En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

04.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

LR : le tigre de papier

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 11 heures 2 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 13 heures 28 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 17 heures 23 min
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 18 heures 52 min
décryptage > International
Disparition passée inaperçue

Avec la mort du sultan d'Oman, quel avenir pour la diplomatie conciliatrice au Moyen-Orient ?

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Attentat de Charlie Hebdo, entraves à la laïcité : vers le rétablissement du délit de blasphème ?

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

il y a 18 heures 56 min
décryptage > Religion
Au nom de l'islam

Malik Bezouh : « Le fondamentalisme musulman ne sera pas défait à coups de proclamation de morale creuses »

il y a 19 heures 16 min
décryptage > Economie
Une bromance

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

il y a 19 heures 55 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 12 heures 33 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 15 heures 57 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 18 heures 6 min
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 18 heures 51 min
décryptage > Politique
On a besoin de lui !

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

il y a 18 heures 53 min
décryptage > International
Contre-intuitif

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : les dérives de la gestion administrative et du manque d’engagement et de courage du pouvoir politique

il y a 18 heures 56 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Paris brûle-t-il ? : les Gilets jaunes face au "mépris" d’Emmanuel Macron

il y a 18 heures 56 min
décryptage > Politique
Etre pris la main dans le sac

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

il y a 19 heures 37 min
décryptage > Politique
La factrice sonne toujours deux fois

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

il y a 20 heures 21 min
© D.R.
© D.R.
Bonnes feuilles

Fiasco total et mauvais drame : "L'affaire du petit Grégory" ou le plus beau ratage d’enquête du siècle

Publié le 24 juin 2017
Une goutte de sueur, un cheveu, une odeur ou une image capturée par une caméra de vidéosurveillance en disent parfois plus que de longs témoignages. Ce sont ces traces que les spécialistes de la police technique et scientifique (PTS) collectent, analysent et comparent. Malgré les représentations populaires que nous avons de ces experts en pleine action, leur travail reste méconnu. Extrait de "Les experts entrent en scène : la révolution de la science criminelle" de Richard Marlet, aux Editions First (1/2).
Commissaire divisionnaire honoraire, Richard Marlet a dirigé les services de l'identité judiciaire et de la documentation criminelle du 36 quai des Orfèvres. Il vient de publier Les experts entrent en scène : la révolution de la science criminelle,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Richard Marlet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Commissaire divisionnaire honoraire, Richard Marlet a dirigé les services de l'identité judiciaire et de la documentation criminelle du 36 quai des Orfèvres. Il vient de publier Les experts entrent en scène : la révolution de la science criminelle,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une goutte de sueur, un cheveu, une odeur ou une image capturée par une caméra de vidéosurveillance en disent parfois plus que de longs témoignages. Ce sont ces traces que les spécialistes de la police technique et scientifique (PTS) collectent, analysent et comparent. Malgré les représentations populaires que nous avons de ces experts en pleine action, leur travail reste méconnu. Extrait de "Les experts entrent en scène : la révolution de la science criminelle" de Richard Marlet, aux Editions First (1/2).

Le 16 octobre 1984, ce qu’on a coutume d’appeler l’affaire Grégory débute. Plus de 30 ans plus tard, elle n’a pas connu son épilogue. S’il est difficile de la résumer en quelques lignes, un sous-titre vient tout de suite à l’esprit : le plus beau ratage d’enquête du siècle.

Ce jour-là, Christine Villemin est occupée à son repassage. Devant le pavillon, Grégory joue sur un tas de sable. À 17 h 20, elle constate la disparition de son jeune fils de quatre ans. Elle se précipite chez la nourrice, mais l’enfant n’y est pas. Il est recherché en vain dans le voisinage. Christine signale la disparition aux gendarmes. À 17 h 30, l’oncle de Grégory reçoit un inquiétant appel téléphonique : « Je me suis vengé du chef. J’ai kidnappé son fils, je l’ai étranglé et jeté dans la Vologne. Sa mère le cherchera mais ne le retrouvera pas. Ma vengeance est faite. » L’oncle reconnaît cette voix rauque. Celle d’un corbeau qui, depuis trois ans, harcèle la famille Villemin par ses coups de téléphone ou ses courriers. En 1982, elle avait déposé plainte et sur les conseils des gendarmes les appels avaient été enregistrés.

À 21 h 30, le corps de Grégory est retrouvé, coincé dans la rivière. Il a les mains et les jambes liées par des cordelettes. C’est un assassinat.

Dès le lendemain, un courrier arrive chez les Villemin. «  J’espère que tu mourras de chagrin, le chef  ! Ce n’est pas ton argent qui pourra te redonner ton fils. Voilà ma vengeance, pauvre con.  » Incroyable audace d’un assassin qui revendique son geste. Cette affaire qui aurait dû « sortir » comme disent les policiers, va s’emballer, connaître des rebondissements dignes d’un mauvais drame judiciaire et aboutir à un fiasco.

Tout est allé de travers dès le début. La scène de crime primaire, l’endroit où le petit corps a été découvert, n’est absolument pas protégée. Les curieux, les journalistes piétinent le sol, effaçant les traces qui pouvaient s’y trouver. Les environs ne font pas l’objet de recherches minutieuses. Ce n’est que trois semaines plus tard que l’on retrouve une seringue et une capsule d’insuline qui aurait pu servir à neutraliser l’enfant. Cette scène de crime secondaire est aussi maltraitée que la première. Pas de traces de souliers ou de pneumatiques à exploiter.

L’autopsie ne permet pas de répondre aux questions évidentes  : où, quand, comment Grégory a trouvé la mort. Les prélèvements effectués au moment de l’autopsie sont mal réalisés ou en quantités insuffisantes. On ne saura jamais d’où vient l’eau retrouvée dans ses poumons. De la Vologne  ? D’une baignoire  ? Des spécialistes en écriture manuscrite ont travaillé sur les courriers du corbeau, mais le juge n’a pas respecté le Code de procédure pénale. Leurs conclusions sont annulées. Des traces de foulage qui mettaient en révélation les initiales « LB », signature de Bernard Laroche, ne peuvent être photographiées, le courrier ayant été recouvert de poudre magnétique pour révéler les traces digitales…

Bernard Laroche est inculpé puis remis en liberté. Jean-Marie Villemin le tue d’un coup de fusil. Les gendarmes sont dessaisis au profit du service régional de police judiciaire de Nancy qui privilégie, quant à lui, la thèse « Christine Villemin ». Elle est arrêtée et incarcérée. Marguerite Duras s’enflamme dans Libération « Christine V. la mère sublime, forcément sublime ». Elle bénéficiera d’un non-lieu sans réserve à l’occasion d’une nouvelle instruction. Avec les progrès de la génétique, de nouvelles expertises sont réalisées sur les cordelettes, les vêtements de Grégory, les timbres des lettres du corbeau. Elles n’apporteront aucun élément probant.

Suite à cette affaire, la gendarmerie nationale24 piquée au vif retient la leçon et décide de construire un édifice cohérent englobant tous les aspects de la criminalistique. En 1976 avait déjà été créé le service technique de renseignement judiciaire et de documentation (STRJD) chargé de l’harmonisation de l’exploitation des empreintes digitales et de la documentation criminelle (depuis 2015, il porte le nom de service central de renseignement criminel – SCRC).

Extrait de "Les experts entrent en scène : la révolution de la science criminelle" de Richard Marlet, aux Editions First

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

03.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

04.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

M'jid el Guerrab (plus connu sous le sobriquet de "l'homme au casque") va-t-il reprendre du service auprès de Ségolène Royal ?

07.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

03.

LR : le tigre de papier

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires