En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
© Antoine Jeandey - WikiAgri
Traitement médiatique
Pourquoi le paysan victime d’un assaillant radicalisé est-il oublié des médias ?
Publié le 25 juin 2017
Le lundi 19 juin, deux attentats perpétrés par des assaillants radicalisés sont connus. Le premier, une tentative avortée de peu sur les Champs-Elysées à Paris. Le second a eu lieu la veille au soir, en pleine moisson, dans un champ du Lot-et-Garonne, avec un agriculteur poignardé. Pourtant, seul le premier a fait l’objet d’une forte reprise médiatique...
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le lundi 19 juin, deux attentats perpétrés par des assaillants radicalisés sont connus. Le premier, une tentative avortée de peu sur les Champs-Elysées à Paris. Le second a eu lieu la veille au soir, en pleine moisson, dans un champ du Lot-et-Garonne, avec un agriculteur poignardé. Pourtant, seul le premier a fait l’objet d’une forte reprise médiatique...

Deux faits similaires, dans les deux cas avec des assaillants radicalisés. L’enquête qui suit l’attaque des Champs-Elysées est médiatisée, à juste titre : quel arsenal dans le véhicule ? Depuis quand l’assaillant était-il radicalisé ? Etait-il fiché ? Avait-il des complices ? Existe-t-il toujours un risque avec cet individu ou les connaissances qu’il aurait pu avoir ? Autant de questions légitimes dans un cas comme celui-ci, et finalement une certaine logique à voir ce fait de terrorisme tenir la Une des principaux médias pendant plusieurs jours.

Mais que penser de l’autre attentat terroriste, quasi simultané donc, perpétré dans le Lot-et-Garonne ? De l’agriculteur invité à arrêter sa moissonneuse par une ou deux personnes (cette enquête-là est beaucoup moins médiatisée, certaines questions n’ont pas de réponses), et qui reçoit un coup de couteau par un assaillant criant « Allah Akbar » ? Avec derrière l’arrestation d’une personne assignée à résidence pour « apologie du djihadisme » ? (un article de WikiAgri décrit les faits).

Cette attaque a certes été évoquée, mais principalement au niveau de la presse locale (nous sommes près d’Agen, donc Sud-Ouest et La Dépêche), à peine au niveau national (quelques informations dans Le Parisien notamment). Et surtout, plus rien les jours suivants.

Question, pourquoi cette différence de traitement ? S’il semble évident que les Champs-Elysées – avec toute la foule qui y circule sans cesse et qui peut donc se sentir concernée – doivent passer avant, le champ agricole a quasiment été occulté. Alors qu’il signifie tout de même que la radicalisation concerne désormais chacun, où que l’on soit, quelle que soit son activité...

Ces derniers temps, plusieurs faits concernant des agriculteurs n’ont eu que de très faibles reprises au niveau des médias nationaux. Et du coup, un sentiment d’abandon commence à monter dans les campagnes.

L’« affaire » de l’agriculteur abattu par des gendarmes près de Mâcon le 20 mai dernier est peut-être imputable au comportement de Jérôme Laronze, qui aurait tout de même choisi de foncer vers les uniformes au volant de sa voiture... Mais les informations manquent sur l’enquête, et de fait, le doute s’installe. Ce mardi 20 juin, un mois après, deux rassemblements d’agriculteurs (à Mâcon et à Charroux dans la Vienne) étaient organisés en mémoire du disparu. Ils étaient 400 d’un côté, une cinquantaine de l’autre, ils sont « restés calmes »... Il n’empêche, il existe des foyers propres à des soulèvements, à des jacqueries (je vous renvoie à cet article qui date d’il y a un an, mais toujours d’actualité ). Pour beaucoup de ses confrères, Jérôme Laronze a été abattu parce qu’il était agriculteur, alors qu’une « autre solution » aurait pu être trouvée. Cette interprétation des faits est impossible à vérifier en l’état, mais aussi à contredire. Et une chose est sûre : elle ne serait sûrement pas venue à l’esprit de quiconque s’il n’y avait un contexte général de défiance ressentie par les agriculteurs vis-à-vis de la société. 

Et l’une des causes à ce sentiment grandissant d’injustice tient dans l’indifférence reprochée aux médias nationaux. L’attentat perpétré dans le Lot-et-Garonne a même été rapporté comme étant une « altercation » entre l’agriculteur et son agresseur dans un entrefilet d’un média national, là où les grands titres s’attardent sur le « terrorisme » perçu aux Champs-Elysées.

« Altercation » dans les campagnes, « terrorisme » dans la capitale, la sémantique est cruelle... Une différence de traitement qui génère aussi des conséquences politiques (d’élection en élection, l’électorat agricole, pour sa majorité, mute de la droite républicaine vers le FN), et qui est donc à l’origine de révoltes (un cas isolé pour l’instant avec Jérôme Laronze, mais demain ?).

Depuis les « rat des villes » et « rat des champs » de Jean de la Fontaine, n’a-t-on pas évolué et réussi à rapprocher les deux ?

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Reconstruction de Notre Dame : Emmanuel Macron prend-il le risque du « too much » ?
05.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
06.
Notre Dame brûla et obligea la France à se souvenir qu'elle fut catholique…
07.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jerome69
- 27/06/2017 - 09:32
ça fait longtemps
que je fuis radio France et ses diverses tentacules audio ou vidéo.
j ecoute BFM buissness à certaines heure notamment le matin pour des infos économiques( JeanMarc Daniel) et puis quelques sites d infos pour le reste
Djib
- 27/06/2017 - 09:29
Le Lot et Garonne fait partie de ces régions du sud ouest
où les calicots préconisant l'accueil des immigrés illégaux fleurissent sur les murs des églises, des temples et des mairies.
Hier socialistes pavloviens,, aujourd'hui macronistes à la sauce "plus belle la vie", ce fait divers ne doit pas distraire les moutons qui se précipitent en bêlant vers ceux qui les égorgent.
joseph jean
- 26/06/2017 - 20:19
résistance
faites comme moi plus de tv plus de radio a par les stations de musique ,les infos je vais les chercher sur le web , je fais pleins d'autres choses , ma vie a changé , je ne reviendrai pas en arrière. Ca vaut le coup d'essayer .