En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

03.

Corona-krach : Comment échapper à la méga crise américaine qui semble se profiler ?

04.

Coronavirus : Pour Bruno Le Maire, la France va "vraisemblablement" connaître sa pire récession depuis 1945

05.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

06.

Radioscopie des foyers épidémique français : ces semaines pendant lesquelles l’épidémie aurait encore pu être limitée

07.

Coronavirus : quand Libération fait le tri entre les religions…

01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Santé
Scandale
Une infirmière montre l'état catastrophique des nouvelles blouses reçues par son hôpital
il y a 4 heures 31 min
Surchauffe
Le mois de mars parmi les plus chauds jamais enregistrés
il y a 5 heures 45 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Confiner c’est mourir un peu. Ne pas le préparer, c’est mourir sûrement.

il y a 6 heures 20 min
Alerte
La WWF alerte sur les conséquences d'une reprise économique pouvant aggraver la crise climatique
il y a 7 heures 8 min
pépites > Economie
Économie
Coronavirus : Pour Bruno Le Maire, la France va "vraisemblablement" connaître sa pire récession depuis 1945
il y a 9 heures 22 min
pépite vidéo > International
Israël
L'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem ferme pour cause de coronavirus
il y a 9 heures 47 min
décryptage > Société
Allah n’y est pour rien.

Coronavirus : quand Libération fait le tri entre les religions…

il y a 10 heures 52 min
décryptage > Société
Économie/société

Une autre stratégie : la bourse ET la vie

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Santé
Covid19

Radioscopie des foyers épidémique français : ces semaines pendant lesquelles l’épidémie aurait encore pu être limitée

il y a 12 heures 9 min
décryptage > Politique
Forte tête

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

il y a 12 heures 45 min
pépites > Economie
Économie
Coronavirus : L'Espagne premier pays européen à envisager un revenu universel
il y a 5 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Brigitte Kermel "Le secret d'Hemingway" : L’ “histoire vraie” romancée du mal-être du fils d’Hemingway. Un récit un peu décevant

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Commandant de sous-marin" François Dupont : Vingt mille mots sous les mers : un embarquement fascinant !

il y a 6 heures 25 min
pépites > Société
Piégées
Confinement : Castaner "confirme" la hausse des violences familiales
il y a 9 heures 4 min
pépites > International
Extension du virus
Coronavirus : Un mammifère d'un zoo de New-York contaminé
il y a 9 heures 37 min
décryptage > Economie
Menace économique

Corona-krach : Comment échapper à la méga crise américaine qui semble se profiler ?

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Economie
Économie

La pandémie telle que vue et prévue par les marchés financiers

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Economie
Économie

La France malade de sa désindustrialisation (et de l’euro...?)

il y a 11 heures 47 min
rendez-vous > Social
La minute tech
Coronavirus : l’impression 3D à notre secours
il y a 12 heures 20 min
décryptage > Economie
Économie

Relance budgétaire européenne : une imagination débordante de Bruxelles mais aucune mise en œuvre concrète. La faute à qui ?

il y a 13 heures 4 min
Le manque d’autorité du candidat est à l’origine de la plupart des surnoms qui lui ont été attribués.
Le manque d’autorité du candidat est à l’origine de la plupart des surnoms qui lui ont été attribués.
« Vieux camarades »

Ça balance pas mal au PS !

Publié le 17 mars 2012
Pendant la campagne de la primaire, François Hollande s’est fait un point d’honneur à ne jamais dénigrer ses concurrents, mais son passé parle pour lui. Retour sur quelques flèches lancées contre ses propres amis avec "Le petit Hollande illustré par l'exemple" d'Hélène Jouan (Extraits).
Hélène Jouan est directrice des magazines de l'Information de France Inter dont elle a dirigé la rédaction de 2008 à 2011.  Journaliste politique depuis 1995, elle participe à de  nombreuses émissions politiques, à la radio comme à la télévision.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Jouan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Jouan est directrice des magazines de l'Information de France Inter dont elle a dirigé la rédaction de 2008 à 2011.  Journaliste politique depuis 1995, elle participe à de  nombreuses émissions politiques, à la radio comme à la télévision.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pendant la campagne de la primaire, François Hollande s’est fait un point d’honneur à ne jamais dénigrer ses concurrents, mais son passé parle pour lui. Retour sur quelques flèches lancées contre ses propres amis avec "Le petit Hollande illustré par l'exemple" d'Hélène Jouan (Extraits).

Homme de la synthèse, homme de toutes les synthèses qui a toujours préféré ménager les uns et les autres pour assurer la cohésion du parti socialiste et son maintien à sa tête pendant onze ans, François Hollande est considéré, même par ses amis, comme un homme qui a du mal à trancher. N’ayant jamais appartenu à un « courant » du PS, s’affichant même « transcourants », il n’a pas non plus fédéré autour de lui un clan de pitbulls ou d’éléphants offensifs qui feraient remparts de leur corps pour le défendre.

Son manque d’autorité est d’ailleurs à l’origine de la plupart des surnoms qui lui ont été attribués. Sa capacité à ménager toujours la chèvre et le chou, les ailes gauche et droite du PS, les rénovateurs comme les historiques, a également nourri sa caricature aux Guignols de l’info sur Canal+. En 1999, il est ce personnage niais et mou, sous-titré « François Hollande, l’autre pays du fromage ».

Pendant la campagne de la primaire, il s’est fait un point d’honneur à ne jamais dénigrer ses concurrents, convaincu que toute attaque servirait immédiatement d’argument à la droite, et nuirait à l’avenir présidentiable de « l’élu ».

