En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Cocasse
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 10 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 1 heure 32 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 1 heure 8 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 3 heures 25 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 4 heures 26 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 5 heures 59 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 6 heures 12 min
décryptage > Religion
Double impasse

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

il y a 6 heures 22 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 29 min 42 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 1 heure 5 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 2 heures 52 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 5 heures 7 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 6 heures 45 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 6 heures 18 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 16 min
© PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
© PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Armée et solidarité des territoires

Emmanuel Macron coupe sèchement la morphine aux militaires et la réduit doucement aux collectivités territoriales...

Publié le 18 juillet 2017
Réduction des crédits, acte 2. Après la douche froide administrée aux Armées, quel régime pour les collectivités locales (communes, départements, régions, métropoles), accusées d'avoir fait gonfler de manière très excessive la masse des fonctionnaires au cours des dernières décennies, et de contribuer largement au déficit des finances publiques ?
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Réduction des crédits, acte 2. Après la douche froide administrée aux Armées, quel régime pour les collectivités locales (communes, départements, régions, métropoles), accusées d'avoir fait gonfler de manière très excessive la masse des fonctionnaires au cours des dernières décennies, et de contribuer largement au déficit des finances publiques ?

A l'inverse des Armées auxquelles une augmentation des crédits avait été promise, les élus, dans le collimateur de la Cour des Comptes, connaissaient la philosophie des discours qui allaient leur être tenus: "Economies",10 milliards à trouver pendant le quinquennat 2017-2022, et "Réformes". Ils avaient pu faire passer leur message avant la  Conférence des  Territoires convoquée à l'instigation d' Emmanuel Macron : oui à un "pacte financier", ou plus largement un pacte de confiance, mais pas de nouveau "big bang territorial" à l'image de celui qui a transformé la carte des Régions de France sous François Hollande. Ils avaient eu l'occasion de le dire à l'occasion de diverses rencontres à Matignon et à l'Elysée .Le président du Sénat Gérard Larcher l'a répété à deux reprises en introduisant successivement le Premier Ministre le matin et le Président de la République l'après-midi. Il avait une petite chance d'être entendu dans la mesure où on ne manie pas plus six cent mille élus locaux comme les militaires , soumis à la loi du silence. Gérard Larcher a eu beau alerter que les "élus locaux n'en peuvent plus", la première salve a été assénée par Edouard Philippe, qui a annoncé que ce ne seraient pas dix mais treize milliards d'économies qui seraient réclamées aux collectivités locales en cinq ans. "Nous devons diminuer notre montant de dépenses publiques",a-t-il asséné.

Une fois ce choc encaissé, ils ont attendu Emmanuel Macron qui a confirmé le montant mais a assorti cette demande d'une série d'annonces qui exaucent une partie de leurs souhaits. Il n'y aura pas de big bang territorial mais  de la souplesse pour les départements qui voudront fusionner, voire pour ceux qui pourraient se fondre dans une métropole. Il n'y aura pas non plus de fermeture de classes dans les zones rurales. On va se préoccuper de la revitalisation des centres villes qui dépérissent ...

Evoquant les normes honnies par les élues, le chef de l'Etat a annoncé l'adoption du système "deux pour un " (pas de nouvelle norme adoptée sans suppression de deux normes anciennes ); ainsi que la couverture du très haut débit pour tout le pays dès 2020 (-elle avait été promise pour 2022, mais explique Emmanuel  Macron " je sais que j'aurai encore 2021 pour rattraper les retards", a-t-il déclaré sous les rires avant d'ajouter plus gravement  "la fracture numérique est la première chose qui nourrit les extrêmes"). A cela s'ajoute une loi  d'orientation des mobilités, pour revoir la politique des transports, notamment de proximité, la création d'une Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, et la décision de réunir la Conférence des Territoires tous les six mois. S 'il se montre inflexible sur la suppression de la taxe d'habitation, "un impôt injuste " selon lui, qui prive les collectivités locales d'une grande  partie de leurs ressources, il  annonce une refonte de la fiscale locale ,et  laisse entrevoir la possibilité de reverser une partie de l'impot national  (CSG ou CRDS qui sont progressives ), aux collectivités locales et laisse entendre que le RSA ne sera plus à la charge des départements mais sera recentralisé, ce que les départements réclament précisément . Cette série d'annonces fait que les réactions des élus locaux ont été beaucoup plus nuancées que ce que l'on pouvait attendre a priori. Si Olivier Dussopt, président de l'Association des petites villes qualifie le montant de treize milliards d'in juste " et si François Baroin, le président de l'Association des Maires de France a déclaré : "Nous ne sommes pas favorables à ces 13 milliards de baisse. Nous ne l'étions déjà pas quand Emmanuel Macron n'en annonçait que 10. On ne peut pas s'essuyer une nouvelle fois les pieds sur les collectivités locales", le président de l'AMF  a ajouté :" j'aimerais avoir bien compris qu'il n'y aucun effort en 2018  et qu'après, tout le monde se mettra autour de la table ", c'est parce qu'il veut pouvoir analyser les conséquences réelles  de ces treize milliards d'économies. Vont-elles impacter la croissance parce que les collectivités n'auront plus les moyens d'investir dans les travaux publics ?

L'augmentation du nombre de fonctionnaires territoriaux  était-elle uniquement destinée à l'amélioration des services publics au service de la population qui augmente dans les centres urbains, comme le prétend Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse? On a peine à le croire ..."Vos problèmes sont les miens, mais croyez bien que les miens sont aussi un peu les vôtres", a déclaré Emmanuel Macron en concluant son propos. Le cadre est contraint, celui de la dépense publique, est contraint mais le chef de l'Etat laisse le débat ouvert. Les élus procèdent du suffrage universel, à l'inverse du Chef d'Etat Major des Armées qui a été nommé. Mais dans les deux cas, se pose la question de la confiance. Entre Pierre de Villiers et Emmanuel Macron, elle est durement mise à l'épreuve, voire brisée. Avec les élus locaux  on en est pour l'heure encore au stade de la méfiance.   

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Mingus
- 20/07/2017 - 09:38
C'est table ouverte !!!
l'explosion de nos impôts locaux et des élus irresponsables ?
Avec la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des votants, la taxe, on pourra l'augmenter, sans craindre pour sa réélection !!!
Il ne reste que 20% de mécontents pourquoi se gêner !!!
c'est table ouverte !!!
essentimo
- 20/07/2017 - 08:35
Comment
peut-on avoir des problèmes de matériel de guerre alors qu'il semble que nous ayons une industrie de ce genre florissante ?
francisquinze
- 19/07/2017 - 21:36
On ne rabote pas une pièce vermoulue.
Tout récemment, le Président Macron a fustigé l'irresponsabilité d'un Etat Africain, soulignant le caractère illusoire de toute politique économique, tant que n'y étaient pas résolus les problèmes de natalité (7 enfants par famille avait-il déclaré...)
On peut s'étonner que concernant notre pays où l'absence de contrôle des flux migratoires a conduit à d'énormes disparités inter-ethniques de natalité, il n'ait pas été amené à tirer les mêmes conclusions...
En attendant, on se contentera de simples coups de rabot par ci par là tout en restant dans le déni des véritables problèmes qui plombent l'avenir du pays.