En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

03.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

04.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

05.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

06.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 11 heures 4 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 12 heures 42 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 15 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 16 heures 30 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 17 heures 37 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 18 heures 41 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 19 heures 34 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 19 heures 59 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 20 heures 38 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 21 heures 2 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 11 heures 35 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 13 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 17 heures 16 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 17 heures 52 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 19 heures 21 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 19 heures 48 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 20 heures 32 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 20 heures 55 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 21 heures 3 min
© Reuters
© Reuters
Nouvelle garde

Daech sur le déclin ? La relève est prête

Publié le 23 juillet 2017
La « cause » de Daech n’est plus porteuse d’espoir. Mais l’idéologie salafiste-djihadiste, elle, est toujours vivante et en pleine expansion dans les esprits.
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La « cause » de Daech n’est plus porteuse d’espoir. Mais l’idéologie salafiste-djihadiste, elle, est toujours vivante et en pleine expansion dans les esprits.

Il n’a échappé à aucun observateur que Daech est globalement sur le déclin. Cela est indubitablement la conséquence des revers militaires rencontrés sur différents fronts. A savoir que la reprise de Mossoul, les reculs enregistrés au nord et à l’ouest de Raqqa, la perte d’influence en Libye et même au Nigeria, sont durement ressentis par les sympathisants car l’« odeur de victoire » qui avait suivi la fondation du « califat » en 2014 s’est progressivement estompée. Les volontaires pour rejoindre le califat se font de plus en plus rares et la tension sécuritaire qui régnait ailleurs, particulièrement au Maghreb, est en train de retomber (très) progressivement.

Certes, la bête est toujours vivante et capable de succès militaires comme actuellement aux Philippines dans la ville de Marawi que les autorités ne parviennent pas à reprendre après des semaines de combats acharnés ou dans le Sinaï qui connaît toujours une insécurité due à la guérilla menée par la wilayat locale de Daech. Même sur le front syro-irakien, la victoire militaire totale est loin d’être acquise. Il reste à reprendre la région de Tal Afar (à l’ouest de Mossoul), la province d’Al-Anbar située à l’ouest de l’Irak ainsi que la région de Deir ez-Zor en Syrie (sans compter que la ville de Raqqa n’est pas encore tombée).

Comme un fauve blessé qui reste redoutable, Daech peut surprendre comme cela a été le cas récemment dans les opérations kamikazes menées en Iran où lors de différentes tentatives d’attentats qui ont heureusement échoué en France et en Belgique. A la mi-juillet, Interpol a diffusé l’identité de 173 terroristes qui étaient susceptibles de mener des opérations de représailles de par le monde pour venger les reculs militaires de l’« Etat » islamique. Pour mémoire, 20 000 étrangers dont 4 000 Européens ont servi sous sa bannière. Mais l’enthousiasme belliqueux des volontaires parait avoir considérablement diminué même s’il est trop tôt pour affirmer qu’il a disparu.

Le coeur de l'Émirat semble touché même si son émir, Abou Bakr al Baghdadi est, selon les Américains, toujours bien vivant (un coup il est annoncé « probablement » tué par les Russes, un coup il est vivant ; d'ailleurs, peu importe qu’il soit mort ou vivant. Il y a longtemps qu’il ne dirige plus rien sur le plan tactique, chaque katibat étant autonome. Mais il a parfaitement su faire prospérer ses idées sur l’Islam conquérant). A savoir que la propagande que Daech savait mener avec brio et professionnalisme a considérablement baissé en qualité. Sa revue Rumiyah (le numéro 11 vient de paraître) qui a succédé à Dabiq radote des discours maintes fois diffusés précédemment. Elle évite désormais de publier des images trop « gore » (encore que…) car les lecteurs, même convaincus, semblent s’être lassés de l’horreur médiatisée à profusion. A terme, cette manière de procéder s’est montrée contre-productive. Al-Qaida « canal historique » s’en était bien rendu compte il y a des années et évitait d’aller trop loin dans ce sens. Par ailleurs dans le passé, Daech ne mentait pas dans les multiples revendications qu’il émettait ; il ne faisait qu’exagérer les pertes chez l’ennemi comme dans toute bonne propagande qui se respecte. Aujourd’hui, il n’hésite plus à reprendre des actions qui ne sont pas de son fait par pur opportunisme tactique. Enfin, l’EI qui avait parfaitement défini le rôle des femmes vivant sous sa bannière qui excluait toute participation directe aux combats (en dehors de Boko Haram mais son émir Abubakar Shekau n’en faisait qu’à sa tête et c’est pour cette raison qu’il a été « excommunié » par la direction du mouvement) a laissé des femmes se sacrifier lors de la bataille de Mossoul. Certes, il est possible que faute de djihadistes mâles tous « neutralisés », elles aient décidé de se sacrifier plutôt que de se soumettre aux assaillants, ce qui est prévu dans les textes sacrés qui sont la base de la vison de l’islam adoptée par les idéologues de Daech.

Mais en un mot, la « cause » de Daech n’est plus porteuse d’espoir. Le grand bémol vient du fait que l’idéologie salafiste-djihadiste, elle, est toujours vivante et en pleine expansion dans les esprits. Elle grignote peu à peu des « territoires » en Europe et sur le continent africain en rejetant les imams classiques (Le débat est lancé sur le salafisme « quiétiste » qui serait pacifique. Il n’empêche que la limite avec le salafisme « djihadiste » est plus que floue. Ce qui est certain, c’est que le salafisme « tout court » est prosélyte). Tout est de savoir par qui cette idéologie est en train d’être récupérée. La réponse est simple : Al Qaida « canal historique » qui voit revenir au bercail les brebis un temps égarées du côté de Daech, et les Frères musulmans qui sont loin d’avoir disparu. Ces deux organisations ont fait profil bas pendant des années car elles ont reçu de nombreux coups. Il convient d’être convaincu qu’ils sont loin d’avoir été fatals. Si Daech disparaît peu à peu en tant qu’« Etat structuré », son objectif de constitution d’un califat mondial basé sur la charia reste toujours d’actualité. Il est tout simplement repris par d’autres organisations.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jerome69
- 24/07/2017 - 16:24
Pas de problème pour la relève
Y en a des millions en france et encore plus en Europe qui adhère à l'idéologie.
POLITQ
- 24/07/2017 - 09:05
suite des Français INTELLIGENTS…..
voir Israêl…..
POLITQ
- 24/07/2017 - 09:05
MUSULS=BÊTES IMMONDES
Que l'on parle de Daesh, d'Al-Qaida, des frères musuls, des musuls radicaux, des musuls "modérés", IL N'Y A PAS DE DIFFERENCES !!! Cet ersatz de civilisation est un BUBON PESTIFERE qui est INCOMPATIBLE AVEC L'HUMANITE ! Il faut le CRIER !!! Les musuls se tiennent tranquilles dès qu'ils sentent une résistance : voir la Corse, les Etats-Unis. Ils pourissent, gangrènent tout ce qu'ils effleurent.