En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

03.

Corona-krach : Comment échapper à la méga crise américaine qui semble se profiler ?

04.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

05.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

06.

Coronavirus : Pour Bruno Le Maire, la France va "vraisemblablement" connaître sa pire récession depuis 1945

07.

Radioscopie des foyers épidémique français : ces semaines pendant lesquelles l’épidémie aurait encore pu être limitée

01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Brigitte Kermel "Le secret d'Hemingway" : L’ “histoire vraie” romancée du mal-être du fils d’Hemingway. Un récit un peu décevant

il y a 20 min 56 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Commandant de sous-marin" François Dupont : Vingt mille mots sous les mers : un embarquement fascinant !

il y a 35 min 54 sec
pépites > Société
Piégées
Confinement : Castaner "confirme" la hausse des violences familiales
il y a 3 heures 14 min
pépites > International
Extension du virus
Coronavirus : Un mammifère d'un zoo de New-York contaminé
il y a 3 heures 48 min
décryptage > Economie
Menace économique

Corona-krach : Comment échapper à la méga crise américaine qui semble se profiler ?

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Economie
Économie

La pandémie telle que vue et prévue par les marchés financiers

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Economie
Économie

La France malade de sa désindustrialisation (et de l’euro...?)

il y a 5 heures 57 min
rendez-vous > Social
La minute tech
Coronavirus : l’impression 3D à notre secours
il y a 6 heures 30 min
décryptage > Economie
Économie

Relance budgétaire européenne : une imagination débordante de Bruxelles mais aucune mise en œuvre concrète. La faute à qui ?

il y a 7 heures 15 min
pépites > Europe
Histoire belge
Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants
il y a 22 heures 22 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Confiner c’est mourir un peu. Ne pas le préparer, c’est mourir sûrement.

il y a 31 min 2 sec
Alerte
La WWF alerte sur les conséquences d'une reprise économique pouvant aggraver la crise climatique
il y a 1 heure 18 min
pépites > Economie
Économie
Coronavirus : Pour Bruno Le Maire, la France va "vraisemblablement" connaître sa pire récession depuis 1945
il y a 3 heures 32 min
pépite vidéo > International
Israël
L'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem ferme pour cause de coronavirus
il y a 3 heures 58 min
décryptage > Société
Allah n’y est pour rien.

Coronavirus : quand Libération fait le tri entre les religions…

il y a 5 heures 3 min
décryptage > Société
Économie/société

Une autre stratégie : la bourse ET la vie

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Santé
Covid19

Radioscopie des foyers épidémique français : ces semaines pendant lesquelles l’épidémie aurait encore pu être limitée

il y a 6 heures 19 min
décryptage > Politique
Forte tête

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

il y a 6 heures 55 min
décryptage > Société
Crise sanitaire

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

il y a 7 heures 23 min
pépites > Consommation
Coincés en France
Les ventes de tabac en hausse de 30%... à cause des frontaliers qui ne peuvent plus se fournir à l'étranger
il y a 23 heures 5 min
© Pixabay
© Pixabay
Pire que les ouragans

Pourquoi les grands assureurs mondiaux redoutent le coût des cyber-attaques massives qui nous menacent

Publié le 19 juillet 2017
Pour le Lloyd’s, une cyberattaque d’ampleur majeure pourrait s’avérer beaucoup plus coûteuse que les dégâts causé par l’ouragan Sandy...
Franck DeCloquement est praticien et expert en intelligence économique et stratégique (IES). Membre du CEPS (Centre d'Etude et Prospective Stratégique), de la CyberTaskForce et membre fondateur du Cercle K2, il est en outre professeur à l'IRIS (Institut...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck DeCloquement
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck DeCloquement est praticien et expert en intelligence économique et stratégique (IES). Membre du CEPS (Centre d'Etude et Prospective Stratégique), de la CyberTaskForce et membre fondateur du Cercle K2, il est en outre professeur à l'IRIS (Institut...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour le Lloyd’s, une cyberattaque d’ampleur majeure pourrait s’avérer beaucoup plus coûteuse que les dégâts causé par l’ouragan Sandy...

La digitalisation du monde révolutionne les affaires humaines, mais également, nos vies quotidiennes en profondeur. Elle rend de surcroit l’économie mondiale beaucoup plus fragile et vulnérable aux actions cybers malveillantes que matérialisent les cyberattaques. Selon deux scénarios minutieusement décrits dans une toute nouvelle étude prospective menée par le Lloyd’s – le marché londonien d’assurance et réassurance spécialisées – et la société Cyence (leader dans la modélisation des analyses du risque cyber), les conséquences détaillées que pourrait avoir une cyberattaque à l’échelle mondiale « d’amplitude majeure », sont parfaitement vertigineuses… Action malveillante qui pourrait – selon cette même étude – occasionner jusqu’à 53 milliards d’USD de pertes économiques sèches. Soit, au bas mot, autant qu’une catastrophe naturelle d’une extrême violence, telle que l’on a pu en connaitre à travers l’ouragan Sandy survenu en 2012… Une perspective naturellement peu réjouissante pour les marchés financiers… Il faut également se rappeler à cet égard, l’impact qu’avait eu dans les esprits une précédente étude datant de 2015 : le rapport du Lloyd’s avait déjà mis en évidence les conséquences d’une cyberattaque de très grande ampleur, mais sur le réseau électrique américain cette fois… Une menace labile mais bien réelle, d’abord évoquée par le président des Etats-Unis d’alors, Barack Obama, dans son discours sur l’état de l’Union de 2013. Le premier marché mondial de l’assurance et de la réassurance estimait alors que le coût d’une telle attaque pourrait dépasser les 1000 Mds$..

