaction de la femme de Griveaux

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte évoque la responsabilité d'un hôpital dans la propagation du coronavirus en Italie
il y a 15 min 49 sec
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 2 heures 40 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 7 heures 41 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 8 heures 17 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 19 heures 3 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 22 heures 17 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 23 heures 30 min
light > Culture
Les bons comptes font les bons amis
Les acteurs de la série Friends de retour dans un épisode spécial
il y a 36 min 30 sec
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 3 heures 6 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 4 heures 55 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 6 heures 26 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 8 heures 31 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 19 heures 58 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 22 heures 58 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 1 jour 5 min
© Reuters
© Reuters
Touche pas à mon pognon

TPMP condamné à trois millions d'euros d'amende ou l'indignation sélective du CSA

Publié le 27 juillet 2017
LE CSA a condamné l'émission de Cyril Hanouna "Touche Pas à Mon Poste" à une amende de trois millions d'euros. Il devrait faire attention, à force de vouloir faire de TPMP un exemple il risque d'en faire un martyr.
Francis Balle est professeur de science politique à l’université Paris-II Panthéon-Assas. Ancien membre du CSA, il dirige l’IREC (Institut de recherche et d’études sur la communication). Il est également professeur invité, depuis 1981, à l’université de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Balle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Balle est professeur de science politique à l’université Paris-II Panthéon-Assas. Ancien membre du CSA, il dirige l’IREC (Institut de recherche et d’études sur la communication). Il est également professeur invité, depuis 1981, à l’université de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
LE CSA a condamné l'émission de Cyril Hanouna "Touche Pas à Mon Poste" à une amende de trois millions d'euros. Il devrait faire attention, à force de vouloir faire de TPMP un exemple il risque d'en faire un martyr.

Atlantico : L'émission de Cyril Hanouna "Touche Pas à Mon Poste" a été condamnée à une amende de trois millions d'euros à cause d'un canular homophobe diffusé il y a deux mois à l'antenne. Mais peut-on considérer le CSA comme légitime pour infliger une telle peine ? 

Francis Balle : Ma réaction est double, et même triple. La première est qu’un avertissement aurait dû être donné depuis longtemps contre une dérive de la vulgarité qui a atteint de nombreuses émissions aujourd’hui. La deuxième remarque que je voudrais faire, c’est qu’il ne faut pas faire d’une émission en particulier un bouc-émissaire. D’autant plus que les téléspectateurs ne sont pas dupes, et savent très bien à quel type d’émission ils ont à faire. Et par conséquent, lorsque l’émission est fondée sur la dérision, celle-ci ne devrait pas être répréhensible. L’autodérision des minorités est un grand classique. Que ce soit les Arméniens, les Juifs ou Arabes, toutes les communautés pratiquent l’autodérision. A l’inverse, une communauté qui ne pratique pas l’autodérision est plutôt inquiétant. Par conséquent, une émission qui est fondée sur l’autodérision et qui se moque autant des juifs, des arabes ou des homosexuels, il n’y a pas lieu de s’en émouvoir outre-mesure. Le CSA a probablement voulu faire un exemple. Mais il a en probablement fait un martyr. On a envie de demander “pourquoi tant de haine” envers une émission d’une chaîne dont personne n’avait envisagé qu’elle allait réussir à ce point en terme d’audience. Ma dernière remarque est que ce n’est pas au législateur de limiter la liberté d’expression, comme on l’a trop souvent cru depuis 1881, mais au cas par cas, par les tribunaux, comme ça se passe dans les pays anglo-saxons. Chaque fois que je vois une atteinte à la liberté d’expression, je suis un peu inquiet parce que je ne peux pas ne pas invoquer le premier amendement de la constitution américaine, qui ne confie pas au Congrès le soin de limiter la liberté d’expression, mais qui la renvoie au cas par cas aux tribunaux et à la jurisprudence. Cette jurisprudence est d’ailleurs très sévère, car il n’y a aucune liberté qui puisse supporter de ne pas être limitée.

