En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 15 min 39 sec
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 2 heures 37 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 3 heures 35 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 4 heures 5 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

il y a 5 heures 10 min
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 14 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 17 heures 53 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 19 heures 22 min
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 47 min 34 sec
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 1 heure 55 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 3 heures 15 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 3 heures 52 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Santé
Drame de la désindustrialisation

Vaccins contre le Covid-19 : mais qui sera capable de produire les dizaines de millions de doses nécessaires ?

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Environnement
Alimentation

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 17 heures 30 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 18 heures 23 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 20 heures 27 min
© REUTERS/Benoit Tessier
© REUTERS/Benoit Tessier
Impasse

Pourquoi l’armée française ne pourra pas accomplir le coeur même de ses missions avec les coupes budgétaires que lui impose le gouvernement

Publié le 14 juillet 2017
Gérald Darmanin, ministre des comptes et de l'action publique souhaite réaliser des économies d'une valeur de 4 milliards d'euros dans les frais de fonctionnement du gouvernement. Chaque ministère devra faire des réductions budgétaires et la défense n'est pas épargnée.
Michel Goya est colonel dans l'armée de terre, aujourd'hui retiré du service actif. Il est désormais consultant en stratégie et organisation.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Goya
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Goya est colonel dans l'armée de terre, aujourd'hui retiré du service actif. Il est désormais consultant en stratégie et organisation.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérald Darmanin, ministre des comptes et de l'action publique souhaite réaliser des économies d'une valeur de 4 milliards d'euros dans les frais de fonctionnement du gouvernement. Chaque ministère devra faire des réductions budgétaires et la défense n'est pas épargnée.

Atlantico : Dans quel état d'esprit se trouve l'armée dans ce contexte d'économies ? 

Michel Goya : Les militaires sont furieux. Ces coupes budgétaires sont la version récurrente du budget de la défense comme variable d'ajustement. Avec le discours du Président de la République à l'hôtel de Brienne on y ajoute aussi une couche des "militaires ça ferme sa gueule" et de fausses annonces. Le projet présenté dans le programme prévoyait d'atteindre un budget de 50 milliards en 2025, hors pensions et opérations extérieures. Cela fait 2,25 milliards par an et non une baisse de 900 millions pour cette année et seulement 1,5 l'an prochain. De plus annoncer un budget de 650 millions d'euros pour les opérations extérieures alors que la moyenne est d'un milliard, avec une tendance à la hausse ces dernières années, c'est malhonnête. De fait, comme il faudra au bout du compte financer la différence, cela signifie concrètement une réduction du budget d'au moins 350 millions d'euros et probablement plus. On sera donc plus près, pour peu qu'on ne nous ressorte pas le coup de "l'effort à fournir", d'un milliard d'euros que de 2, 25. Cet effort était par ailleurs prévu par le gouvernement précédent. On est très loin du compte. Tout cela n'est finalement guère surprenant, tous les gouvernements successifs ont procédé de la même façon, mais cela n'empêche pas de considérer tout cela comme exaspérant. 

 

L'armée française est très investie sur le terrain que ce soit avec l'opération Barkhane au Mali, Sangharis en Centre Afrique. Elle assure des missions de protection de la population avec l'opération Sentinelle. Quels sont les engagements qui pourraient être rompus ? 

On peut toujours mener des opérations et en faire même plus, il reste simplement à déterminer selon quel efficacité on  veut et on peut y avoir. Bien souvent, on n'y joue qu'un rôle subsidiaire au sein de coalitions dirigées par les Américains ou alors on déploie quelques milliers d'hommes et queiques aréonefs de combat. Cela peut suffire face à des adversaires simples. Maintenant, s'il y a bien une opération qui coûte cher pour une efficacité nulle c'est l'opération Sentinelle. Pour autant, les armées ne feraient strictement aucune opération qu'elles seraient quand même en crise de financement. Notre problème majeur est que nous n'avons pas les moyens de moderniser nos forces. Nos équipements usés coûtent chers à entretenir et disparaissent. En 2015, nous avons perdu 425 véhicules de l'avant blindés (VAB) et nous avons acquis en échange 21 véhicules blindés de combat d'infanterie (VBCI). Nos armées fondent. La seule armée de terre a six fois moins de chars, quatre fois moins de canons et deux fois moins d'hélicoptères qu'en 1990. 

