En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Derrière les feux en Amazonie, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis

05.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

06.

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

"François Hollande a toujours été libéral, mais il manque de courage pour l'assumer publiquement"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 6 heures 54 min
pépite vidéo > International
Epicentre
L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans
il y a 9 heures 13 min
pépites > Politique
Secret de polichinelle
Municipales à Paris : Anne Hidalgo devrait officialiser sa candidature "dans les prochaines semaines"
il y a 10 heures 42 min
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 12 heures 34 min
light > Insolite
"Pleure pas nostalgie"
Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion
il y a 13 heures 35 min
pépites > Politique
Vision politique
Valérie Pécresse plaide pour un "choc d'autorité" sur la question de l'immigration
il y a 14 heures 29 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de "phénomènes aériens non identifiés" ; Un fossile rare datant de 10 millions d’années éclaire l’évolution de l’Homme
il y a 17 heures 4 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Les aléas financiers : l'épée de Damoclès au-dessus des agriculteurs

il y a 17 heures 18 min
décryptage > Education
Plus vert que ça tu meurs

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

il y a 17 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les quatre coins du cœur" : un roman "inédit" de Françoise Sagan, publié aux éditions Plon

il y a 17 heures 45 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 7 heures 26 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
Journée sans voiture : les images surréalistes des rues de Paris
il y a 9 heures 54 min
pépites > Société
Engagement
Extension de la PMA : Agnès Buzyn ne partage pas les réserves émises par l'Académie de médecine
il y a 11 heures 22 min
pépites > Justice
Cour de justice de la République
Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard sous la menace d’un procès
il y a 12 heures 59 min
décryptage > France
Entretien

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

il y a 14 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Convictions
"ONPC" : François-Xavier Bellamy interpellé sur sa position sur la PMA et l'avortement
il y a 15 heures 36 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Le chemin intérieur des prêtres face à la crise des vocations

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

il y a 17 heures 22 min
décryptage > Société
Etat nounou, Papa Macron

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

il y a 17 heures 40 min
décryptage > Economie
Etat des lieux

A la suite de politiques de Quantitative Easing, l'ensemble des banques centrales du monde se trouvent dans un corner

il y a 18 heures 39 sec
© Reuters/Charles Platiau
© Reuters/Charles Platiau
Réforme du marché du travail

Pourquoi la nouvelle loi travail s’annonce surtout comme une simple restauration de la version originale de la Loi El-Khomri

Publié le 23 juin 2017
En refusant la négociation avec les partenaires syndicats, et préférant favoriser la concertation, le gouvernement d'Emmanuel Macron risque de donner du fil à retorde aux syndicats, et principalement la CFDT, dont cette nouvelle loi travail s'annonce comme un enjeu des plus importants.
Bertrand Martinot, collaborateur de l'Institut Montaigne, est économiste, ancien délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle. Co-auteur notamment, avec Franck Morel, de "Un autre droit du travail est possible" (Fayard, mai 2016). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Martinot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Martinot, collaborateur de l'Institut Montaigne, est économiste, ancien délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle. Co-auteur notamment, avec Franck Morel, de "Un autre droit du travail est possible" (Fayard, mai 2016). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En refusant la négociation avec les partenaires syndicats, et préférant favoriser la concertation, le gouvernement d'Emmanuel Macron risque de donner du fil à retorde aux syndicats, et principalement la CFDT, dont cette nouvelle loi travail s'annonce comme un enjeu des plus importants.

Atlantico : Le projet de loi d'habilitation relatif à la loi travail auquel le journal le Monde a eu accès dévoile le cadre de, dont les détails seront arbitrés à l'issue des négociations avec les syndicats. Barémisation des indemnités prud'hommales avec une mise en place de planchers et de plafonds, modification du zonage pour l'évaluation de licenciements économiques dans une filiale d'un groupe international, réduction des délais de recours contentieux en cas de rupture du contrat de travail, favoriser le recours à des CDI "pour la durée d'un chantier" etc...S'agit-il d'une simple continuité de la loi El Khomry, ou peut on considérer qu'il s'agit d'un réel changement de logique vers une orientation libérale ?

Bertrand Martinot : En première analyse, c’est un approfondissement de la loi El Khomri, puisqu’il y a plusieurs points qui étaient dans la loi Macron, ou qui auraient pu. Par exemple le plafonnement des indemnités prud'homales était dans la loi Macron. Donc, ce n’est pas un changement de logique. C’est juste un développement de la loi travail. Pour savoir si c’est un changement très important ou non, il va falloir attendre le détail des ordonnances.

