En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 4 heures 55 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 10 heures 42 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 12 heures 16 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 12 heures 45 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 13 heures 37 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 14 heures 53 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 15 heures 37 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 16 heures 31 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 9 heures 58 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 10 heures 54 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 12 heures 10 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 12 heures 28 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 13 heures 16 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 14 heures 6 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 14 heures 23 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 15 heures 28 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 15 heures 59 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 16 heures 56 min
© Reuters
© Reuters
Chronique lacrymale

Triste, très triste et même désespérante va devenir la vie du fiché S !

Publié le 07 juillet 2017
Il coulait jusqu'à maintenant des jours paisibles. Il était heureux : il va connaître le malheur …
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il coulait jusqu'à maintenant des jours paisibles. Il était heureux : il va connaître le malheur …

Gérard Collomb, après s'être longtemps gratté la tête, a reconnu qu'il y avait des "dysfonctionnements" concernant les fichés S. Selon le ministre de l'Intérieur, un centaine d'entre-deux bénéficient d'une autorisation de port d'armes ! Il va demander aux préfets de voir ce qui pourrait être fait. Et donc, éventuellement, de leur enlever leur permis de port d'armes…

Pourtant le premier ministre avait jugé cette mesure très difficilement applicable. Interrogé au lendemain de l'attentat des Champs Elysées (le tueur fiché S avait un permis de port d'armes) Edouard Philippe avait estimé qu'enlever ce permis à ce type d'individu pourrait lui mettre la puce à l'oreille. Car le fiché S ne doit apparemment pas savoir qu'il est fiché S !

Il nous est agréable maintenant d'enc… des mouches avec M. Philippe. En effet, si le fiché S découvre qu'il est fiché S, cela pourrait le mettre en colère. Le pousser – mû par le ressentiment et l'énervement – à des actes violents. Il pourrait par exemple aller égorger un prêtre dans une église… Ecraser des passants avec un camion bélier … Mitrailler des mécréants à la terrasse d'un café…

Mais les mesures envisagées par Gérard  Collomb nous chagrinent pour d'autres raisons. Des raisons sur lesquelles nous voulons alerter la Ligue des Droits de l'Homme. Car le fiché S a des droits qui ne peuvent être bafoués. Ils figurent dans la Charte des droits du fiché S. Ainsi il a le privilège et la liberté de partir pour la Turquie et de là de gagner la Syrie et l'Irak et d'y commettre quelques viols et assassinats. 

Mais surtout, et c'est le plus important, il a le droit de s'entrainer dans un club de tir. Et d'acheter des armes en toute légalité sans aller s'achalander sur un quelconque marché aux kalachs de banlieue. Car le fiché S est un être d'exception. 

Il existe en France des clubs de bridge, des clubs de pétanque, des clubs de cyclisme. Des individus médiocres tapent le carton, lancent le cochonnet et les boules, pédalent comme des malades. C'est affligeant de banalité. Le fiché S se situe bien au-dessus de ce marécage franchouillard. Lui, c'est un homme, un vrai. Il aime les armes et les clubs de tir. L'en priver, c'est lui enlever son oxygène.

Le plonger dans une insupportable dépression. Le condamner à une mort lente. Et on sait bien qu'un animal blessé peut devenir dangereux. La Société Protectrice des Fichés S, que j'anime, ne peut rester insensible à cette souffrance. Nous savions depuis assez longtemps que nous avions des gouvernements de merde. Nous savons désormais pourquoi  : parce que nous vivons dans un pays de fous. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
e.libre
- 08/07/2017 - 14:28
Port d'arme (rectifié)
Cause correcteur orthographique iPad
On peut parfaitement mener une vie digne dans ce pays sans avoir de port d'armes, c'est d'ailleurs le cas de la grande majorité des citoyens de ce pays
Les arguments de l'auteur sont spécieux et culminent au club de tir. Pauvre biquet qui ne peut aller au club de tir parce-qu'il n'a pas de port d'arme. Qu'est-ce que ce serait si on lui interdisait la muscu.
Arguments décadents qui s'éloignent volontairement de l'essentiel en mettant en exergue des "droits" de pays riches qui ne sont pas fondamentaux, loin de là.
Très décevant, même en juillet il doit y avoir encore quelques bons sujets à traiter
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/triste-tres-triste-et-meme-et-desesperante-va-devenir-vie-fiche-benoit-rayski-3103890.html#Hkoqs7YCJSLbhWvq.99
e.libre
- 08/07/2017 - 13:54
Port d'arme
On peut parfaitement mener une vie digne dans ce pays sans avoir de port d'armes.
Les arguments de l'auteur sont spécieux et culminent au club de tir.
Pauvre briquet qui ne peut Anne au club de tir parce-qu'il n'a pas de port d'arme. Qu'est-ce que ce serait si on lui interdisait la muscu.
Arguments décadents qui s'éloignent volontairement de l'essentiel en mettant en exergue des "droits" de pays riches qui ne sont pas fondamentaux, loin de la.
Très décevant, même en juillet il doit y avoir encore quelques bons sujets à traiter.
PB974
- 08/07/2017 - 11:34
@ ELIED
Je partage tout à fait votre opinion ; et comme précisé dans mon post, le fonds de l'article. Il convenait par contre de bien différencier les deux situations.