En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

04.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

05.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

06.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

07.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

05.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

ça vient d'être publié
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 5 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 49 min 51 sec
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 2 heures 54 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 5 heures 6 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 6 heures 57 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 22 heures 59 min
light > Sport
Biathlon
Emilien Jacaquelin champion du Monde de poursuite
il y a 23 heures 43 min
pépites > Faits divers
Déboires d'arrière cuisine
Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco
il y a 1 jour 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 34 min 35 sec
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 3 heures 26 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 4 heures 45 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 7 heures 20 min
pépites > Politique
Municipales
Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris
il y a 23 heures 34 min
pépite vidéo > Sport
Système D
Confiné à cause du coronavirus, il court un marathon... dans son salon
il y a 1 jour 1 min
décryptage > Politique
Il a besoin d’une boussole...

Macron se plaît à déplorer « l'affaiblissement de l’Occident ». Mais connaît-il seulement le sens de ces mots?

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Danger

Nucléaire : l’irresponsabilité de Nicolas Hulot

Publié le 15 juillet 2017
La déclaration faite lundi par Nicolas Hulot sur la sortie partielle du nucléaire pour ramener sa part dans le mix électrique français à 50%, relève essentiellement de l’effet d’annonce.
Jean-Pierre Schaeken Willemaers est  président du Pôle énergie, climat, environnement de l’Institut Thomas More, auteur de L’utopie du tout renouvelable (ed Académie royale de Belgique, 2017) 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Schaeken Willemaers
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Schaeken Willemaers est  président du Pôle énergie, climat, environnement de l’Institut Thomas More, auteur de L’utopie du tout renouvelable (ed Académie royale de Belgique, 2017) 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La déclaration faite lundi par Nicolas Hulot sur la sortie partielle du nucléaire pour ramener sa part dans le mix électrique français à 50%, relève essentiellement de l’effet d’annonce.

Voilà pour la surface des choses. Mais, sur le fond, une telle déclaration est irresponsable car elle habitue les Français à l’idée d’une sortie « facile » du nucléaire, alors que celle-ci n’est pertinente ni d’un point de vue politique, ni d’un point de vue économique

Politiquement, il s’agit avant tout d’un slogan cher aux écologistes, fondé sur une idéologie de sortie du nucléaire, quelles qu’en soient les conséquences. Or il est amusant de relever que, selon le dernier Eurobaromètre, le climat constitue une priorité pour 7% des citoyens européens seulement et figure au neuvième rang de leurs préoccupations (loin dernière l’immigration, le terrorisme et l’emploi). Autrement dit, l’abomination du nucléaire n’est apparemment pas partagée par une majorité de citoyens. Les Verts ont quasiment disparu de la scène politique française mais trouvent en quelque sorte en Nicolas Hulot leur apothéose…

 

Autre point qui prouve l’approche doctrinaire de ce dossier : le remplacement du nucléaire par du renouvelable ne peut être revendiqué au nom d’une quelconque politique « en faveur du climat » (qui serait contre, au passage ?!) puisque la génération d’électricité d’origine nucléaire n’émet pas plus de gaz à effet de serre (GES), sur un cycle complet de vie, que l’éolien terrestre ou le photovoltaïque et moins que l’éolien en mer.

 

Economiquement, le raisonnement ne tient pas davantage à l’analyse. Arrêter un tiers des réacteurs nucléaires sur une courte période soulève la question de la capacité de la production électrique de substitution d’assurer, à bas coût, la sécurité d’approvisionnement et donc l’adéquation de l’offre à la demande. Les centrales nucléaires amorties produisent une électricité bon marché et de manière continue, les interruptions n’étant dues qu’aux entretiens et réparations éventuelles, contrairement à l’électricité renouvelable intermittente qui constituerait l’essentiel du renouvelable : la disponibilité d’une capacité supplémentaire d’hydraulique est limitée et nettement plus longue à mettre en place.

 

Sans le tiers des réacteurs nucléaires, l’équilibre du système électrique ne peut être assuré qu’en augmentant considérablement la pénétration de l’éolien et du photovoltaïque, source intermittente d’électricité requérant de lourds investissements dans le renforcement et la numérisation des réseaux électriques, le stockage de l’électricité et la gestion compliquée de la demande et, en particulier, une réduction de 20% de la consommation. Ce dernier objectif est illusoire malgré l’amélioration de l’efficacité énergétique, vue la numérisation irréversible et galopante de l’économie, extrêmement énergivore et la pénétration des véhicules électriques pour autant qu’elle se concrétise.

