En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 43 min 45 sec
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 2 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 4 heures 8 min
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 4 heures 49 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 6 heures 34 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 7 heures 59 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 9 heures 6 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 10 heures 33 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 11 heures 43 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 1 heure 34 min
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 2 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 4 heures 23 min
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 6 heures 8 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 7 heures 39 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 8 heures 31 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 10 heures 18 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 10 heures 58 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 11 heures 25 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 12 heures 6 min
© Reuters/Charles Platiau
© Reuters/Charles Platiau
Réforme du marché du travail

Pourquoi la nouvelle loi travail s’annonce surtout comme une simple restauration de la version originale de la Loi El-Khomri

Publié le 23 juin 2017
En refusant la négociation avec les partenaires syndicats, et préférant favoriser la concertation, le gouvernement d'Emmanuel Macron risque de donner du fil à retorde aux syndicats, et principalement la CFDT, dont cette nouvelle loi travail s'annonce comme un enjeu des plus importants.
Bertrand Martinot, collaborateur de l'Institut Montaigne, est économiste, ancien délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle. Co-auteur notamment, avec Franck Morel, de "Un autre droit du travail est possible" (Fayard, mai 2016). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Martinot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Martinot, collaborateur de l'Institut Montaigne, est économiste, ancien délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle. Co-auteur notamment, avec Franck Morel, de "Un autre droit du travail est possible" (Fayard, mai 2016). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En refusant la négociation avec les partenaires syndicats, et préférant favoriser la concertation, le gouvernement d'Emmanuel Macron risque de donner du fil à retorde aux syndicats, et principalement la CFDT, dont cette nouvelle loi travail s'annonce comme un enjeu des plus importants.

Atlantico : Le projet de loi d'habilitation relatif à la loi travail auquel le journal le Monde a eu accès dévoile le cadre de, dont les détails seront arbitrés à l'issue des négociations avec les syndicats. Barémisation des indemnités prud'hommales avec une mise en place de planchers et de plafonds, modification du zonage pour l'évaluation de licenciements économiques dans une filiale d'un groupe international, réduction des délais de recours contentieux en cas de rupture du contrat de travail, favoriser le recours à des CDI "pour la durée d'un chantier" etc...S'agit-il d'une simple continuité de la loi El Khomry, ou peut on considérer qu'il s'agit d'un réel changement de logique vers une orientation libérale ?

Bertrand Martinot : En première analyse, c’est un approfondissement de la loi El Khomri, puisqu’il y a plusieurs points qui étaient dans la loi Macron, ou qui auraient pu. Par exemple le plafonnement des indemnités prud'homales était dans la loi Macron. Donc, ce n’est pas un changement de logique. C’est juste un développement de la loi travail. Pour savoir si c’est un changement très important ou non, il va falloir attendre le détail des ordonnances.

Au regard des propositions avancées, quels sont les points sur lesquels le gouvernement pourraient trouver un accord favorable, et quels sont ceux qui représentent une "ligne rouge" auprès des syndicats ? Du bloc proposé aujourdhui, quelles sont les réformes qui ont une véritable chance de voir le jour ?

Ceux pour lesquels il y a une ligne rouge touchent au contrat de travail. C’est-à-dire la possibilité pour les entreprises de déroger aux principes régissant les motifs de rupture de contrat de travail, que ce soit pour les CDI ou les CDD. Les points sur lesquels un accommodement est possible sont sur la barémisation des indemnités aux Prud'hommes. Parce qu’il semblerait que certains syndicats suggère que le juge pourrait y déroger. Auquel cas, évidemment, cela viderait de sa substance une partie de la réforme. Mais ce serait peut-être acceptable pour les syndicats. Je pense que la plus probable est la barémisation des indemnités de licenciement. Elle la le plus de chance d’aboutir, sachant qu’elle était explicitement dans le programme, et que le président a clairement annoncé la couleur. En plus, cela a déjà été voté autrefois dans la loi Macron. Je pense que la difficulté est qu’on ne connaîtra que l’ampleur de cette réforme avec la publication des ordonnances, car c’est elles qui vont donner le calibrage de ce montant des indemnités de licenciement.

Laurent Berger, numéro 1 de la CFDT, a récemment indiqué "Le gouvernement ne doit pas nous squeezer. S’il le fait, nous nous mobiliserons. Un pays qui fonctionne bien est un pays qui articule démocratie politique et démocratie sociale".Quel sera le pouvoir de négociation de la CFDT, devenue premier syndicat de France en ce début d'année, dans cette négociation ? En quoi cette Loi travail est elle un enjeu pour la CFDT, notamment vis à vis de la CGT ?

Le problème de la CFDT est que la méthode retenue par le gouvernement n’est pas la négociation entre partenaires sociaux, mais la concertation. La CFDT est un peu gênée sur la méthode, car elle promet depuis toujours la négociation avec le patronat dans le cadre de la loi Larcher, qui oblige à une négociation préalable pour avoir un accord avec le patronat. La CFDT considère, à tort ou à raison, que la négociation avec le patronat a des vertus. Le gouvernement revient aujourd’hui à une vision extrêmement classique du jeu social qui consiste simplement à concerter. Ce qui explique cette position est que l’élection vient juste d’avoir lui, et ils considère qu’il a une légitimité démocratique pour réformer qu’il fait passer devant la démocratie sociale. Cette méthode gêne la CFDT qui va être prise de court. FO a moins, culturellement, ce problème avec la méthode. La CGT n’est pas dans le jeu, car elle est sur une posture contestataire. Ils ne sont pas dans une démarche de négociation, de concertation. La seule incertitude sur la CGT sera sur leur degré de mobilisation. L’enjeu de la CFDT est d’être capable de prouver qu’elle a réussi à peser sur les intentions originelles du gouvernement, donc par la concertation. Ce que Laurent Berger a très bien fait pour la loi travail, où il a obtenu un certain nombre de satisfaction. Quant à FO, qui est un syndicat beaucoup plus dépendant de ses membres dans le secteur public, elle essaie d’obtenir des garantie en l’absence de réforme publique, en échange d’une relative bienveillance sur le secteur privé.
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 24/06/2017 - 08:49
A la manière de..... Miichèle Player
Un article pour rien ......juste pour nous convaincre que l'analyse d'un Rien ne repose sur rien ...car rien ce n'est pas grand-chose, mais c'est plus que rien du tout. Alors soyons conscient de la chance que nous avons de pouvoir nous exprimer... même si nous n'avons rien à dire... !!
kelenborn
- 23/06/2017 - 18:10
Et au passage
A défaut de s'exprimer en français correct, les collaborateurs d'Atlantico pourraient ils proposer un interface plus convivial à leurs commentateurs: ne serait ce que la possibilité d'aller à la ligne! Je sais, vs savez pas faire! Causeur le fait et comme il va bientôt mettre la clé sous la porte n'attendez pas qu'il mette son outil sur le Bon Coin
Bon je dis cela sans illusions sur le résultat!
kelenborn
- 23/06/2017 - 18:06
franchement
En refusant la négociation avec les partenaires syndicats, et préférant favoriser la concertation, le gouvernement d'Emmanuel Macron risque de donner du fil à retorde aux syndicats, et principalement la CFDT, dont cette nouvelle loi travail s'annonce comme un enjeu des plus importants.


Vous avez bien lu!!! la on dépasse les bornes!!! même Assougoudrel doit écrire mieux que cela!