En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

03.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

04.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

05.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

04.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

05.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 1 heure 5 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 1 heure 21 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 1 heure 35 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 1 heure 49 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 2 heures 27 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 2 heures 35 min
décryptage > Economie
Phénoménale dette

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

il y a 2 heures 36 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 16 heures 26 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 17 heures 22 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 1 heure 23 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 1 heure 45 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 2 heures 30 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 2 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 15 heures 28 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 17 heures 1 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 19 heures 17 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Bertrand-Wauquiez

En route pour une nouvelle guerre des droites (mais sans retrouver le RPR et l'UDF d'antan)

Publié le 26 juin 2017
Xavier Bertrand dans une interview dispensée au JDD a confié que les deux droites qui restent au sein des Républicains sont irréconscilliables. Si deux groupes distincts émergent d'une scission, nous seront tout de même loins du RPR et de l'UDF d'antan.
Christian Bidégaray
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Bidégaray, professeur de Droit public et de Science politique, a effectué l’essentiel de sa carrière à l’Université de Nice où il fut successivement président de la Section de Droit public puis de Science politique. Il est le fondateur de la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Bertrand dans une interview dispensée au JDD a confié que les deux droites qui restent au sein des Républicains sont irréconscilliables. Si deux groupes distincts émergent d'une scission, nous seront tout de même loins du RPR et de l'UDF d'antan.

En partant de l'interview de Xavier Bertrand dans le JDD qui constate que les deux droites qui restent au sein des Républicains n'ont pas envie de vivre ensemble. Et si la droite se reconstruisait en 2 pôles distincts, est-ce que ce serait pour autant un simple retour au RPR est à l' UDF?

Christian Bidégaray : Au sein des Républicains ils ont réussi à sauver une centaine de sièges. Bertrand a tout à fait raison de dire que la crise est là depuis bien plus longtemps. Il y avait des affaires internes qui remontent à l'affaire Bygmalion ou encore la scission du groupe de Fillon par rapport à Copé. Il y a un problème de guerre des chefs comme toujours à droite. A l'intérieur des Républicains ex UMP il y avait les gens de sensibilité ex UDF centriste. Des gens qui étaient en accord sur le libéralisme économique mais en désaccord sur la dérive droitière identitaire, la ligne Buisson. C'est Raffarin le premier qui a inventé le mot constructif. De même manière au sein de la droite il y a des gens qui se sentent plus proches de la ligne Macron que de la droite dure Wauquiez.

Quand on revient à la formation du RPR c'est Chirac qui va entrainer la défection d'une dizaine de parlementaires de l'UDR au moment de la candidature de 74 de Valérie Giscard d'Estaing. Après la nomination de Chirac à Matignon, l'UDR a été obligé de se ranger derrière Chirac. C'est à ce moment que Chirac créé le RPR et devient maire de Paris. En face VGE créera l'UDF. L'UDF  a toujours été une nébuleuse des multiples partis centristes qui existaient déjà. Chirac au contraire créera un parti centralisé à la botte du chef avec un sous-chef qui était Juppé.

Pour revenir à la situation actuelle maintenant, le problème c'est que les deux hommes étaient des "chefs". Les Républicains aujourd'hui manquent cruellement de l'incarnation d'un chef. Ce n'est pas Baroin qui va y arriver, Bertrand propose Pécresse mais elle n'a pas, me semble-t-il, l'autorité d'un Chirac.

Même chose du côté des "constructifs". Il y a Thierry Solère qui semble être la tête de pont mais il est très loin de l'incarnation du pouvoir comme pouvait l'être Giscard.

On peut donc à la dois tracer des parallèles entre ces deux lignes qu'ont été le RPR et l'UDF d'un côté et Bertrand et Wauquiez de l'autre. A ceci près que bon nombre aussi de centristes libéraux pros européens sont passés chez Macron. On a une UDF réduite donc et la recomposition me paraît plus complexe que ne l'était la création du bipartisme RPR UDF.

Jusqu'à quel point peut-on faire une comparaison entre Laurent Wauquiez qui serait l'incarnation du RPR d'une part et Xavier Bertrand qui serait l'incarnation de l'UDF?

Je ne vois pas très bien Bertrand assimilable à l'UDF. Dans son discours que dit-il? Il est quand même dans la ligne droite de ce qu'était une tendance sociale du RPR. Les gaullistes sociaux existaient de tout temps. Mais Bertrand ne me semble pas incarner cette ligne libérale classique du giscardisme ou de l'UDF des années 74 à 80. Puis il dit clairement qu'il préfère rester dans sa région que d'aller se confronter aux problèmes internes du parti donc je pense qu'il attend que tout cela se décante et que les chefs se tuent entre eux et il pense à 2022. Il compte sur ses succès locaux pour appuyer plus tard une candidature.

Wauquiez par contre effectivement il peut incarner certains moments de la vie du RPR. Je pense à l'appel de Cochin. A ce moment-là Chirac incarnait une droite antieuropéenne qui voyait le "parti de l'ennemi" etc. Wauquiez me semble-t-il essaye de s'imposer en reprenant à son compte la ligne droitière de Sarkozy, la ligne Buisson. Le parallèle entre le RPR ancien est Les Républicains est seulement en parti vrai. Il y avait déjà dans le RPR des lignes de fractures qui se sont développées au sein de l'UMP et qui aboutissent aujourd'hui au LR canal historique et LR constructifs.

On peut donc esquisser des parallèles sur les divisions de la politique à droite mais il me semble que les choses sont plus compliquées.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberte5
- 26/06/2017 - 18:34
Les situations ne sont pas comparables.
Tout a changé.Nous avons 10% de chômeurs, une pauvreté en augmentation, la déliquescence de l'éducation nationale, une insécurité grandissant, un islam conquérant, une immigration exponentielle etc. Les réponses à tous ces problèmes ne peuvent être les mèmes que dans les années 80 et 90. Pour la droite tout est à reconstruire et pas seulement à la marge.


Jean-Benoit
- 26/06/2017 - 11:07
Tout à fait ......
Parfaitement d'accord avec Zola ci-dessus !
Qu'ils pensent d'abord au peuple Francais avant leurs carrières et ils serons plus convaincants , faut-il encore qu'ils en soient convaincus eux-memes !
J'accuse
- 26/06/2017 - 07:53
L'élection de Macron, c'est d'abord leur faute
Combien de temps ces politicards vont-ils mettre pour se rendre compte que leurs éternelles querelles d'égos et batailles carriéristes sous couvert de supposées divergences politiques desservent tout le monde, et surtout eux? Apparemment pas avant qu'ils soient tous morts par dégoût des électeurs.