Au regard des propositions avancées, quels sont les points sur lesquels le gouvernement pourraient trouver un accord favorable, et quels sont ceux qui représentent une "ligne rouge" auprès des syndicats ? Du bloc proposé aujourdhui, quelles sont les réformes qui ont une véritable chance de voir le jour ?

Ceux pour lesquels il y a une ligne rouge touchent au contrat de travail. C’est-à-dire la possibilité pour les entreprises de déroger aux principes régissant les motifs de rupture de contrat de travail, que ce soit pour les CDI ou les CDD. Les points sur lesquels un accommodement est possible sont sur la barémisation des indemnités aux Prud'hommes. Parce qu’il semblerait que certains syndicats suggère que le juge pourrait y déroger. Auquel cas, évidemment, cela viderait de sa substance une partie de la réforme. Mais ce serait peut-être acceptable pour les syndicats. Je pense que la plus probable est la barémisation des indemnités de licenciement. Elle la le plus de chance d’aboutir, sachant qu’elle était explicitement dans le programme, et que le président a clairement annoncé la couleur. En plus, cela a déjà été voté autrefois dans la loi Macron. Je pense que la difficulté est qu’on ne connaîtra que l’ampleur de cette réforme avec la publication des ordonnances, car c’est elles qui vont donner le calibrage de ce montant des indemnités de licenciement.

Laurent Berger, numéro 1 de la CFDT, a récemment indiqué "Le gouvernement ne doit pas nous squeezer. S’il le fait, nous nous mobiliserons. Un pays qui fonctionne bien est un pays qui articule démocratie politique et démocratie sociale".Quel sera le pouvoir de négociation de la CFDT, devenue premier syndicat de France en ce début d'année, dans cette négociation ? En quoi cette Loi travail est elle un enjeu pour la CFDT, notamment vis à vis de la CGT ?

Le problème de la CFDT est que la méthode retenue par le gouvernement n’est pas la négociation entre partenaires sociaux, mais la concertation. La CFDT est un peu gênée sur la méthode, car elle promet depuis toujours la négociation avec le patronat dans le cadre de la loi Larcher, qui oblige à une négociation préalable pour avoir un accord avec le patronat. La CFDT considère, à tort ou à raison, que la négociation avec le patronat a des vertus. Le gouvernement revient aujourd’hui à une vision extrêmement classique du jeu social qui consiste simplement à concerter. Ce qui explique cette position est que l’élection vient juste d’avoir lui, et ils considère qu’il a une légitimité démocratique pour réformer qu’il fait passer devant la démocratie sociale. Cette méthode gêne la CFDT qui va être prise de court. FO a moins, culturellement, ce problème avec la méthode. La CGT n’est pas dans le jeu, car elle est sur une posture contestataire. Ils ne sont pas dans une démarche de négociation, de concertation. La seule incertitude sur la CGT sera sur leur degré de mobilisation. L’enjeu de la CFDT est d’être capable de prouver qu’elle a réussi à peser sur les intentions originelles du gouvernement, donc par la concertation. Ce que Laurent Berger a très bien fait pour la loi travail, où il a obtenu un certain nombre de satisfaction. Quant à FO, qui est un syndicat beaucoup plus dépendant de ses membres dans le secteur public, elle essaie d’obtenir des garantie en l’absence de réforme publique, en échange d’une relative bienveillance sur le secteur privé.
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Derrière les feux en Amazonie, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis

05.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

06.

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

"François Hollande a toujours été libéral, mais il manque de courage pour l'assumer publiquement"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 24/06/2017 - 08:49
A la manière de..... Miichèle Player
Un article pour rien ......juste pour nous convaincre que l'analyse d'un Rien ne repose sur rien ...car rien ce n'est pas grand-chose, mais c'est plus que rien du tout. Alors soyons conscient de la chance que nous avons de pouvoir nous exprimer... même si nous n'avons rien à dire... !!
kelenborn
- 23/06/2017 - 18:10
Et au passage
A défaut de s'exprimer en français correct, les collaborateurs d'Atlantico pourraient ils proposer un interface plus convivial à leurs commentateurs: ne serait ce que la possibilité d'aller à la ligne! Je sais, vs savez pas faire! Causeur le fait et comme il va bientôt mettre la clé sous la porte n'attendez pas qu'il mette son outil sur le Bon Coin
Bon je dis cela sans illusions sur le résultat!
kelenborn
- 23/06/2017 - 18:06
franchement
En refusant la négociation avec les partenaires syndicats, et préférant favoriser la concertation, le gouvernement d'Emmanuel Macron risque de donner du fil à retorde aux syndicats, et principalement la CFDT, dont cette nouvelle loi travail s'annonce comme un enjeu des plus importants.


Vous avez bien lu!!! la on dépasse les bornes!!! même Assougoudrel doit écrire mieux que cela!