En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

07.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 7 heures 56 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 10 heures 38 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 12 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 13 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 14 heures 5 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 15 heures 3 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 13 sec
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 17 heures 13 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 17 heures 46 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 18 heures 18 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 10 heures 18 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 11 heures 24 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 13 heures 55 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 14 heures 17 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 15 heures 28 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 16 heures 53 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 18 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
L'amour dure 30 ans

Et la catégorie d'âge où l'infidélité conjugale augmente le plus est celle des... plus de 55 ans

Publié le 11 juillet 2017
Les couples connaissent de plus en plus ce qu'on pourrait appeler la crise de la soixantaine, qui correspond à la fin du travail et au départ des enfants. Cela entraîne une forte hausse de l'infidélité, sous différentes formes, mais aussi souvent des divorces.
Marie-Aude Binet est conseillère conjugale et sexologue. Infidélités et crises conjugales: Comprendre et sortir de la crise, Odile Jacob, 2017.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Aude Binet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Aude Binet est conseillère conjugale et sexologue. Infidélités et crises conjugales: Comprendre et sortir de la crise, Odile Jacob, 2017.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les couples connaissent de plus en plus ce qu'on pourrait appeler la crise de la soixantaine, qui correspond à la fin du travail et au départ des enfants. Cela entraîne une forte hausse de l'infidélité, sous différentes formes, mais aussi souvent des divorces.

Une étude récente de l'Institute for Family Studies menée par un professeur de l'Université de l'Utah aux Etats-Unis a montré que l'infidélité, si elle est en baisse avant 55 ans, connait un boom depuis quelques années. Un couple sénior sur cinq connait cette situation aujourd'hui, contre moins d'un sur 10 il y a dix ans. En France, plusieurs indices semblent indiquer qu'on avance dans le même sens : une étude de l'Ifop datant de janvier 2014 montrait que l'infidélité connaissait un boom après 20 ans de mariage : elle passait de 35 à 55% des cas. Après 55 ans, la même étude observait une hausse spéctaculaire de l'infidélité féminine qui passait de 12% des couples à 40% des couples. La hausse des divorces gris (divorces après 60 ans) est la partie émergée de l'iceberg. 14% des divorces concernent des personnes de plus de 65 ans en 2010 selon un étude de l'Ined. C'est là encore beaucoup plus qu'auparavant.

On note une forte augmentation des infidélités chez les seniors aujourd'hui. Qu'est-ce qui explique ce changement ?

Marie-Aude Binet : Il y a plusieurs facteurs. Il y a d'abord un rallongement de la vie et une amélioration de la santé des séniors qui fait qu'au moment de la retraite on a encore envie de profiter de la vie. Et donc de sa sexualité : la sexualité se porte très bien pour les séniors aujourd'hui en France. Il peut y avoir un sursaut au moment de la retraite de cette sexualité.

Il y a ensuite le fait qu'au moment de la retraite, les couples ont généralement passé 30 ans de leur vie ensemble sans nécessairement prendre soin de leurs couples. On voit apparaître un décalage et donc parfois une mésentente, souvent inattendue, et qui en fait souvent une réadaptation mutuelle à mettre en place qui est mal vécue. Du coup, on se demande ce qu'on fait dans ce couple, on ne reconnait pas son conjoint. Cela favorise la tentation d'aller vers l'extérieur pour trouver quelque chose de plus agréable à vivre. 

Il peut aussi avoir des problèmes latents depuis quelques années dans la sexualité du couple avec notamment des femmes qui ne sont pas très en demande sexuelle, en berne au niveau du désir, et qui à force de ne pas répondre au désir de leur conjoint le voit aller chercher quelque chose d'autre hors du foyer. Cela peut-être des hommes qui ont des troubles de l'érection (ou autre) et qui provoque la frustration chez les femmes qui attendent plus de réponse sexuelle. Mais cela peut aussi être de l'ordre de l'affection : les femmes se sentent moins aimées et perçoivent une baisse de l'intérêt du conjoint du fait de leur vieillissement. Elles éprouvent alors le besoin de reprendre confiance en elle au travers du regard d'un autre homme. Savoir si elles sont toujours aussi séduisantes. C'est valable aussi pour les hommes, évidemment. Après 60 ans, cela se vérifie autant en France qu'avec les quadras.

