En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que l’étrange communiqué de presse récent de Daech qui vise uniquement et seulement le Qatar dit des guerres "proxi" à venir

02.

Le Point pense que Macron endort les Français à coup de milliards qu’il n’a pas; L’Express s’inquiète pour nos salaires; VA tire à vue sur les ennemis de Raoult; Onfray décline l’invitation de Buisson

03.

La méthode de calcul basée sur le boulier chinois qui pourrait révolutionner la façon dont nous concevons les mathématiques

04.

Le déconfinement de l’économie se passe mieux et plus vite que prévu... mais les Français craignent une 2e vague de chômage massif à la rentrée

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Le soleil est-il en train de sortir d’années d’hibernation ?

07.

Didier Raoult ferait l'objet d'un signalement à la justice pour avoir administré de l’hydroxychloroquine à ses patients sans leur consentement formel

01.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

02.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

05.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

06.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

02.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

05.

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

06.

Mais qui sont ceux qui jettent discrètement de l’huile sur le feu des rapports entre police et minorités ?

ça vient d'être publié
light > Media
Déconfinement
Jean-Pierre Pernaut sera de retour sur le plateau du journal de 13H de TF1 dès le lundi 8 juin
il y a 5 heures 10 min
pépite vidéo > Santé
Longue interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien de Didier Raoult sur BFMTV
il y a 6 heures 29 min
pépites > International
Menace du Covid-19 ?
Tiananmen : des milliers de manifestants défilent à Hong Kong malgré la répression policière
il y a 7 heures 41 min
pépites > Europe
Prédictions
La BCE prévoit une chute de 8,7% du PIB de la zone euro en 2020
il y a 9 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cœurs. Du romantisme dans l’art contemporain" : le cœur romantique

il y a 10 heures 1 min
light > France
Place de la Concorde
14 juillet : le traditionnel défilé militaire sera remplacé par une cérémonie et un hommage aux soignants
il y a 12 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
Elections municipales
Rachida Dati défend son projet pour Paris et critique la décision d’Agnès Buzyn de se maintenir au second tour
il y a 13 heures 44 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Le Point pense que Macron endort les Français à coup de milliards qu’il n’a pas; L’Express s’inquiète pour nos salaires; VA tire à vue sur les ennemis de Raoult; Onfray décline l’invitation de Buisson
il y a 14 heures 54 min
décryptage > Science
Calcul mental

La méthode de calcul basée sur le boulier chinois qui pourrait révolutionner la façon dont nous concevons les mathématiques

il y a 15 heures 39 min
décryptage > Politique
Second tour

Elections municipales : quand le Conseil d'Etat joue la montre...

il y a 16 heures 20 min
pépites > France
Liberté de circulation
La France a l’intention de proposer la réouverture des frontières de l'espace Schengen pour le 1er juillet
il y a 5 heures 53 min
pépite vidéo > People
Eglise Saint-Germain-des-Prés
Célébrités et anonymes rendent un dernier hommage à Guy Bedos pour ses obsèques
il y a 7 heures 8 min
pépites > Justice
Chemin vers la vérité ?
Affaire Maddie McCann : un nouveau suspect a été identifié par la police allemande
il y a 8 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'officier de fortune" de Xavier Houssin : un bon et court récit écrit à la pointe sèche, un père peut en croiser un autre

il y a 9 heures 50 min
pépites > France
Derniers jours
Impôts : une dizaine de millions de contribuables n'ont pas encore déclaré leurs revenus
il y a 12 heures 14 min
pépites > Santé
Vague de colère
Des syndicats et collectifs hospitaliers appellent à une "journée d'action nationale et de grève" le 16 juin
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Economie
Monde d'après

Les plateformes d’indépendants nous permettent collectivement d’être plus résilients face à la crise

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Terrorisme
Nouvelles cibles

Ce que l’étrange communiqué de presse récent de Daech qui vise uniquement et seulement le Qatar dit des guerres "proxi" à venir

il y a 15 heures 8 min
décryptage > Economie
Méthode face à la crise

Miser sur l'intelligence collective : le secret du leadership intelligent

il y a 15 heures 57 min
décryptage > France
La condition humaine

"Il n’y a de grand parmi les hommes que le poète, le prêtre et le soldat" (Baudelaire). Pourquoi avons-nous permis qu’ils disparaissent ?

il y a 16 heures 41 min
© Reuters
© Reuters
Relation discrète

Multiples rencontres en cachette : mais que gagne vraiment Vladimir Poutine à sa proximité avec Donald Trump ?