L'armée française doit-elle accepter de ne plus intervenir sur différents champs d'opérations au risque de voir sa puissance fléchir ? 

Nous perdons des capacités clés. Autour de l'excellent avion Rafale, les indispensables ravitailleurs en vol sont à bout de souffle ; notre capacité de transport aérien s'est effondré ; nous n'avons pas pu, faute de crédits suffisants mais pas seulement, développer une flotte de drones de combat performante, etc. Dans tous ces cas, pour faire quelque chose un tant soit peu importants nous sommes obligés de faire appel à d'autres, aux Américains en particulier. La réduction de crédits est aussi une réduction de souveraineté. Là encore, il y a des choix à faire. On peut continuer dans cette spirale de crise ou au contraire réagir. Ce n'est pas d'une réduction dont on avait besoin mais d'un effort d'investissement d'urgence qui, par ailleurs et incidemment, profiterait à toute l'économie et provoquerait des recettes fiscales in fine. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

07.

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Xenophon
- 17/07/2017 - 11:00
On s'en fout!
Les défilés de type "villages Potemkine" permettent aux badaux de s'extasier devant ces braves soldats qui défendent...ce qu'on leur dit de défendre, urbi et orbi! Les troupes sur le terrain font l'objet de reportages du type "qu'ils sont vaillants ces petits" ce qui masque le fait que les missions sont d'autant plus pénibles que les moyens matériels qui leurs sont consacrés sont d'une telle vétusté que madame Hidalgo leur interdirait l'accès au périphérique. Les séquences de type "Une mission avec...." se terminent souvent par l'éloge du journaliste qui a soigneusement soigné le découpage pour être autorisé d'antenne. Si le Chef d' Etat Major grogne, on lui assène que l'ENA est la meilleure Ecole de Guerre: une partie des élites applaudit. Une autre se dit qu'il y a dans cette affaire quelque chose à gratter. Et d'autres se réjouissent dont un certain "Général de salon " qu'on fasse rentrer à coups de pompes le clébard à la nichet. Puisqu'il est apparemment impossible qu'on donne les moyens aux missions prescrites, on peut continuer comme ça en espérant que nos nouveaux matériels soient achetables par la Jet Set du Golfe ou d'ailleurs pour permettre des libéralités "politiques".
Michèle Plahiers
- 15/07/2017 - 11:45
suite
La réussite et la fortune peuvent être obtenues dans la métallurgie et la sidérurgie, la recherche de nouveaux alliages, ou l'archéologie. Rajoutons: l'armée,....Les alliages Marier: Trump, Macron, Merkel et Poutine. Au niveau astral cla donne. Trump le feu martial, Macron, le fer et le feu jupitérien (phallus), Merkel (l'eau et l'air), Poutine (Pluton)-Hadès. Ne retrouvons-nous pas la symbolique de la forge et des éléments cosmiques d'Hermès le forgeron du ciel: Feu-Force-alliance (eau-air) et génie crétif inconscient associé aux forces souterraines (PLUTON-HADès). Je sens que Rayski va à nouveau m'envoyer à Saint- Anne (DE Hannah: la grâce)..
Michèle Plahiers
- 15/07/2017 - 11:44
Guerre et Guerre de Laszlo KRASZNAHORKAI.
Jupiter mais saturnien
Attention sous le feu de l'action jupitérien résiste le plomb (ou plutôt le fer inflexible) saturnien. Degré sabian du soleil conjoint à mercure de Macron:"Dans son atelier, un forgeron travaille sur son enclume. Non loin de lui, une bêche est fichée dans le sol." (version Janduz) Caractère secret, intuitif et indépendant. On ne fait confiance qu'à ses grandes capacités intellectuelles et à son savoir étendu. La voie choisie comprend très probablement des travaux pénibles et exige des efforts constants, beaucoup de temps et de concentration.