En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Deutsches Bundesarchiv (Wegmann, Ludwig)
 Le général de Gaulle avait décidé, il fallait obéir, mais pour les musulmans engagés sur place,  c’était la pire des trahisons.
Enfant de la guerre
Guerre d'Algérie : la trahison française sur le désarmement des harkis
Publié le 17 mars 2012
"Il est de tradition, chez les amiraux de Castille, de choisir la mort plutôt que d'abandonner un seul de ses hommes". Cette réplique de Christophe Colomb, le général François Meyer l'a faite sienne cinq cent ans plus tard. Il témoigne dans "Harkis, soldats abandonnés" (Extraits 1/2).
En dépit des ordres, des obstacles et du danger, François Meyer, alors jeune lieutenant, a mis à l'abri en France, entre juin et juillet 1962, trois cent cinquante harkis, familles comprises. Non seulement il n'a pas abandonné ses hommes, mais encore,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Meyer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En dépit des ordres, des obstacles et du danger, François Meyer, alors jeune lieutenant, a mis à l'abri en France, entre juin et juillet 1962, trois cent cinquante harkis, familles comprises. Non seulement il n'a pas abandonné ses hommes, mais encore,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Il est de tradition, chez les amiraux de Castille, de choisir la mort plutôt que d'abandonner un seul de ses hommes". Cette réplique de Christophe Colomb, le général François Meyer l'a faite sienne cinq cent ans plus tard. Il témoigne dans "Harkis, soldats abandonnés" (Extraits 1/2).

Pendant toute l’année 1961, nous avons connu la détérioration psychologique, l’angoisse naissante, la lassitude du général de Gaulle et des Français. On voyait bien l’inutilité de l’armée qui livrait bataille.

On continuait pourtant de combattre, les embuscades et le terrorisme FLN continuant d’agir, mais on avait bien conscience d’un abandon prochain. L’information officielle ne faisait état que de négociations. Les opérations s’enchaînaient bien encore, mais le moral était soumis à une rude épreuve. Les combats se sont ainsi poursuivis jusqu’en février 1962.

Nous n’imaginions pas la réalité les accords d’Évian, le retrait de l’armée française et l’arrivée des forces de l’ALN. Le général de Gaulle avait décidé, il fallait obéir, mais pour les musulmans engagés sur place, c’était la pire des trahisons.

En Algérie, les effectifs de l’armée diminuaient. Les troupes commençaient à quitter les différents postes. En 1960, il y avait cinq mille cinq cents implantations de l’armée. Début 1962, il n’en restait plus que cinq cents. Entre janvier 1961 et janvier 1962, un tiers des harkas avait disparu. En janvier 1961, les harkis étaient soixante mille. Ils n’étaient plus que quarante et un mille début 1962. Quand on démobilise, on désarme. Les harkis, toujours menacés, n’avaient qu’une appréhension, c’était d’être désarmés. C’est le désarmement qui a provoqué les désertions désespérées.

Il y a eu alors une désertion significative capitale dans la harka de Bou Alam. Il n’y avait jamais eu de désertions, depuis 1956 ! Le soir du 6 mars 1962, à 21 heures, trois sous-officiers, anciens ralliés de 1960, et trois jeunes harkis à leurs ordres partent en emportant l’armement de leur poste de garde. Ils avaient pris contact avec quelques derniers combattants de l’ALN qui étaient venus les attendre dans la nuit.

Peu après leur arrivée à la katiba, ils seront mis à mort. On l’apprendra quelques jours après. Les trois jeunes harkis ont été égorgés, les sous-officiers ont été suppliciés. Ahmed ben Tifour, leur chef, a été découpé. Progressivement. D’abord un doigt, puis un autre, et la main, le bras… Tous les jours, on lui enlevait quelque chose. C’est ainsi qu’il a été mis à mort.

Le commandement militaire a, lui, surtout voulu récupérer les armes perdues. Le colonel commandant le secteur opérationnel à Géryville a réuni aussitôt un état-major, des commandos de marine, des légionnaires, et m’a donné l’ordre de partir en tête le lendemain matin à 5 heures sur les traces des fuyards. À ce moment, j’ai refusé. Je ne ferais pas se battre des pères contre leur fils, des familles entre elles…. Silence ! Mon voisin s’est alors tourné vers le colonel en disant : « Je prends la mission de Meyer », ajoutant à mi-voix : « Ne t’inquiète pas, on ne les retrouvera pas. » C’est ce qui, le lendemain, s’est passé.

Ce voisin était le lieutenant de vaisseau Cucherat, il commandait un commando de marine, et dès la fin de l’opération de recherche, il est passé à l’OAS. Plus tard, devant le tribunal, il a expliqué : « J’ai rejoint l’OAS quand j’ai vu la fin des harkis du commando Meyer. » Aujourd’hui, je sais qu’il est religieux et vit dans un couvent en Italie.

__________________________

Extrait de Harkis, soldats abandonnés,  XO EDITIONS (23 février 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
04.
Il manque d'écraser un malvoyant et sort de sa voiture pour le frapper
05.
"Vous pesez autant qu'un épagneul breton" : la charge d'un élu RN contre Ian Brossat
06.
La métropole du Grand Paris prépare la transhumance des urbains vers les campagnes
07.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Diego
- 17/03/2012 - 18:27
En tant qu'appelé en Algérie
En tant qu'appelé en Algérie (classe 61- 1C), je suis écœuré de voir les politiques baisser la culotte devant le gouvernement algérien. Nous accuser de torture, parler de repentance... Jamais on ne parle des atrocités du FLN, des civils aussi bien arabe que français égorgés le sexe dans la bouche, des femmes enceintes éventrées, des poseurs de bombe qui tuaient au hasard. Pendant que nous nous faisions casser la figure il y avait des français qui aidaient nos ennemis (car nous étions en guerre) du FLN et maintenant ces salopards ont pignon sur rue.
l'Algérie en tant qu' état n'existait pas avant 1830,les infrastructures, les écoles, les hôpitaux sont l’œuvre de la France.
texarkana
- 17/03/2012 - 13:31
Le dernier baraquement de harkis a fermé en...1991!
Invraisemblable. La France n'a pas de dette vis à vis du FLN algérien, mais en aune, énorme, vis à vis des harkis.
Bétharram
- 17/03/2012 - 13:30
19 mars: célébration de l'assassinat des harkis et pieds noirs
Les accords d'Evian ne disaient rien sur les Harkis, mais le jour de leur application, le 19 mars, arrêt des combats et interdiction d'intervenir auprès des populations, a été pour le FLN l'autorisation tacite des autorités françaises a éradiquer les harkas, puis plus tard a assassiner les pieds noirs dans les rues car les gendarmes n'interviendraient pas.
Et certains veulent célébrer celà?