Publié le 23 juillet 2017
L’existence d’une seconde conversation Trump-Poutine lors du G20 a été rendue publique cette semaine.
Michael Eric Lambert est docteur en Histoire des relations internationales à la Sorbonne - INSEAD (BFC'15Dec) et directeur du Black Sea Institute. Ses travaux portent sur les relations entre l'Union européenne, la Russie, et la Chine en Europe...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michael Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michael Eric Lambert est docteur en Histoire des relations internationales à la Sorbonne - INSEAD (BFC'15Dec) et directeur du Black Sea Institute. Ses travaux portent sur les relations entre l'Union européenne, la Russie, et la Chine en Europe...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’existence d’une seconde conversation Trump-Poutine lors du G20 a été rendue publique cette semaine.

Atlantico : Les présidents américain Donald Trump et russe Vladimir Poutine ont eu une discussion non inscrite à l'agenda en marge du sommet du G20 en Allemagne au début du mois de juillet, dont l’existence n’a été divulguée que le 18 juillet par la Maison Blanche. Dans quel but Vladimir Poutine voulait se rapprocher de Donald Trump ? Que pensait-il y gagner ?

Dr Michael Eric Lambert : La fin de la Guerre froide amène les États-Unis et la Russie à coopérer entre 1991 et 1994 sous l’impulsion de Primakov. Après cette brève période, on assiste à l’émergence de tensions entre le Président russe et tous les Présidents américains, Républicains ou Démocrates, et ce jusqu’à l’élection de Donald Trump en 2016.

Ces divergences depuis plus de deux décennies poussent Moscou a soutenir Donald Trump lors des élections américaines. Trump ne partage pas la même vision que ses prédécesseurs, et se rapproche plutôt les valeurs du Gouvernement russe en s’affichant ouvertement comme euro-sceptique, conservateur, nationaliste-protectionniste et Chrétien. En toute logique, Trump devrait donc parvenir à dialoguer avec Poutine, comme le montre les discussions informelles lors du G-20 à Hamburg, et ce contrairement aux anciens Présidents américains.

Si les États-Unis souhaitent renouer le dialogue avec la Russie, c’est également l’occasion pour le Kremlin de tenter de trouver un terrain d’entente sur les Grands dossiers ou s’opposent les deux protagonistes. Le conflit en Syrie, celui dans le Sud-Est de l’Ukraine, l’avenir diplomatique des États du Caucase du Sud, sont autant de terrains de discorde qui nécessitent une concertation entre les deux puissances pour parvenir à une solution durable.

Avec Donald Trump, Le Président russe pense pouvoir parvenir à renouer un dialogue devenu inexistant depuis l’annexion de la Crimée, mais également à tirer avantage de celui-ci sur des dossiers sensibles comme de l’Ukraine. En effet, dans la mesure ou Trump est euro-sceptique, il est probable que ce dernier ne soutienne pas l’intégration de Kiev en Union européenne, laissant les mains libres au Kremlin dans la région.

Le président Poutine n’avait dans tous les cas rien à perdre dans ce contexte d’opposition entre Russie et Occident depuis 2014, l’élection de Trump constitue dès lors une aubaine sur le plan géopolitique.

Dans quel domaine, sur quels dossiers cette stratégie du rapprochement s'est avérée payant ? 

On pourrait regrouper les dossiers en trois grandes zones : Le Moyen-Orient, la mer Noire, et l’Union européenne.

Pour ce qui concerne le Moyen-Orient et le conflit en Syrie, la Russie semble sortir gagnante du dialogue avec les États-Unis. Trump ne s’est pas fermement opposé à la mise en place des bases russes sur le sol syrien, ni à l’émergence d’une zone d’exclusion des avions de la coalition, encore moins à l’instrumentalisation des réfugiés. Dans ce contexte, le Kremlin dispose désormais d’un avant-poste et d’une hégémonie quasi-totale sur l’ensemble du pays, ne laissant aucune place aux Occidentaux pour développer des accords militaires et commerciaux.

Le théâtre syrien constitue une aubaine pour les russes qui peuvent essayer leurs nouveaux équipements militaires sans aucune ingérence. Les États-Unis ne perdent pas nécessairement à se retirer de la Syrie, c’est surtout l’Union européenne et la Turquie qui désormais doivent palier à un contexte géopolitique plus incertain.