Mais son passé ne parle pas pour lui. Cible de toutes les attaques, François Hollande a souvent été le premier à décocher les flèches les plus acérées contre ses propres amis. Éric Besson, du temps où ils étaient amis, reconnaissait que ça « le faisait hurler de rire ». Ce qui est sûr, c’est que tout le monde en prend pour son grade.

 

AUBRY

Elle le prend pour une « couille molle ». Il déteste son côté « girl-scout aboyeuse » qui pratique comme nul(le) autre l’art de la défausse. Depuis la victoire de François Hollande, le 16 octobre 2011, ils font semblant d’être de « vieux camarades », et promettent « d’avoir pour seul souci [sic] l’élection de ce dernier à la présidentielle ». Avant, ils n’ont pourtant jamais caché leur antipathie réciproque. Pendant la campagne de la primaire, elle éclate au grand jour. Échange aigre-doux lors du premier débat entre candidats, après une passe d’armes sur le nucléaire :

« Il y a de l’électricité, pas dans l’air mais à produire !, conclut Martine Aubry.

– Oui, il y a eu une clarté, mais pas forcément lumineuse », rétorque, souriant, François Hollande.

France 2, 16 septembre 2011

 

FABIUS

Ces deux-là ne se sont jamais aimés. Mais leur divorce est consommé à l’occasion du référendum sur le projet de Constitution européenne en 2005. Lors du référendum interne au parti socialiste, par opportunisme politique, et parce que c’est sa seule chance de reprendre le leadership sur son camp, Laurent Fabius prend la tête des nonistes. Il perd la première manche – les socialistes votent « oui » au projet de traité européen –, il gagnera la seconde – les Français disent « non » –, sans en tirer de bénéfice politique durable.

Entre les deux scrutins, malgré son autorité mise à mal, François Hollande trouve encore le cœur à rire. En revenant sur le récent ouvrage que Laurent Fabius vient de publier, Cela commence par une balade (Plon, 2003), dans lequel il confie son goût pour les virées à moto et les carottes râpées. Tout un programme.

"Après Ça commence par une balade, il n'aura plus qu'à écrire le tome II : Ça finit comme une balade."

Libération, 1er décembre 2004

 

PEILLON, EMMANUELLI

En 2003, à l’occasion du congrès de Dijon où François Hollande est candidat à sa propre succession au poste de premier secrétaire, la « jeune garde » et l’aile « gauche » du PS mènent une campagne très dure contre lui. Arnaud Montebourg et Vincent Peillon pour le Nouveau Parti socialiste, Henri Emmanuelli et Jean-Luc Mélenchon pour le Nouveau Monde échouent à faire sortir le sortant.

2004, les élections régionales se profilent, elles sont le premier test électoral depuis la réélection de Jacques Chirac. Tout le monde est rentré dans le rang derrière le premier secrétaire. Qui fait mine d’arborer toujours la même jovialité. Déplacement de campagne, il se retrouve nez à nez avec Vincent Peillon et Henri Emmanuelli. Confidence lâchée au journaliste qui l’accompagne :

« Regardez comme ils sont mignons avec leur tête de petites sœurs des pauvres. »

 

LANG

« Jack Lang avait toutes les qualités pour briguer la présidence de la République. C’est pour cela que je l’ai chaudement encouragé à se retirer. »

Réplique retenue pour le prix de l’humour politique en 2007

 

__________________________

Extraits de Le petit Hollande illustré par l'exemple, Nouveau Monde Editions (23 février 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

03.

Corona-krach : Comment échapper à la méga crise américaine qui semble se profiler ?

04.

Coronavirus : Pour Bruno Le Maire, la France va "vraisemblablement" connaître sa pire récession depuis 1945

05.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

06.

Radioscopie des foyers épidémique français : ces semaines pendant lesquelles l’épidémie aurait encore pu être limitée

07.

Coronavirus : quand Libération fait le tri entre les religions…

01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
aladine
- 18/03/2012 - 13:01
neutralité!! vérités
Pourquoi les journalistes ne sont ils pas neutres? pourquoi critiquer les enfants de Sarkosy quand d'autres font PIRE !! le fils de valérie trirweiler au commissariat pour possession de cannabis (voila pourquoi hollande désire le légaliser !!) et le fils de fabius inculpé pour escroquerie et condamné!! (il touchait ses énormes enveloppes au FOUCHETS!! quand les journalistes dirons les choses vrais sur les hommes qui veulent diriger la France ? MERCI
vangog
- 18/03/2012 - 03:55
Flamby ne livre toujours pas ses secrets!
Pour essayer de comprendre un homme qui rassemblerait 54% des suffrages Français, j'ai fait l'effort de lire Helène Jouan (le petit texte seulement, je ne suis pas maso). J'ai cru comprendre que Flamby réussit à synthétiser tous les défauts de la Gauche et il pratique la salsa, "un pas en avant, deux pas en arrière", un peu comme Mitterand, mais sans avoir son autorité. Un candidat sans charme, sans envergure, sans humour, mais tellement peu brutal, cela doit être ce qui plait aux femmes qui le plébiscitent avec une exquise naïveté...
NYOR
- 18/03/2012 - 02:26
Maty
Une journaliste belge ronchonne n'est pas "la presse étrangère". N'exagérons rien. En revanche, la presse étrangère s'étranglait vraiment en découvrant la proposition de Sarkozy sur Schengen;