Pour autant malgré les nombreux avertissements de la part du CSA c'est bel et bien lorsque les téléspectateurs ont interpellé les annonceurs que les choses ont vraiment commencé à bouger. Est-ce qu'internet et les réseaux sociaux sociaux qui sont par essence la force de "TPMP" ne sont pas aussi sa faiblesse dans le sens où visiblement ils sont plus efficaces que le CSA ?

Il faut d’abord s’interroger sur quelle a été l’origine de cette protestation. Tout le monde sait que les chaînes sont dans une compétition extrêmement rude, et ne manque pas de pratiquer la délation. Les téléspectateurs ont pu être agités par des officines. Quand on reçoit des milliers de protestations, c’est qu’il y a eu un relais. Je ne contredis pas le fait qu’il y ait un émoi, mais celui-ci est moins présent dans d’autres émissions. Nous n’avons qu’à nous féliciter si la Vox Populi ait décidé de s’adresser aux annonceurs, c’est à eux de décider ce qu’ils vont faire. Ils n’ont pas forcément besoin d’une autorité administrative indépendante qui agit tout de même au nom de l’Etat. Mieux vaut une régulation horizontale qu’une régulation verticale au nom de la puissance publique. Le CSA aurait dû laisser faire. Il a la possibilité de mettre en garde. Il a une panoplie de sanction. Il a également le rapporteur du Conseil d’Etat qui avait préconisé un certain nombre de sanction. Le CSA n’a pas suivi ces recommandations, ce qui est surprenant. D’autant plus qu’en droit pénal, il y a une règle. A toute infraction correspond une sanction. La sanction qui avait été infligée concernant la suppression de trois semaines la publicité de cette émission n’a pas manqué de surprendre sur le strict plan juridique. Quand on inflige une sanction, celle-ci doit être proportionnée, mais elle est toujours prévue par le législateur. Là, le CSA l’a ignoré, en interdisant toutes publicités à cette émission qui se trouvait en infraction. La chaîne tirait la moitié de ses revenus de la publicité liée à cette émission. Le CSA aurait pu simplement interdire l’émission d’émettre. Mais on n'empêche pas toute une fréquence de fonctionner. Juridiquement, c’est un peu étrange.

Beaucoup éprouvent un sentiment de "deux poids deux mesures" concernant les décisions du CSA. Trouvez-vous ce sentiment justifié ? 

Le CSA participe a des indignations sélectives, qui sont celles d’une certaine opinion. Ce qui est étrange, car il ne devrait pas se retrancher des indignations qui sont aussi sélectives. Ça s’explique par une idéologie dominante, vis-à-vis de laquelle il devrait prendre la distance. Surtout en exerçant une autorité, si elle ne veut pas sombrer dans le dogmatisme.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

La réaction de la femme de Griveaux

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 29/07/2017 - 06:25
UNE CENSURE TROP SOUVENT ANNULÉE
D'abord le CSA est une autorité administrative et pas une juridiction. Ensuite on peut s'étonner qu'alors qu'on en a confié la présidence à un Conseiller d'Etat, cette entité ait vu récemment plusieurs de ses décisions annulées par le même Conseil d'État. C'est vrai qu'alors qu'on a la chance d'avoir en outre un autre Conseiller d'Etat détaché comme rapporteur et qu'on n'en suit pas les avis, on prend de sérieux risques d'annulation par la suite. Mais qu'importe Monsieur Schrameck n'a que faire de ces scrupules de contribuable, il fait comme il l'entend et la loi passe après. Moyennant quoi, on fait, on défait et on refait, mais qu'importe tout ce beau monde est payé avec nos deniers! Le CSA fait partie de ces multiples féodalités qui ruinent notre République et donnent une bien triste idée de la liberté d'expression dans notre pays. Hanouna n'est manifestement le premier ni le plus grave dérapage de nos antennes, on aimerait une vigilance moins sélective!
Gpo
- 27/07/2017 - 13:31
Honte sur le Csa qui cible Hanouna
Et qui ne dit mot sur des faux coiques comme guillon, bedos....
Supprions le Csa et sa censure selective...car cette instance dirigée par Schrameck un pote de jospin nommé ar hollande se comporte en fasciste integriste comme la stasi...