Cette nouvelle étude du Lloyd’s dévoile sans fard, l’impact économique potentiel de deux scénarios catastrophe spécifiques : dans le premier scénario envisagé, une opération de piratage impacte gravement l’activité d’un prestataire de services informatiques organisé en nuage (Cloud), entraînant des pertes colossales pouvant atteindre jusqu’à 53 milliards de dollars. Dans le second scénario envisagé, des attaques informatiques ciblent cette fois le système d’exploitation d’ordinateurs utilisés par une multitude d’entreprises à travers le monde, entraînant par la même, une perte sèche de 28,7 milliards de dollars. À titre de comparaison, les experts estiment généralement que l’ouragan Sandy (deuxième cyclone tropical le plus coûteux de l’histoire en matière de dégâts), avait engendré des pertes économiques abyssales comprises entre 50 et 70 milliards de dollars américains. Cette étude aux conséquences vertigineuses fait également apparaitre qu’en dépit de l’essor grandissant de la demande en cyber assurance, les montants couverts restent eux très largement insuffisants. Le déficit d’assurance se chiffrant en dizaines de milliards de dollars américains...

 

La PDG du Lloyd’s, Inga Beale, explique d’ailleurs à ce propos que : « ce rapport permet de prendre conscience de l’ampleur des dommages potentiels d’une attaque cyber pour l’économie mondiale. Tout comme certaines des pires catastrophes naturelles, les incidents cybers sont susceptibles d’avoir de graves répercussions sur les entreprises et les économies, de donner lieu à de multiples déclarations de sinistres et d’augmenter considérablement le coût des sinistres pour les assureurs. Il appartient aux souscripteurs de tenir compte de ces éléments et de veiller à ce que le calcul des primes d’assurance cyber tienne compte de la réalité de la cyber menace. » Inga Beale poursuit ses explications plus avant : « Nous avons imaginé ces scénarios pour aider les assureurs à mieux comprendre leur exposition au risque cyber, l’objectif étant qu’ils puissent améliorer la gestion de l’exposition de leur portefeuille et la tarification des risques, définir des limites appropriées et s’engager, en confiance, sur ce segment de l’assurance innovant et en forte croissance. »

 

Dans le cadre du scénario dit : « de perturbation des services informatiques Cloud », envisagé dans cette étude de 56 pages du Lloyd’s, les pertes économiques moyennes s’échelonnent de 4,6 milliards de dollars US, pour l’occurrence forte d’un évènement important, à 53 milliards de dollars US, dans le cas d’un évènement d’amplitude majeure. Mais il ne s’agit là que d’une moyenne estimative… Du fait de la difficulté à quantifier très précisément les pertes de données informatiques, ce chiffre pourrait aisément atteindre les 121 milliards de dollars américains, ou alors se limiter à 15 milliards de dollars… En parallèle, le montant assuré moyen est compris entre 620 millions de dollars pour une perte estimative importante, et 8,1 milliards de dollars américains pour une perte d’amplitude majeure. Dans le cadre du scénario envisagé sur la base d’une « faille logicielle généralisée », les pertes moyennes s’échelonneraient-elles entre 9,7 milliards de dollars pour un évènement important, et 28,7 milliards de dollars pour un évènement d’amplitude exceptionnelle. Le montant assuré moyen oscillant, lui, entre 762 millions de dollars et 2,1 milliards de dollars.

 

Le déficit d’assurance pourrait atteindre lui, plus de 45 milliards de dollars dans le scénario des « services informatiques Cloud » – ce qui signifie que moins d’un cinquième des pertes économiques (soit 17 %), sont donc réellement couvertes par une assurance. Pour le scénario dit de « la faille logicielle généralisée », le déficit d’assurance pourrait atteindre 26 milliards de dollars. Ce qui signifie que seules 7 % des pertes économiques sont couvertes. Comme nous le rappelions au début de notre tribune, pour obtenir ces résultats projectifs, le Lloyd’s a travaillé avec la société leader dans la modélisation des analyses du risque cyber : Cyence. Et ceci, afin de mieux collecter des données essentielles à l’échelle de l’internet – pour de modéliser le cyber risque – et ainsi évaluer les impacts envisageables de ces deux scénarios-catastrophes sur les plans économiques, financiers et assurantiel. L’étude complète du Lloyd’s est d’ailleurs consultable par nos lecteurs, et téléchargeable via le lien suivant :https://www.lloyds.com/news-and-insight/risk-insight/library/technology/...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

03.

Corona-krach : Comment échapper à la méga crise américaine qui semble se profiler ?

04.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

05.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

06.

Coronavirus : Pour Bruno Le Maire, la France va "vraisemblablement" connaître sa pire récession depuis 1945

07.

Radioscopie des foyers épidémique français : ces semaines pendant lesquelles l’épidémie aurait encore pu être limitée

01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
patafanari
- 20/07/2017 - 05:52
coquins d'assureurs
Il faut donc augmenter les primes d'assurance