En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants ?

02.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

03.

Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

06.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

07.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

05.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
décryptage > France
Ensauvagement

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

il y a 4 min 4 sec
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 55 min 50 sec
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 1 heure 28 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 1 heure 33 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 15 heures 32 sec
pépite vidéo > Environnement
Filière menacée
Pesticides : une dérogation accordée par le gouvernement pour sauver la culture de la betterave
il y a 16 heures 32 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 17 heures 48 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 20 heures 24 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 21 heures 29 min
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 49 min 17 sec
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles pourrait s’exposer Emmanuel Macron

il y a 1 heure 2 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 1 heure 19 min
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants ?

il y a 1 heure 31 min
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 1 heure 33 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 15 heures 39 min
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 17 heures 16 min
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un mineur de 16 ans mis en examen pour "destruction volontaire"
il y a 19 heures 42 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 21 heures 5 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 23 heures 56 min
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Ambigu

Les ambiguïtés de la relation Macron Poutine

Publié le 29 juin 2017
Les relations qui semblent s’instaurer entre le nouveau président Macron et son homologue Poutine, quoiqu’elles marquent un progrès par rapport au temps de Hollande, restent marquées du sceau de l’ambiguïté.
Roland Hureaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Hureaux a été universitaire, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.Il est l'auteur de La grande démolition : La France cassée par les réformes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les relations qui semblent s’instaurer entre le nouveau président Macron et son homologue Poutine, quoiqu’elles marquent un progrès par rapport au temps de Hollande, restent marquées du sceau de l’ambiguïté.

On pouvait craindre  le pire : la liste des soutiens de Macron ressemblait  furieusement à un comité anti-Poutine ; rien dans les idées du nouveau présidentqui laissâtespérer unchangement par rapport à la ligne Hollande.

Une ouverture aux effets mitigés

L’invitationlancée au président russe à  venir célébrer le 300e anniversaire de la visiteà Versailles du tsar Pierre le Grand a été à cetégardune heureuse surprise - dont la genèseexacte reste  à éclaircir. Elle a failli être gâchée par l’arrogance du nouveau président français lors  l’entretien bilatéral où  les leçons de démocratie alternaient, dit-on,  avec les accusations touchant  les questions de l’Ukraine et de la Syrie.  Macron ne semblait pas  s’être libéré de la doxa otanienneselon laquelle Poutine  est un  dictateur et un agresseur et  les dirigeants de l’OTAN des démocrates et   des défenseurs du droit, un point de vue qui ne tient évidemment pas compte du fait que la grande majorité des violations du droitinternationaldepuis 20 ans  ont été  commises par l’Occident, ni que la disqualification  judicaire de concurrents   n’est pas le propre de la Russie.

Mal venue  aussi ont paru, lors de la conférence de presse conjointe les critiques de Macron contre  les deux médias  sous  influence russe, RT et Radio-Spoutnik, dont 98% des Français ignoraient l’existence. Ils auraient  colporté pendant la campagne des bruits sur son homosexualité…Une rencontre de ce niveau était-elle bien le lieu pour une  telle mise en cause ? Gage sans conséquence à la camarilla antirusse qui l’a porté au pouvoir ?

Rappelons aussi que la France participe aux prochaines manœuvres de l’OTAN aux frontières de la Russie ( imaginons que la Russie organise des manœuvres « défensives » au nord du Mexique !)  .

Il semble cependant que , malgréces accrocs,  les points de vue des partenaires se soient rapprochés. Qu’ils soient    tombés   d’accord pour  dire que leur ennemi commun était le terrorisme islamiste n‘est pas une révolution  : tout le monde en convient  depuis longtemps même ceux qui le soutiennent en douce.  Sur  l’Ukraine,  chacun reste sur ses positions  . Sur la Syrieen revanche, Macronsembleavoirrenoncé à faire du retrait du président Bachar el Assad une condition  préalable au retour à la  paix. Cette exigence maintenue par Obama et Hollande, et même,par intermittence,par Trump, constituait  non seulement une entorse  au principe de non – ingérence mais un blocage absolu au processus de  paix ,  les Russes n’étant  pas prêts  à lâcherAssad, au moins sous la pression  occidentale.

Une ligne encore incertaine

Il reste cependant bien des ambiguïtésdans la position de Macron  : il vient de  s’ associer à Trump pour menacer la Syrie d’une interventionmilitaireen cas de nouvelle utilisation d’armeschimiques. Or les prétendus recours aux  armes chimiques par Assad se sont  avérés  chaque fois des  provocationsde ses adversaires destinées à le discréditer. Elles visent  aussi à offrir un alibià  une interventionmilitaire, destinée à empêcher  l’Etat syrien de consolider sa  position et donc à  faire obstacle au retour de  la paix. Il y a   tout lieu d’être inquiet de cette déclaration.

Malgré les accrocs   qui ont marqué la visite de Poutine à Versailles,  les diplomates russes ne tarissent pas d’éloges à l’égard  de Macron et considèrentqu’il a réalisé une véritableouverture. Il semble connaître bien mieux l’histoirefranco-russe que ses prédécesseurset ne pas montrer une inféodation aussi puérile que celle de Hollandeaux Américains.

Durant la campagne électorale française, les Russes avaient tout faitpour ne  pas avoir l’air de vouloir  influencer l’élection, dont leurs observateurs avaient  sans doute anticipé le résultat .  Rien ne laisse supposer en particulier qu’ils soient derrière  la publication des « Macron leaks » , soit de 15 Giga-octets de courriels échangés dans son équipe. Venus le vendrediprécédentle second  tour et ne  contenant rien de très compromettant, ils ne pouvaient de toutes façons avoir d’impact  sur l’élection, tout au plus servir d’avertissement discret. 

Il s’en faut en tous les cas de beaucoup que la ligne de Macron à l’égard des problèmes diplomatiques les plus brûlants , en particulier des questions qui touchent la Russie, soit  encore claire aux yeux du public et peut-être même  dans sa tête.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 29/06/2017 - 10:30
Gros sabots
Cela n'est pas étonnant , la stratégie habituelle cousue de fil blanc continue . Malheureusement pour lui, Poutine n'est pas aussi manipulable que les 24 % d'èlecteurs macroniens .
von straffenberg
- 29/06/2017 - 09:32
Macron Poutine
Macron a fait l'erreur de vouloir s'imposer par la communication face à un fin politicien qui à mon avis - et cela n'engage que moi - dépasse intellectuellement beaucoup de décideurs politiques occidentaux .Il eut été préférable de recréer les conditions d'un vrai dialogue ainsi que des relations fortes dont nous avons tant besoin sans pour autant négliger l'oncle Sam
Bien mal en a pris à notre Président puisque Poutine a recadré habilement Macron quelques temps après ,fait discrètement passé sous silence dans la majorité des médias .