Pour ce qui concerne la mer Noire, l’approche de Trump s’avère autrement plus ambivalente. La Maison Blanche ne reconnait toujours pas la Crimée comme une partie de la Russie, et continue de s’opposer au conflit dans l’Est du pays. Cependant, les États-Unis ne soutiennent plus le rapprochement entre l’Ukraine et l’Union européenne, et pensent que le conflit est celui de l’Ukraine contre la Russie, et non plus de l’Europe contre la Russie en Ukraine. Ce changement d’échelle et de représentation influence fortement la diplomatie ukrainienne qui doit axer son approche sur un rapprochement avec l’OTAN plus qu’avec l’Union européenne.

Il reste important de mentionner que le cas ukrainien contraste fortement avec la diplomatie des américains dans le Sud du Caucase. Trump à ainsi récemment affirmé que les États-Unis ne feront plus de commerce avec les pays qui reconnaîtront les territoires partiellement reconnus d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud. Ce renforcement de la position américaine est un soutien à la Géorgie, et entrave l’avenir des abkhazes et ossètes dans un contexte économique déjà difficile.  

Dans le cadre des relations entre l’Union européenne et la Russie, on note un fléchissement de la politique de Trump et un retour d’une entente cordiale. Des tensions subsistent entre Trump et Merkel à cause de la performance économique de l’Allemagne, qui entrave celle des États-Unis dans le secteur automobile. Malgré cela, les relations Franco-américaines semblent au mieux depuis le dîner du Président Trump avec sa femme au sommet de la Tour Eiffel la veille du 14 juillet. Trump semble également progressivement comprendre que l’avenir des exportations américaines dépend de la performance économique de l’Europe.

En revanche, la Pologne et les pays Baltes craignent toujours un retrait progressif des troupes de l’OTAN. Cette crainte les pousse à adopter une attitude plus nationaliste et à renforcer les alliances régionales. Trump ne semble pas souhaiter diminuer la participation de Washington au sein de l’Alliance, mais son attitude reste ambiguë, ce qui arrange le Gouvernement russe.

A l'inverse, sur quels points cette stratégie n'est pas un à proprement parler un réel succès ?

L’Abkhazie et l’Ossétie du Sud sont les deux échecs de la Russie, sans pour autant tourmenter le Kremlin qui souhaite rester la puissance diplomatique dominante dans ces deux régions du Caucase. Reste à noter que la Russie n’est pas parvenue à créer une alliance “anti-Europe” visant à déstabiliser le continent pour en tirer un avantage. Au contraire, l’élection du Président français Emmanuel Macron et le renforcement des relations avec l’Allemagne semblent attester d’un retour en force des grands projets en Union européenne comme le montre la conférence Franco-allemande du 13 juillet - avant la venue du Président Trump - qui est un symbole fort. 

Les sanctions économiques des États-Unis sont encore un problème pour la Russie, et l'Arctique reste un sujet sensible. La Maison Blanche s’oppose totalement aux revendications de la Russie dans le Nord, et le Canada a renforcé son dispositif de surveillance dans la région depuis l’annexion de la Crimée. La Russie ne gagne donc rien dans cette partie du monde ou elle affirme ses ambitions, mais sans nécessairement en avoir ls moyens, ce que le Président Trump sait pertinemment.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que l’étrange communiqué de presse récent de Daech qui vise uniquement et seulement le Qatar dit des guerres "proxi" à venir

02.

Le Point pense que Macron endort les Français à coup de milliards qu’il n’a pas; L’Express s’inquiète pour nos salaires; VA tire à vue sur les ennemis de Raoult; Onfray décline l’invitation de Buisson

03.

La méthode de calcul basée sur le boulier chinois qui pourrait révolutionner la façon dont nous concevons les mathématiques

04.

Le déconfinement de l’économie se passe mieux et plus vite que prévu... mais les Français craignent une 2e vague de chômage massif à la rentrée

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Le soleil est-il en train de sortir d’années d’hibernation ?

07.

Didier Raoult ferait l'objet d'un signalement à la justice pour avoir administré de l’hydroxychloroquine à ses patients sans leur consentement formel

01.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

02.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

05.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

06.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

02.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

05.

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

06.

Mais qui sont ceux qui jettent discrètement de l’huile sur le feu des rapports entre police et minorités ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 24/07/2017 - 00:09
Diplomatie américaine surpuissante!
L'habileté de Donald est indéniable et fait mentir la plupart des analystes biberonnés à la pensée unique macronienne. Les USA et la Russie semblent s'entendre pour se partager le grand Monopoly mondial. Comme d'habitude, la grande perdante est l'UE qui donne des leçons droidelhommistes d'une stupéfiante naïveté, intervient à tort et à travers, mais ne retire jamais les bénéfices economiques de ses aides militaires ou économiques, ce que réalisent parfaitement USA et Russie, chacun dans leur pré-carré...