En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

04.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

05.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

06.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

07.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > International
Emprise
Le Parlement chinois a adopté la mesure controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong
il y a 16 min 9 sec
light > Science
Sage décision
Le premier lancement habité de SpaceX a été reporté à samedi en raison du mauvais temps
il y a 1 heure 23 min
pépites > Politique
Disparition
Claude Goasguen, député LR de Paris, est mort d'un arrêt cardiaque après avoir été atteint par le Covid-19
il y a 2 heures 44 min
décryptage > International
Tensions

Pourquoi Trump s’en prend à l’OMS ?

il y a 3 heures 36 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette
il y a 4 heures 14 min
décryptage > Défense
"Opération dignité"

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

il y a 4 heures 35 min
décryptage > Société
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

il y a 5 heures 19 min
décryptage > Politique
Baudruche ?

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

il y a 6 heures 32 min
décryptage > Société
Boom du complotisme

Après l’économie en 2008, la science prend une claque dans l’opinion en 2020 : quel avenir pour la connaissance ?

il y a 6 heures 54 min
light > Politique
Bras de fer avec Twitter
Donald Trump menace de "fermer" les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
il y a 18 heures 37 min
pépites > Economie
Forte augmentation
Impact du coronavirus : le chômage atteint en France son plus haut niveau depuis 1996
il y a 56 min 33 sec
pépite vidéo > Santé
Assurance maladie
Brigades Covid-19 : les enquêteurs ont débuté leur mission pour retracer les cas contacts
il y a 1 heure 55 min
décryptage > Politique
Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

il y a 3 heures 24 min
décryptage > International
Relations internationales

Coronavirus : deux leçons géopolitiques majeures

il y a 3 heures 50 min
décryptage > France
Elle est toujours vivante

Vous avez aimé la "France périphérique" de Christophe Guilluy. Raymond Depardon, le plus grand photographe français vivant, l’a mise en image

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Europe
Prix de la pandémie

750 milliards d’euros pour la relance européenne : attention à ne pas oublier les PME

il y a 4 heures 46 min
décryptage > High-tech
Censure par algorithme

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

il y a 6 heures 15 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Angela Merkel va réussir la fin de son mandat en déboulonnant les dogmes politiques auxquels les Allemands étaient si attachés

il y a 6 heures 44 min
pépites > Politique
Campagne des municipales
Agnès Buzyn regrette le terme de "mascarade" et confirme sa volonté de ne "pas laisser à Anne Hidalgo les pleins pouvoirs" à Paris
il y a 17 heures 37 min
pépites > High-tech
Outil numérique
Assemblée nationale : les députés votent en faveur de l'application de traçage StopCovid
il y a 19 heures 25 min
© Reuters
© Reuters
Qui a volé ?

9 milliards de "trou" dans les comptes publics : à qui profite le crime de l'insincérité budgétaire ?

Publié le 29 juin 2017
Au plan technique, la Cour des comptes vient hélas de confirmer – sous forme d'un audit des comptes publics – un dérapage de près de 10 milliards du déficit budgétaire qui s'élève déjà à 72 milliards d'euros. Autrement dit, l'épaisseur du trait que François Hollande laisse, à titre d'ardoise, à Emmanuel Macron est de plus de 12% du déficit voté en loi de finances.
Jean-Yves Archer est économiste, spécialisé en Finances publiques. Il dirige le cabinet Archer, et a fondé le think tank économique Archer 58 Research. Né en 1958, il est diplômé de Sciences-Po, de l'ENA (promotion de 1985), et est titulaire d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Yves Archer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Yves Archer est économiste, spécialisé en Finances publiques. Il dirige le cabinet Archer, et a fondé le think tank économique Archer 58 Research. Né en 1958, il est diplômé de Sciences-Po, de l'ENA (promotion de 1985), et est titulaire d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au plan technique, la Cour des comptes vient hélas de confirmer – sous forme d'un audit des comptes publics – un dérapage de près de 10 milliards du déficit budgétaire qui s'élève déjà à 72 milliards d'euros. Autrement dit, l'épaisseur du trait que François Hollande laisse, à titre d'ardoise, à Emmanuel Macron est de plus de 12% du déficit voté en loi de finances.

"Les chiffres avancés en matière de déficit ne passeront pas le crible de l'avenir". Cette phrase on ne peut plus claire est issue d'un texte rédigé pour Atlantico (et mis en ligne le 23 Septembre 2016).

Après une analyse posée de l'environnement économique et du budget pour 2017, il m'était apparu – dès l'Automne dernier - que trop d'approximations étaient au rendez-vous des travaux du duo Sapin – Hollande.

