En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

02.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

07.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 10 min 18 sec
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 1 heure 12 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 2 heures 52 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 2 heures 54 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 4 heures 38 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 5 heures 46 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 7 heures 4 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 8 heures 17 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 9 heures 40 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 34 min 54 sec
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 1 heure 39 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 3 heures 9 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 5 heures 14 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 6 heures 15 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 8 heures 7 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 9 heures 17 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

François Baroin, une candidature "en forme d'évidence" pour remplacer Fillon... qui finira plombée par les calculs électoraux

Publié le 02 juillet 2017
Dans ce livre en forme de journal intime écrit au fil des jours, Georges Fenech nous raconte l’affaire Fillon mais vue de l’intérieur, au plus près des événements et des hommes. Des réactions extrêmement violentes qu’a déclenché la prise de position de ceux qui demandaient le retrait du candidat à la suite du "Pénélopegate". Extrait de "Qui imagine le Général De Gaulle mis en examen ?" de Georges Fenech aux Editions First (2/2).
Georges Fenech était député de la 11ème circonscription du Rhône et ancien juge d'instruction du procès lyonnais de l'Eglise de scientologie.Il est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Face aux sectes : Politique, Justice, Etat" (1999)...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Georges Fenech
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Georges Fenech était député de la 11ème circonscription du Rhône et ancien juge d'instruction du procès lyonnais de l'Eglise de scientologie.Il est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Face aux sectes : Politique, Justice, Etat" (1999)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans ce livre en forme de journal intime écrit au fil des jours, Georges Fenech nous raconte l’affaire Fillon mais vue de l’intérieur, au plus près des événements et des hommes. Des réactions extrêmement violentes qu’a déclenché la prise de position de ceux qui demandaient le retrait du candidat à la suite du "Pénélopegate". Extrait de "Qui imagine le Général De Gaulle mis en examen ?" de Georges Fenech aux Editions First (2/2).

L’avocat Francis  Szpiner, un ami de longue date, au cabinet duquel François  Baroin est associé, m’avait également reproché le choix « Juppé ». « Avec Juppé une large partie de notre électorat désertera pour Marine  Le Pen  », m’expliqua-t-il. Il me confirmait que dans une totale discrétion, François  Baroin commençait déjà à activer ses réseaux pour recueillir des parrainages en sa faveur. Il insistait pour que je lui apporte mon soutien.

En ce début du mois de mars, le chiraquien a des fourmis dans les jambes. « Si Juppé tente une OPA, a-til prévenu, au QG de campagne en présence de Virginie Calmels, première adjointe du maire de Bordeaux, alors je me lance aussi. » Il sait qu’il peut compter sur de nombreux sarkozystes prêts à monter au créneau pour lui. – «  Baroin, il n’y a que lui  », me répéta Nadine Morano. – « Et comment vont réagir les Wauquiez et autres ? », m’inquiétais-je. – « Ils se sont entendus entre eux, Wauquiez a dix ans de moins que Baroin, il peut attendre le prochain tour ! » L’éternelle égérie de Nicolas  Sarkozy se lançait sur France Info : « Quel est celui qui rassemblerait le plus ? François Baroin a été ministre, il est sénateur, il est président de l’Association des maires de France, il a été parlementaire, vice-président de l’Assemblée nationale, il a ces talents de rassemblement. »

Pour moi, la candidature Baroin était devenue une évidence. Le 6  mars, je publiais un nouvel appel à adresser des parrainages spontanés en sa faveur : «  Face au retrait définitif d’Alain  Juppé, dont je salue sa tentative de rassemblement de la droite et du centre, « Face à la prise d’otage de l’élection présidentielle par François  Fillon, à la fois candidat et justiciable ayant renié sa parole publique et dont l’élimination dès le premier tour apparaît inéluctable, « Face à l’impossible plan B rejeté catégoriquement par le candidat issu de primaires caduques […], « J’émets le vœu que François Baroin, homme humaniste et d’expérience, représentant d’une nouvelle génération, parvienne dès aujourd’hui à provoquer un large rassemblement de tous ceux qui aspirent au redressement de la France dans l’esprit de nos valeurs qui fondent notre grande démocratie. »

La garde rapprochée de François  Fillon a senti à nouveau le danger, même si la veille, au Trocadéro, Baroin s’était ostensiblement affiché à ses côtés. Elle décide d’allumer des contre-feux : « François est un type très bien, reconnaît Gérard Longuet. Mais, pour être candidat à la présidentielle, il faut une expérience et une autorité ». Baroin en manquerait-il à ses yeux ?

Pour d’autres fillonistes moins intransigeants, la solution de compromis était le ticket Fillon/Baroin qui aurait en outre l’avantage de la synthèse des courants filloniste et sarkozyste. Mais François Baroin a préféré jouer «  placé  », Fillon lui ayant promis Matignon en cas de victoire, son éphémère candidature n’aura en définitive prospéré qu’une seule petite journée, jusqu’au soir du lundi 6 mars et l’adoubement définitif de Fillon par le comité politique.

François Baroin me téléphonera le lendemain pour me remercier de mon appel en sa faveur. Il ne me cachait pas sa consternation face à l’attitude de Fillon à l’égard de la justice. Il me fit part de son pessimisme quant à nos chances de qualification avec Fillon. Plus rien à voir avec le visage souriant qu’il avait affiché la veille au Trocadéro. Il mènera campagne tambour battant aux côtés d’un candidat dangereusement affaibli et dont il ne croyait pas lui-même à ses réelles chances de succès.

Pourquoi Baroin n’a-t-il pas osé s’affranchir de Fillon ? Pourquoi n’a-t-il pas eu l’audace du fondateur de En Marche !

Il restait encore deux mois de campagne. Tout était encore possible.

Extrait de "Qui imagine le Général De Gaulle mis en examen ?" de Georges Fenech aux Editions First

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

02.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

07.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Phélé
- 03/07/2017 - 02:02
Fenech, le juge qu'on n'aurait pas aimé avoir pour juge...
Si l'on se plonge dans le regard de cet homme, on y verra toute la cruauté d'un prédateur de prétoire de la race de ceux qui font se retourner Saint Louis dans son sépulcre... Une belle gueule de traître complète le portrait. En effet, tous ces articles de ce juge-justicier dans Atlantico sont agaçants mais montrent une fois de plus que bien des magistrats ont choisi ce métier de façon perverse, fascinés par les personnages glauques à la Vidocq ou à la St Just. Ils ne sont pas que des juges rouges et massacrent aussi les espoirs de justice à droite.
Ce personnage est méprisable, son ego est incommensurable. Il discrédite la justice et n'a rien à faire sur ce site.
cerimo
- 02/07/2017 - 23:31
DUR, DUR
Pas facile de trouver parmi ces gens un seul qui pense a la France plus qu'a lui même
Ouligan
- 02/07/2017 - 22:27
En forme d'evidence pour qui?
Certainement pas pour la majorité des electeurs de droite qui avaient fait un choix on ne peu plus clair lors de la primaire alors que Baroin soutenait Sarkozy.Quand a Baroin il ne faut pas oublier son attitude au Trocadero tandis qu'il attendait d'etre sur qu'il y ait du monde avant de mettre son nez a la fenétre,sans se préoccuper une fois la place remplie de savoir si une grande partie de l'assistance était ou non composée d'une majorité de gens de "sens commun".
Baroin ou l'opportunisme en politique avec comme seule évidence la certitude qu'il aurait conduit la méme politique que Macron comme en temoigne sa précipitation a edulcorer le programme de Fillon,encore par opportunisme avec le succés electoral que l'on sait.Un éternel espoir ce Baroin