 

Une sortie significative du nucléaire entraînerait donc une augmentation importante de la facture d’électricité préjudiciable à la rentabilité des entreprises et aux exportations ainsi qu’au pouvoir d’achat des ménages et, probablement, l’exploitation de centrales au gaz pour l’équilibre du réseau électrique.

 

En outre, si après l’arrêt programmé des réacteurs nucléaires, il s’avérait que la production renouvelable ne suffisait pas à satisfaire la consommation, ce à quoi il faut s’attendre, un dernier recours serait l’importation d’électricité. Or, les pays voisins de la France ne sont pas en mesure de satisfaire sa demande, toute leur production étant nécessaire pour répondre à leurs propres besoins (en raison précisément de… leur politique climatique), à l’exception de l’Allemagne grâce à son parc de centrales au charbon et au lignite (les deux sources les plus émettrices de GES) qu’elle a, d’ailleurs, étendu par de nouvelles constructions. Outre le fait que, dans ce cas de figure, cette dernière serait maîtresse du jeu et qu’elle imposerait le prix élevé qu’elle souhaite, ne serait-il pas incohérent, pour un gouvernement qui se veut green-friendly, d’importer de l’électricité « sale » ?

 

Il serait de loin moins coûteux et plus responsable de continuer à exploiter la plupart des réacteurs en prolongeant leur durée de vie de dix ou de vingt ans, moyennant les mises à niveau requises par l’Autorité de sûreté nucléaire. Bien entendu, ceci exigerait une clarification de la politique électrique. De tels investissements sont, en effet, exclus sans un cadre législatif permettant une rentabilité suffisante.

 

Ce texte a été initialement publié sur le site de l'Institut Thomas More

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

04.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

05.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

06.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

07.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

05.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pourquoi-pas31
- 17/07/2017 - 13:26
SUITE
Pour ne pas quitter le domaine maritime, rappelons que la flotte de plaisance française est d’environ 500.000 unités, dont 5.000 yachts de plus de 60 mètres,
> > > > > et que le plus moyen de ceux-ci brûle environ 900 litres de fuel en seulement une heure, alors que les 24 % de foyers français qui se chauffent au fioul ont du mal à remplir leur cuve pour l’hiver.
Pour continuer sur le chemin de la schizophrénie paranoïde, prenons en compte toute la flottille de pêche et les 4,7 millions de poids lourds en transit à
> > > > > travers la France,
Les milliers d’avions qui sillonnent le ciel et dont la consommation par passager et par km parcouru est 3 fois plus nocive pour le climat que l’'automobile.
Pour compléter cette petite fable, n’oublions pas l’indispensable domaine agricole où la consommation moyenne d’énergie est de 101 litres de fuel par hectare.
Pourquoi-pas31
- 17/07/2017 - 13:24
LIRE C'EST > > > > > TRÈS INSTRUCTIF
Que tu aies une voiture « Diesel » ou non, lis ceci :
C'est une très bonne analyse démontrant que nos politiques (et les verts) nous font du spectacle:
La paranoïa du DIESEL ne concerne
> > > > > que les automobiles !
Les Poids lourds, Autocars, Navires, sont exclus !
Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs du véhicule DIESEL, il faut leur révéler les données de l’'industrie maritime qui a démontré
> > > > > qu'’en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé,
les 5 plus gros navires-cargos du monde polluent autant que l’ensemble des 760 millions d’'automobiles de la planète.
Vous savez, ces porte-conteneurs qui nous alimentent en produits que l’on fabriquait dans nos usines délocalisées,
> > > > > aujourd’hui,
> > > > > ils brûlent chacun 10.000 tonnes de carburant pour un aller et retour entre l’Asie et l’Europe.
Ces malheureux 15 navires font partie d’'une flottille de 3.500, auxquels il faut ajouter les 17.500 tankers qui composent l’ensemble des 100.000 navires qui
> > > > > sillonnent les mers.
Beredan
- 17/07/2017 - 01:04
Question :
Cet électron libre , ce pantin Bouffi d'orgueil est-il au Gouvernement pour faire sa propre promotion et jongler avec les réacteurs nucléaires , ou bien pour se contenter d'exécuter les instructions du Premier Ministre et appliquer le programme du Chef de l'Etat ?