Peut-on parler de résurgence soixante-huitarde après 55 ans ?

Ce sont des soixante-huitards qui osent aujourd'hui franchir le pas que leurs parents n'ont pas franchi, celui d'une certaine liberté sexuelle, et d'un plaisir qu'ils peuvent s'autoriser à avoir. En revanche, les moyens employés pour se libérer ne sont pas toujours ceux qu'on attend. Beaucoup d'hommes ont recours à la prostitution, ce qui n'est pas le cas des quadras. Ce sont des hommes qui ne veulent pas mettre fin à leur couple et donc profite de ce recours sans que des liens affectifs ne se créent. Les femmes ont un peu plus de mal à mettre fin à leur vie de couple. Dans cette génération soixante-huitarde, nombreux sont ceux qui n'ont pas travaillé. Ils peuvent avoir une infidélité, mais cela reste donc aussi souvent caché.  Pour les couples pour lesquels il va y avoir rupture à la clé, ce sont des couples qui généralement ont une certaine aisance matérielle.

Si les couples osent l'infidélité, c'est parce qu'ils recherchent une fin de vie plus agréable, mais ils vont généralement le cacher parce qu'ils craignent de terminer leur vie seul. À cet âge-là, l'infidélité est clairement une prise de risque.  Mon expérience de thérapeute m'a montré que les couples qui vivent cette infidélité sont souvent des couples qui vivent ensemble depuis très longtemps. Ce ne sont pas des couples récents, et qui ont une retraite mal préparée.

Comment préparer cette retraite et ce cap dans leur vie de couple ?

Je considère que si cela ne se passe pas bien, c'est qu'il y a plusieurs raisons qui n'ont pas été prises en compte plus tôt dans la vie du couple. Il s'agit de couples qui ont pris peu de temps ensemble, qui ont souvent construit leurs vies autour de leur vie professionnelle ou de celles de leurs enfants et qui ont négligé l'entretien de leur vie conjugale. Ce dysfonctionnement se montre tôt et est mis de côté jusqu'à ce que cette relation soit tout ce qui reste au couple. 

La prévention serait de prendre soin de son couple très tôt et tout au long de sa vie conjugale.

Ensuite, il y a deux cas de figures : soit il y a un désir de vivre ensemble malgré tout, et dans ce cas-là il faut redessiner la relation de couple et voir comment on peut aménager la retraite. Il s'agit de laisser des moments pour soi et des moments pour apprendre à se connaître à nouveau et se retrouver à deux. Cela demande un effort des deux côtés, mais c'est possible. 

Si un des deux ne veut plus, la rupture est la seule possibilité. Le couple peut prendre un nouveau virage que si les deux le souhaitent. On constate une hausse des divorces "gris" entre 60 et 65 ans, et il y en a moins après 70 ans, même si cela existe. 

Quels autres cas d'infidélité chez les séniors ?

Il y a un autre type d'infidélité que l'on observe de plus en plus souvent, même si cela reste rare, celui de coming out d'hommes ou de femmes qui se produisent entre 55 et 65 ans. J'ai connu ces situations dans mon cabinet. Ils se rendent comptent qu'ils ont une autre orientation sexuelle et se "libèrent" à ce moment-là. 

Il faut aussi noter que l'infidélité féminine correspond souvent au départ des enfants et à un refus de la ménopause comme fin de la sexualité. 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

07.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pharamond
- 13/07/2017 - 12:52
Nature des choses
Ce constat est dans la nature des choses! Le plus gros de la vie active est derrière eux,on n'espère plus qu'atteindre la retraite sans encombre;l'aspect physique s'est modifié, oh combien,les enfants ont quitté la maison,quelles perspectives? Un compliment,une attention peuvent faire entrevoir une possible aventure.Profitons-en!
Le gorille
- 11/07/2017 - 20:32
Triste
Triste ! C'est tout ce que l'on peut dire. Où est l'amour ? A-t-il existé ?
kelenborn
- 11/07/2017 - 13:38
sexologue
sexologue! quel beau métier!!! surtout pour bavarder et.... on n'est pas obligé d'avaler !