Au plan technique, la Cour des comptes vient hélas de confirmer – sous forme d'un audit des comptes publics – un dérapage de près de 10 milliards du déficit budgétaire qui s'élève déjà à 72 milliards d'euros.

Autrement dit, l'épaisseur du trait que François Hollande laisse, à titre d'ardoise, à Emmanuel Macron est de plus de 12% du déficit voté en loi de finances.

On est loin des 2,7% annoncés à renfort de coups de cymbales par Michel Sapin : on tangente en réalité les 3,2% du PIB à titre de déficit de l'Etat.

Belle performance de l'élu de Corrèze qui auto-glorifie son bilan et qui omet pourtant de dire que la France a de surcroît bénéficié de l'alignement des planètes en 2016 : parité de l'Euro compatible avec les exportations, taux d'intérêt bas, maintien en 2016 du prix du pétrole en baisse soit un équivalent d'effet relance chiffré à près de 16 milliards d'euros par Coe-Rexecode ( voir analyses étayées de Denis Ferrand)

Cette dernière année de gestion des finances publiques n'a pas été hasardeuse, elle a été non sincère car le Parlement a été amené à voter sur une loi de finances dont la présidence de la République et Bercy connaissaient les tares d'élaboration.

Il n'y a pas eu de grande rupture conjoncturelle en 2016 qui pourrait justifier les dérapages stigmatisés par la Cour des comptes. Dès lors, on ne peut que crier au loup car le flou a été une tactique d'enfumage de la Nation et de Bruxelles.

Si la dérive des coûts sécuritaires consécutive aux attentats de 2015 et aux opérations militaires extérieures (Opex) dépasse le milliard, force est de constater que les autres dérapages résultent d'une approche clientéliste de la hollandie crépusculaire. Coût des 300.000 chômeurs mis en formation, coût de la hausse du point d'indice des fonctionnaires ( avec impact sur les engagements hors-bilan de l'Etat qui incluent la charge des pensions civiles et militaires ), plan de 3 milliards ( différés dans le temps ) pour la Guyane, baisse de l'impôt sur le revenu pour les catégories modestes avec effet dès le 1er janvier 2017, etc sont autant de coups de canifs à la rigueur budgétaire.

Avec François Hollande, il y a bien eu deux poids deux mesures et les efforts ont été largement supportés par les classes moyennes qui n'intéressaient guère le candidat potentiel à sa propre succession.

Face à cette situation, le trio Macron – Philippe – Le Maire peut appeler à davantage de rigueur et sortir le marteau-pilon de la fiscalité. Attention à cette tentation d'orthodoxie budgétaire qui verrait alors le PLF pour 2018 porter plus de 20 milliards de hausse de CSG ( en contrepartie des baisses promises de charges sociales ) et les 10 milliards de comblement de l'ardoise.

J'ai beaucoup écrit sur la dette et respecte – comme tout un chacun – le principe consistant à ne pas refiler le bébé aux générations futures.

Toutefois, après analyse posée, j'estime préférable de souscrire un endettement additionnel de 10 à 15 milliards plutôt que de se lancer dans un budget contra-cyclique qui ne manquerait pas de porter atteinte à l'embellie conjoncturelle que nous avons la joie d'expérimenter depuis quelques semaines, hors effet Macron s'entend.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

04.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

05.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

06.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

07.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ombelia
- 02/07/2017 - 09:45
Le trou comblé par l'augmentation de la CSG
Heureusement que Macron qui connaissait avant son élection l'ampleur du trou avait prévu dans son programme l'augmentation de la CSG sur le dos des retraités "aisés" qui seront les vrais tondus du gouvernement Macron. Et ils vont payer les nouvelles dépenses de Macron 1er, la dernière en date étant celle du Congrès pour permettre à Macron de prêcher la bonne parole aux moutons français qui l'ont élu.
mgt
- 30/06/2017 - 13:22
Macron vous a entubé
Macron est un clone de hollande , donc meme politique : augmentation des impots , faux controle des depenses publics et promesses non tenues 50 % des français l'ont pressenti
Atlante13
- 30/06/2017 - 11:02
Vive le socialisme !
Vive Hollande, Valls, Sapin, Eckert, Macron... Pendant 5 ans, ils ont dirigé la France car ils avaient TOUS les pouvoirs, et depuis la première année n'ont cessé de nous mentir. Les valeurs de la gauche, les voila en réalité, le mensonge et l'irresponsabilité. Et le fumeux Parquet National Financier a condamné Fillon sur ordre de la gauche, mais pourquoi ne s'occupe-t-il pas du duo Sapin/Eckert qui lui a détourné près de 9 milliards d'euros et ne rend des comptes à personne?